4ème et DERNIÈRE réunion à Chartres, suite

Aucune image
A lire l’article paru dans l’Echo du Dimanche 18 janvier 2015.
 
Il est dommage de constater, une fois encore, que le compte-rendu d’une réunion qui concerne au plus haut point les riverains du fuseau retenu pour une éventuelle autoroute ait été relayé dans la presse locale du Dimanche qui compte moins de lecteurs.

 
Si l’article rapporte bien certaines interventions, notamment celle du Maire de Bonville, pro-autoroute, (en encadré) il n’est pas fait état des nombreuses inquiétudes grandissantes des riverains lourdement impactés sur nos communes, Champhol, Gasville Oisème et Saint-Prest soutenues par le Maire de Champhol, de Fresnay l’Evêque et de la Conseillère Régionale Sandra RENDA.
 
Nous vous rappelons que Martine TROFLEAU, Présidente de la FEEL a annoncé une réunion le 30 janvier à Vernouillet pour présentation du projet alternatif « MOB28 » réalisé par les associations et présenté au Ministre des Transports.
 
les-cravates
 
contestation-autoroute
contestation-autoroute-2
 
 

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Vos avis et commentaires...

  1. J’ai été abasourdie d’entendre, lorsque la question a été posée sur la proximité du collège et les nuisances engendrées pour nos enfants, que d’autres établissements avaient eux aussi des nuisances ! alors allons-y sacrifions la santé de nos enfants puisque cela semble normal, apportons les nuisances là où il n’y en a pas encore. Il est effectivement plus préoccupant de protéger les vues sur la cathédrale (malgré tout le respect que j’ai pour cet inestimable monument)

  2. Honte à nos élus qui ont fait le « pied de grue » au Ministère des Transports pour balayer d’un revers de main (avec des arguments mensongers) les priorités du rapport de la commission « mobilité 21 ». Honte à ces élus qui jouent avec nos revenus et nos impôts locaux. Honte à ces élus qui font passer l’humain au second plan. Honte à ces élus dont la santé de nos enfants a moins de valeur qu’une autoroute (collège Soutine). Pognon quand tu nous tiens !!!!

  3. Le projet d’autoroute A 154 est un mauvais coup porté aux habitants des communes concernées.
    Il faut d’abord rappeler que le projet original prévoyait un autre tracé de contournement de Chartres (Le Coudray, Ver les Chartres, Fontenay-sur-Eure….), mais que, suite aux réactions d’opposition des habitants et de certains de leurs maires, il a été modifié. Il a trouvé des maires plus complaisants pour l’accueillir à l’Est….
    Au plan financier, cette opération heurte le bon sens : alors que les travaux de contournement de certaines communes (par ex. Berchères-les-Pierres) ont été réalisés récemment pour la Nationale 154, il faudra à nouveau de lourds investissements pour l’autoroute.
    Pour ce qui est des nuisances, les habitants d’Oisème et certains, de Saint-Prest, sont déjà fortement exposés aux bruits provenant de l’A11 et de la RN 10. L’A 154 leur vaudrait, à cause des vents d’Ouest dominants, d’être régulièrement, constamment soumis à un fort taux de décibels. Ils seront pour ainsi dire encerclés. Merci à nos élus…..
    Quant aux protections (encaissement…), il ne faudrait pas connaître les impératifs directs de rentabilité des investisseurs-constructeurs pour y croire ! Qui vent-on endormir ?

  4. Voici une copie du courriel adressé le 26/01/2015 à la DREAL (Maître d’ouvrage et garant).

    OISEME SACRIFIE AVEC L’A154 !!!
    Dans le village à l’Est, il y a une fonderie avec ses nuisances, au Sud-est et au Sud, à 3 ou 400 m il y a l’A11 et la RN10, au Sud-ouest se trouve le diffuseur A11-RN10.

    Avec le projet autoroutier A154, au Sud-ouest encore, il y aura le diffuseur A154 avec le nœud autoroutier A11-A154. De plus, à l’Ouest, au Nord-ouest, au Nord, l’A154 contournera le village et ce, entre 50 et 300 m des habitations !!
    Il ne reste que le Nord-est avec la station d’épuration.
    Donc, quelle que soit l’orientation du vent, le village (1200 âmes) sera impacté.

    AUTANT DIRE CLAIREMENT QUE LE VILLAGE DE OISEME SERA SACRIFIE SUR L’AUTEL DES AMBITIONS … DE NOS ÉLUS !!!

    On nous parle de murs antibruit comme si la seule cause de nuisances était le bruit.

    Le cocktail toxique émis par les véhicules comprend des oxydes d’azote, des composés organiques volatils ainsi que des monoxydes et dioxydes de carbone.

    LES MURS ANTIBRUIT NE POURRONT RIEN CONTRE CES POLLUANTS PUISQUE CEUX-CI PASSENT AISEMENT PAR DESSUS. « Les contaminants sont plus diffus dans l’air que le bruit. Les personnes âgées, les femmes et les enfants sont particulièrement vulnérables aux conséquences néfastes de ces polluants ! » (Dr Melissa Généreux).

    Pour ce qui est de la « protection » sonore, on nous promet que … On a déjà donné puisque rien n’est fait contre le bruit provenant de l’A11 et de son diffuseur A11-RN10 !!!

    Comme dit le dicton :  » Après la fête, adieu le saint !! »

    Pour vous, l’aspect humain est secondaire !!

  5. Pour information :
    Réponse du garant Jean-Yves AUDOUIN le 27/01/15 :

    Je vous remercie de votre message et de votre participation sur la concertation en cours qui porte sur les projets de tracés et d’implantation des échangeurs-diffuseurs.

    Vous singularisez, à juste titre, la situation de la commune d’Oiseme, dont j’ai retenu qu’elle avait été largement évoquée lors de la réunion publique à Chartres le 16 janvier.

    Le garant n’a pas à prendre position sur le projet. Toutefois, il doit en l’espèce relever que les critiques sur les conséquences du projet d’autoroute pourraient être largement reprises (peut-être sur certains points dans des proportions moindres) pour la 2 x 2 voies initialement prévue, les nuisances n’étant pas fondamentalement différentes.

    Bien évidemment, au cas où vous ne l’auriez pas fait, je transmets votre message, avec les positions argumentées qu’il contient, au maître d’ouvrage.

    Vous me permettrez cependant, après 41 ans de fonction publique au service de nos concitoyens, de ne pas accepter votre dernière phrase sur  » pour vous l’aspect humain qui serait secondaire ».

    Avec toute ma considération. JYA./.