Analyse du projet alternatif MOB 28 par la DREAL

Aucune image

Ce mercredi 24 juin 2015, à la sous-préfecture de DREUX, en présence du sous-préfet Frédéric ROSE, la DREAL a présenté aux associations l’analyse de notre projet MOB 28.

Il est évident qu’il ne peut pas répondre à tous les critères retenus pour une mise en concession, pour lesquels nous avons toujours fait valoir notre opposition, mais ce tracé épargne au maximum, l’environnement, nos vallées, la faune et la flore, mais aussi ce qui est beaucoup trop souvent occulté, préserve un grand nombre d’habitations, notre collège et l’IME de Champhol.

Quant au coût, de 320 M€ estimé après quelques modifications apportées par la DREAL, il reste nettement inférieur au 853 M€ annoncés qui (soi-disant)  ne seraient pas à la charge du contribuable ; c’est un leurre, qui paiera en finalité si ce ne sont les contribuables et les usagers et ce quelle que soit l’option retenue ?

François BREDON a fortement insisté sur ce point, « on ment aux citoyens pour faire admettre le projet ! »

Vous trouverez ci-dessous :

  •  le dossier de présentation de l’analyse de la DREAL
  •  le compte-rendu de réunion de Françoise GUIGNARD, Présidente de l’ASCVEG

 

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Vos avis et commentaires...

  1. Bonsoir,
    Je voudrais partager avec vous quelques réflexions sur le respect de MOB28 par la DREAL.
    L’étude faite est très dure. Nous sommes attaqués sur le respect des commandes de 1994, sur le financement, sur les congestions routières, sur l’hétérogénéité et la sécurité…. et l’étude s’appuie sur les débats passés de façon éhontée.

    Peut-être quelques pistes à approfondir :

    Ce n’est pas l’Etat qui demande, ce sont nos élus qui pleurent.

    Pour le coût, on aurait pu craindre pire, mais c’est quand même fortement éxagéré.

    Comment financer MOB28 ? C’est une bonne question que nous avons entendue. Mais comment financer la mise en concession, rien ! Comment seront financés, la subvention d’équilibre, la ou les gratuités promises par nos élus, les abonnements, les travaux à la charge des communes….

    Ils n’ont même pas chiffré. Ils veulent nous faire signer un chèque en blanc.

    Pour les congestions, ce qui nous est dit est irrecevable. En creusant leurs chiffres, on s’aperçoit qu’ils continuent de raisonner avec des augmentations exponentielles de trafic, (de 0.8 à plus de 2 % selon les tronçons). Ils n’ont toujours pas compris et n’ont donc pas changé leur outil de prévision. Les faits leurs donnent tort chaque jour. Ils devraient savoir que leurs prévisions antérieures grotesques leur ont fait perdre le droit à la crédibilité.

    MOB28 est hétérogène ! OUI ! Nous ne devons pas en rougir, au contraire, MOB28 sait s’adapter aux caractéristiques locales.

    Nous devons refuser les critiques et allusions à la sécurité. La DREAL a perdu sur ce point le droit à la parole. Quand on confond « la sécurité s’aggrave » avec « la sécurité s’améliore », puis qu’on insiste plus de 40 fois sur ce point, alors c’est un ÉNORME MENSONGE.

    Nous pouvons être fiers de MOB28 et continuer à la promouvoir.

    Il est peut-être temps de passer à l’offensive contre l’autoroute A 154. Aucun de leurs arguments n’est valable.

    • Nous constatons que seuls ont été retenus les points qui n’étaient pas en conformité avec une autoroute !!!
      Ce n’était pas le but. il faut rechercher à tout prix une solution qui puisse satisfaire tout le monde.
      Une autoroute est loin de répondre à toutes les préoccupations notamment aux préoccupations locales de desserte du territoire, ce qu’à reconnu la DREAL sans pour autant en faire état sur son évaluation.
      Tout citoyen préfèrera contribuer à une facture de 320 M€ plutôt que 853 M€ qui malgré ce qu’on nous affirme sera bien payé par le citoyen, usager ou non de l’infrastructure.
      Que nos élus fassent preuve d’un peu plus de réalisme et de bon sens !.