Compte rendu de la réunion du 5 octobre à GASVILLE/OISEME

Aucune image

Près de 70 personnes étaient présentes à la réunion du 5 octobre organisée par notre Association à la salle des Associations de GASVILLE/OISEME.

L’inquiétude était palpable quant à l’avenir de nos villages.

Le manque de soutien de nos Maires pour défendre leurs communes et le cadre de vie de leurs concitoyens a été clairement évoqué.

Il n’a pas été caché que si cela était nécessaire, des actions fortes pourraient être menées

Réunion du 25 octobre à Gasville / Oisème

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Vos avis et commentaires...

  1. Je crains que bon nombre d’habitants de Oisème n’aient pas conscience que l’autoroute passerait à proximité de plusieurs quartiers (entre 200 et 500 mètres) et ce, du sud, sud-ouest,ouest, nord-ouest jusqu’au nord ! Sur le document de la DREAL déposé uniquement dans les boîtes des personnes acceptant la PUB, le tracé représenté ne met pas en évidence cet état de fait. En parlant de Gasville-Oisème, certains pensent plus à Gasville qu’à Oisème du fait de la distance séparant les deux (2km) et ne se sentent alors pas directement concernés. Ne pourrait-on pas envisager un moyen (tract ?) pour les alerter avant qu’il ne soit trop tard.

    • Madame,

      Nous avons pris bonne note de votre remarque. Malheureusement, tous les moyens que nous avons déployés jusqu’à présent, notamment sur Saint-Prest depuis 2008 et sur GASVILLE/OISEME depuis 2010 ne semblent pas avoir réveillé les consciences. Non seulement ce seront des nuisances à vie pour les riverains une fois la mise en service, mais les nuisances engendrées par la construction seront tout à fait insupportables.
      Mobilisons-nous tous pour en parler autour de nous. Cela pourrait porter ses fruits.
      Nous allons rediffuser un tract d’information après la réunion publique du 10 octobre à laquelle nous espérons que de nombreux Saint-Prestois et habitants de GASVILLE/OISEME assisteront pour prendre connaissance des 3 options de tracé proposées par le Maître d’Ouvrage, sur lesquelles une option préférentielle sera retenue, tenant compte des remarques qui auront été faites, pour être proposée au Ministre des Transports.
      Il est important également que tout le monde fasse part de ses remarques sur le document, qui n’a malheureusement été distribué que partiellement, pour faire valoir le bien-fondé de nos revendications.
      Ne nous laissons pas influencer par les messages des pro-autoroutes ou de ceux qui n’en veulent pas chez eux !

  2. Bonjour,
    Installés dans la vallée de l’Eure depuis seulement 1 an, nous avons suivi avec grand intérêt la réunion de vendredi soir organisée à Oisème par votre association. Après réflexion, nous aurions deux remarques à faire :
    – Nous avons été surpris du faible nombre de participants à la réunion.
    (Le lendemain, interrogeant des commerçants locaux (sur Champhol, sur St Prest), nous avons constaté avec stupeur leur ignorance totale du projet d’autoroute !!
    Ne faudrait-il pas faire un effort sur l’information et la communication ? Par la presse ? les radios locales ? les affichages ? les mailings ? la présence sur le marché ? dans les lieux publics (cafés…) ? Déplacer le débat sur Chartres pour toucher davantage de monde ? car, comme le disait si bien l’un des intervenants, l’union fait la force. Une cinquantaine de personnes n’ont pas assez de poids dans ce genre d’affaire.
    – Deuxième remarque : En qualité de nouveaux arrivants, nous n’avons qu’une connaissance limitée de la topologie des lieux, et n’avions encore aucun document en main. Une projection murale (par exemple) des projets de tracés et de la situation des villages, rivières, aqueduc, chemin de fer… nous auraient grandement aidés à comprendre les commentaires des uns et des autres. Nous avons pu ensuite chercher ces documents utiles. Mais de nouvelles recrues plus démunies ou plus paresseuses ne feront peut-être pas la démarche…
    Nous ne sommes pas encore retraités mais dans la vie active sur Paris. 3 heures de transport quotidiennes ne nous laissent guère de possibilités de participation à des actions concrètes, hélas. Mais nous allons faire à notre petit niveau un travail d’information sur notre entourage, y compris sur Chartres.
    Nous vous suivrons avec intérêt.
    Bien à vous,

    • La réunion de vendredi à laquelle assistait plus de 60 personnes est pour nous une satisfaction.

      En effet, malgré l’importance de l’enjeu, nous avons énormément de mal à mobiliser les gens qui sont pourtant très concernés par le projet.

      Beaucoup sont contre, mais nombreux sont ceux qui ne veulent pas le manifester en public par crainte d’éventuelles représailles !

      C’est bien dommage, pourtant nous n’avons pas ménagé nos alertes, communications, plusieurs mailing dans les boîtes à lettres, réunions, manifestations sur les sites pour faire bouger, et cela depuis 2008 (voir notre site http://www.stprest-environnement.org

      Maintenant nous comptons sur les uns et les autres pour passer les messages autour de vous et sensibiliser la population aux nuisances à venir : pendant les travaux et leur vie entière par le passage d’un trafic autoroutier.

      Quant aux commerçants ils restent frileux sur le sujet pour ménager leur commerce.

      Nous n’avons pas cette fois repris les supports des réunions passées déjà présentés plusieurs fois, mais vous pourrez trouver un historique sur notre site ou sur le site de la DREAL http://www.154-12..centre.gouv.fr

      Nous comptons sur votre implication dans ce combat que nous entendons mener jusqu’au bout.

      Une fois la décision prise il sera trop tard pour venir se plaindre.

      Cordialement,

      François BREDON

  3. Bonjour,
    Vendredi soir dernier, à Oisème, vous avez fait un point sur l’évolution de ce dossier « A 154 ».
    Depuis, je m’interroge sur un point qui pourrait nous éclairer pour savoir quel tracé aurait la faveur des décisionnaires (même si je ne me fais guère d’illusions pour l’option St-Prest-Oisème), à savoir les acquisitions foncières.
    Avez-vous connaissance des propriétaires concernés, et vous ont-ils fait retour d’éventuels contacts ?
    Trés sincères salutations.

    • Merci pour votre message. Pour répondre à votre question, nous savons que des terres sur GASVILLE/OISEME ont été cédées à CHARTRES AMENAGEMENT, mais le nom des propriétaires n’est pas communiqué. Les vendeurs ne souhaitent pas se faire connaître, c’est un sujet qui fâche !
      Ces terrains peuvent tout à fait être revendus au concessionnaire, le cas échéant.
      Il n’empêche qu’il faut continuer à nous battre contre ce tracé qui favorise, c’est évident des intérêts particuliers.

      François BREDON

  4. Bonjour,

    Je vous prie de trouver ci-dessous le message de Monsieur Audouin.
    Je suis surpris qu’il n’ait pas été informé des lacunes dans la distribution du document de 3 pages. Nous avons bien constaté à votre réunion de vendredi dernier à Oisème que les 3/4 des présents n’avaient pas reçu la plaquette.

    Ne trouvez-vous pas sa réponse un peu hautaine, n’invitant pas au dialogue ? La question sur une consultation mesurable selon des critères objectifs (par l’expression d’un vote) n’est pourtant pas si déplacée.
    Comment donner toute sa légitimité à l’expression des citoyens si les méthodes sont aussi peu contrôlables et si l’interprétation ne cherche pas être plus claire de la part des pouvoirs publics ?
    Cordialement,
    T D

    —————————————–
    Monsieur,

    Je vous remercie de votre message.

    Pour la commune de GASVILLE-OISEME, je puis vous affirmer, honnêtement, que j’ai deux messages pour dénoncer l’absence de réception eu document – ce que je suis enclin à croire – et un qui l’a bien reçu mais qui critique son contenu. Je note que vous affirmez que « la majorité des habitants » ne l’aurait pas reçu.

    – Un point de droit : une commune n’a pas (sauf une consultation purement indicative de type sondage) à organiser un referendum sur un projet concernant en l’espèce une voirie nationale, qui n’a donc pas été transférée aux départements. « La République libre et indpéendante de GASVILLE-OISEME » n’existe pas encore. En tant que citoyen de la République Française, je m’en réjouis.

    – Une interrogation sur l’insuffisance (c’est vous qui le dites) de l ‘animation des réunions publiques. Il y a eu lors du Débat public en 2009-2010 une quinzaine de réunions. Sur cette concertation, il y a eu de réunions en mars, une en juillet. Quatre sont en cours. Quels points précis contestez-vous ? ? Nous avons reçu, sinon des poireaux et des carottes, du moins des critiques mais jamais sur les réunions.

    L’expression des citoyens me tient à coeur. Après 41 ans dans la fonction publique d’Etat, essentiellement sur le territoire, je consacre encore quelques temps au Débat public et ses suites. Ne découragez pas Billancourt.

    JYA..

    —————————————–

    Le 7 oct. 2012 à 11:26, TD a écrit :

    Vous avez reçu un message via le formulaire de contact
    Nom : TD

    Sujet : Non distribution de la plaquette 3 volets
    Message : Monsieur,

    Habitants de Gasville-Oisème, nous nous sommes rendus compte qu’une majorité d’entre nous, n’avaient pas reçu la plaquette d’information « RN 154 et RN 12 » fin septembre. Qui est responsable de cette distribution ? La méthode de concertation est-elle vraiment transparente dans ces conditions ? Pourquoi les municipalités ne sont-elles pas tenues d’organiser des consultations par voie de référendums ?
    Il faut consulter les citoyens dans les formes démocratiques, c’est à dire par le vote. L’animation de réunions publiques est très insuffisante.
    Je vous remercie par avance de tout ce que vous pourrez faire pour donner tout sa légitimité à l’expression des citoyens.

    TD

  5. Le 8 oct. 2012 à 15:41, BORDIER Christian a écrit :

    Veuillez trouvez ci-dessous la réponse du garant faite à notre courriel :

    Monsieur,

    Votre message est une prise de position argumentée, au delà d’excès linguistiques que je peux comprendre, contre le tracé Est rapproché de Chartres.

    Je la transmets à la DREAL pour être prise en compte dans la synthèse de la concertation sur les options de tracé.

    JYA./.