Compte rendu des 2 premières réunions de concertation

Aucune image

Les deux premières réunions de concertation, la première à SAINT-REMY-SUR-AVRE le 11 décembre 2014 et la seconde à YMONVILLE le 15 décembre 2014 ont fait salle comble.

Les nombreux opposants au projet sont venus s’exprimer.

OUI ce projet pose un problème localement !

 

Première réunion à SAINT-REMY-SUR-AVRE le jeudi 11 décembre 2014

200 personnes présentes, pour la majorité opposantes au projet, ont largement fait part de leurs craintes de voir se réaliser un projet de concession autoroutière, notamment sur les points suivants :

  • Coût du projet qui sera financé en finalité par les contribuables et les usagers via la subvention d’équilibre (dont le montant est encore incertain, sachant que l’Etat prendra en charge 50 % du coût avec un maximum de 30 millions d’euros) et le péage
  • La voierie existante, déjà financée qui sera donnée au concessionnaire
  • Les choix d’itinéraires, le positionnement des diffuseurs et des péages à l’ouest de Dreux, à la Madeleine de Nonancourt sur le tracé de la déviation de Nonancourt – Saint-Rémy-sur-Avre et sur l’axe alternatif à l’autoroute entre Dreux et Saint-Rémy.

 

Deuxième réunion à YMONVILLE le lundi 15 décembre 2014

La salle a eu du mal à contenir les nombreux habitants riverains et notamment les maires des communes agricoles lourdement impactées et (plus de 200 personnes) venus exprimer leur opposition au projet :

  • Coût du projet : quelle aberration pour le tronçon sud de Chartres entre Chartres et Allaines alors qu’il ne reste que quelques kilomètres à réaliser en 2 x 2 voies, après les déviations d’Ymonville, Allonnes et de Prunay-le-Gillon. Aménagements que nous avons payés et qui vont être donnés au concessionnaire.
  • Les populations verront le retour d’une circulation importante (estimée tantôt à 4 000 véhicules jour, tantôt à 2 000 à 3 000) après avoir retrouvé une qualité de vie (600 véhicules jour)
  • Le problème de la circulation des carriers et des agriculteurs ne sera pas réglé.
  • Le report se fera sur les voies de substitution qui ne sont pas prévues pour un tel trafic. Elles deviendront très accidentogènes peut-être davantage que la RN 154 actuelle !
  • Quid des remembrements (exercice très délicat) qui viennent d’être terminés dans les communes ?
  • Quid des agriculteurs qui voient leur exploitation morcelée voire anéantie par le projet présenté ?
    Un agriculteur de Fresnay-L’Evêque a fait part de sa forte opposition et de sa grande inquiétude quant à son avenir et à celui de ses enfants et des 5 familles qui vivent sur une exploitation qui se verrait anéantie, celle-ci se trouvant sur le fuseau préconisé. Comment envisager l’avenir ?
  • Il semble qu’il soit fait très peu de cas de l’humain dans ce projet.
  • Prendre contact avec la SAFER pour le foncier agricole

Réponses aux questions posées

  • Coût du projet 850 millions d’€ (NB – nous restons toujours sur une estimation 2008 !)
  • Coût du foncier 5 % du montant total (ce chiffre a été contesté : trop faible)
  • Coût de la consultation et des études 4 millions d’€ (annoncé 5 millions à St Rémy
  • Le financement à hauteur de 30 M€ par l’Etat n’est pas un problème malgré l’arrêt de l’écotaxe ! en est-il de même pour les collectivités locales ?
  • Indemnisation des riverains pour nuisances : pas de réponse
  • Coût du péage aller-retour Dreux/Chartres 6 € pour 42 km
  • Aires de services tous les 60 km
  • 1 échangeur au croisement de la RD 17 vers Voves

 

Intervention de Martine TROFLEAU, Présidente de la FEEL, au nom de toutes les associations contre ce projet :

Des mesures favorisant les euréliens pour ce qui concerne le péage ne pourront pas être appliquées car contraires au droit européen et sont interdites, tous les citoyens étant égaux devant la loi.

Nous réitérons notre demande adressée à Monsieur le Préfet de Région de faire étudier et chiffrer par la DREAL, notre projet alternatif « MOB28 », car il existe un autre projet beaucoup moins coûteux financièrement et en terres agricoles.

Réponse de Frédéric ROSE, sous-préfet de Dreux : le dossier a été transmis et sera étudié.

 

IL EST DIFFICLE D’ACCEPTER QUE LES ELUS PRO-AUTOROUTE, POUR OBTENIR L’ACCORD DU MINISTRE, AFFIRMENT QUE CE PROJET NE POSE PAS DE PROBLEME LOCALEMENT.

 

La prochaine réunion se tiendra le mardi 13 janvier à 19 h 30 au Ciné Centre à DREUX

La dernière réunion aura lieu à CHARTRES, le vendredi 16 janvier à 19 h 30 à Chartrexpo

Vous pouvez consulter le dossier sur le site de la DREAL www.154-12.centre.gouv.fr et adresser vos remarques.

 

 echo-ymonville

 A154-attendue-au-tournant

 budget-conseil-general« Le Conseil Général n’a prévu aucun budget pour l’A 154 lors du vote de son dernier budget ! »

 

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.