Compte-rendu de nos réunions en Préfectures

Aucune image

Le 9 octobre 2014 nous étions en sous-préfecture de DREUX, le 10 octobre en préfecture de Région. Nous vous en donnons le compte-rendu ci-après :

Le jeudi 9 octobre à la sous-préfecture de DREUX

Nous avons été reçus par le sous-préfet de DREUX, Frédéric ROSE, assisté de la DREAL ainsi que des sociétés BIOTOP et d’Ecosphère chargées des études environnementales. Etaient présentes :

  • les associations anti-autoroute ASCVEG, AVERN, FEEL, JOUONS COLLECTIF A154, SAINT-PREST et GASVILLE OISÈME ENVIRONNEMENT, VIVAVRE,
  • DÉVIER SAINT-REMY qui est pro-autoroute,
  • AMPCVCV (Association Marville Préservation et Valorisation du Cadre de Vie) dont on ignore l’actuelle position.

Aujourd’hui, c’est la reprise des échanges avec une approche thématique, après le monde agricole et le monde économique, nous souhaitons entendre le monde associatif.

Frédéric ROSE fait également remarquer que les Maires ont reçu un courrier leur annonçant la relance du projet et rappelle que :

  • un fuseau a été arrêté par le Préfet de Région fin 2012
  • le principe de la concession autoroutière, a été retenu par le Ministre Frédéric CUVILLIER, début 2014.

En dehors d’un compte-rendu détaillé des études faites sur la biodiversité et le cadre de vie, aussi intéressant soit-il, nous n’avons appris que très peu de choses, notamment sur le contournement Est de CHARTRES qui semble ne pas poser de problème majeur!

Si le projet venait à se réaliser, ne nous leurrons pas, le viaduc « petit Millau » à SAINT-PREST ne verra jamais le jour, mais plutôt un simple pont en déblais / remblais. Oublions le concours d’architectes !

Le passage à proximité des habitations de GASVILLE OISÈME ne semble pas non plus inquiéter la DREAL.

Quelques précisions ont été données sur Dreux : un viaduc à Garnay ferait 30 à 40 mètres de hauteur et une variante a été apportée au fuseau avec une option passant par l’Est d’Allainville, côté les Corvées.

La DREAL doit, dans les prochains jours alimenter à nouveau son site internet pour que nous puissions suivre l’avancement de leurs travaux.

Nous avons demandé le coût des études depuis la relance du projet en 2008, incluant le débat public, le comité de suivi, les études de la DREAL et des cabinets extérieurs. Nous n’avons pas obtenu de réponse.

 

Le vendredi 10 octobre 2014 à la Préfecture de REGION d’ORLEANS

Sous l’égide de la FEEL, nous sommes allés présenter au Secrétaire Général pour les Affaires Régionales Centre, le projet « MOB 28 » qui propose une alternative au projet autoroutier bien moins destructeur pour notre territoire et moins coûteux pour les concitoyens.

Martine TROFLEAU, Présidente de la FEEL,

    • a rappelé la lettre de l’ancien Ministre CUVILLIER aux élus d’Eure-et-Loir, en insistant sur le fait que nous nous inscrivons en faux : Les élus savaient – les Préfets savaient et le Ministre savait qu’il existe des « problèmes majeurs d’acceptabilité au plan local »
    • notre vision globale et alternative de notre projet multimodal, s’intègre dans les critères de la feuille de route de la commission « Mobilité 21 » aspect routier, aspect ferroviaire ;
    • a présenté la vision citoyenne du projet de l’aménagement de la RN 154 (MOB 28) et du rayonnement de cette vision à travers toutes les actions menées.
    • A réaffirmé nos demandes :

Nous sommes étonnés que le Comité de suivi n’ait pas été réuni dans son ensemble afin que :

      • les mêmes informations soient fournies à tous en même temps
      • les échanges soient faits entre les différents acteurs du projet

 

Nous demandons que 2 types d’évaluations soient faites :

    • Une évaluation du coût de notre proposition d’aménagement routier, tronçon par tronçon
    • Une évaluation détaillée de l’impact environnemental, tronçon par tronçon.

Nous avons reçu l’assurance que nos demandes seront transmises au Ministère concerné.

 

 

 

 

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.