Correspondances

Aucune image

La lettre, non signée, de l’association 1€ POUR LA VIE, datée du 11 juin 2009, nous fait réagir.

Tout d’abord rétablissons la vérité sur le déroulement de la réunion du 18 mai à Saint-Prest :

  • Avant d’entrer dans la salle, Monsieur PELLETIER, est venu nous demander de faire en sorte que la réunion se passe bien. Nous n’avons pas pour habitude de perturber les réunions. Les actions que nous avons menées jusqu’à présent se sont toujours déroulées dans un climat serein et de respect mutuel.
  • Une fois dans la salle, nous avons été « encadrés » par des membres de l’UMP dont certains de la Mairie de CHARTRES, qui, semble-t-il, étaient là pour assurer la sérénité des débats.
  • A la présentation du tracé du projet de la future autoroute, un participant s’est étonné de ne pas voir figurer les itinéraires de substitution. Monsieur GUYOT a répondu, « il ne s’agit pas d’un débat mais d’une information ». En clair, « laissez-nous parler et taisez-vous ».
  • L’assistance n’est pas restée indifférente, à la limite de l’empoignade à deux reprises par l’un des sympathisants au projet, inconnu à Saint-Prest. Ce qui a déclenché le mécontentement général.
  • Qui a manié les insultes ? si ce n’est Monsieur GUYOT lui-même, animateur de la réunion, en nous traitant de « trous du cul ».
  • Au vu de l’évolution de la réunion, à l’instar d’autres personnes, nous avons préféré quitter la salle, sans avoir évoqué la problématique de Saint-Prest, laissant les membres de l’association « 1POUR LA VIE » et leurs sympathisants faire le bilan de cette réunion. 

ET L’ON VEUT NOUS FAIRE CROIRE QUE NOTRE ASSOCIATION A UNE DEMARCHE POLITIQUE !

LEURS ARGUMENTS

Concession privée – à la charge des usagers, oui mais à condition que l’Etat et les collectivités locales n’aient pas à combler les déficits d’exploitation. N’oublions pas, que la  2 x 2 voies CHARTRES / DREUX, a déjà été financée par les contribuables, ainsi que les contournements d’YMONVILLE, PRUNAY LE GILLON, d’ALLONES, prévus dans le plan de relance de Monsieur SARKOZY.

Comment penser que nos communes seront mieux desservies par un contournement EST alors qu’il n’y aura pas d’accès à moins de plusieurs kilomètres ?

Un tracé, en dehors de toute zone urbanisée entre Champhol et Saint-Prest, et à 500 mètres au moins du collège, alors que nous disposons de moins de 1 000 mètres, cela nous semble très difficile. Aux experts de nous prouver le contraire !

Un viaduc, puis une autoroute semi enterrée, pour ensuite passer sur la voie SNCF reliant CHARTRES à OISEME !! Comment les normes autoroutières pourront-elles être respectées ? On veut nous faire croire qu’à tout problème il y a une solution technique, c’est un leurre et c’est une réponse démagogique facile, qui n’engage personne !

Nous laisser croire qu’une zone végétale protègera entièrement nos enfants des nuisances du carbone, il faut être naïfs, à l’instar du nuage de Tchernobyl qui s’est arrêté à la frontière ! 

Comment protéger le site du Gorget, qui est notamment l’une de nos principales préoccupations, de toutes ces nuisances, sans parler de la période des travaux jour et nuit. 

Le choix esthétique du viaduc reviendra aux habitants de Saint-Prest ?Cette réflexion inattendue nous laisse perplexes. Ce genre d’ouvrage nécessite l’intervention d’experts chevronnés, qui devront tenir compte de nombreux critères en plus de l’esthétique. 

Gratuité pour les Euréliens ! Ceci est en contradiction avec les lois européennes qui stipulent que tous les usagers doivent être traités à égalité devant le paiement. 

Ex – supposons un eurélien que voyagerait du sud de la France pour se rendre à DREUX, il sortirait à ALLAINES  (payant son péage du sud à Allaines) ; rentrerait de nouveau à ALLAINES pour aller jusqu’à DREUX gratuitement !!!

Nous saurons défendre les intérêts des habitants de Saint-Prest face à la commission particulière de débat public que nous avons déjà rencontrée le 28 mai.

 

REFLECHISSEZ BIEN AUX PROPOS TENUS PAR LES UNS ET LES AUTRES POUR VOUS FAIRE VOTRE PROPRE OPINION ET CHOISIR EN CONNAISSANCE DE CAUSE L’AVENIR DE VOTRE VILLAGE ET DE VOS ENFANTS.

JUSQU’A CE JOUR NOUS NE POUVONS PAS COMPTER SUR LE SOUTIEN DE NOTRE MAIRE MALGRE SES ENGAGEMENTS.  

___________________________________________________

Notre détermination a encouragé le Conseil Municipal à rédiger une délibération, le 18 décembre 2009, reprenant notre cahier d’acteur.

Vous pouvez la consulter sur le site de la commission de débat public, ainsi que le cahier d’acteur de la famille ROUSSEAU et la contribution de M.Michel DAUVILLIERS.

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*