D.U.P. (suite)

Aucune image

Vous avez la parole… message de Serge Corda adressé à Monsieur le député :

 

 

 

Bonjour Monsieur le Député,

je vous remercie d’avoir pris part à la cause que nous défendons depuis longtemps pour que le projet autoroute A 154 ne soit pas une réalité, hélas , la décision de DUP est actée, mais nous ne baisserons pas les bras face à un projet désastreux qui va engendrer pour l’avenir de la région une faillite économique, j’affirme que cette autoroute ne répondra aucunement aux attentes des administrés.

j’ai lu avec attention le rapport de synthèse des commissaires enquêteurs suite à la consultation publique de l’année dernière.

Après la lecture et selon mon analyse, le rapport ne s’appuie sur aucune certitude ni aucune vérification de ce qui est mis en avant (sauf par des politiques ignorants et obstinés), que ce soit sur le plan économique, de la créations d’emplois, de l’accidentologie , de l’économie pour le transport des céréales (alors que l’Ukraine et la Russie nous vendrons des céréales à un coût plus bas que le nôtre et avec une production telle que nos agriculteurs ne pourrons pas faire face), de la rentabilité par rapport au trafic via le péage, de la destruction des terres fertiles qui sera une perte sèche de rendement à raison de 80 quintaux l’hectare, de la création d’espaces boisés supplémentaires non réalisés, de la sécurité sur les voies de substitution et des nuisances du trafic que cela va causer aux habitants et aux communes traversées, le détournement du tourisme pour les petites et moyennes villes qui, aujourd’hui sont desservies et ne le seront plus demain, des routes et autoroutes déjà existantes dont le maillage qui se répartit entre : Paris, Le Mans ,Orléans est largement suffisant, que tous les trajets courts d’autoroutes qui ont été construits depuis quarante ans sont déficitaires exemples : l’A 65, l’A 19, l’A 85, L’A 89, etc…

Alors pourquoi construire des autoroutes qui, on le sait, seront déficitaires et vont alourdir la dette soit de l’entreprise soit de l’Etat ? Faute de rentabilité, ne vaudrait-il pas mieux entretenir et améliorer l’existant et rendre attractif le coût du péage pour l’usager ; le risque avec des augmentations tarifaires à répétition le client se détournera du péage, c’est se que je fais et par les réseaux sociaux le fait savoir.

Je vous joins mon analyse argumentée sur la synthèse des commissaires de l’Enquête Publique. En vous souhaitant une bonne lecture et que vous pouvez par ailleurs, transmettre au Président Emmanuel Macron, je vous prie Monsieur le député de bien vouloir agréer mes salutations distinguées.

Serge Corda Membre de VIVAVRE

 

(Cliquez sur l’image ci-dessous pour consulter le document…)

Cliquez sur l'image pour consulter le document...

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vos avis et commentaires...

  1. Bonsoir. Il faut trouver des emplois : OUI ….MAIS ..ce n’est pas en mettant une autoroute qui ne fait que permettre de passer très vite parmi nous….qu’on va créer sur le LONG TERME…cela permet juste aux marchandises hors frontières de passer plus vite d’une région à une autre , donc, ça va amplifier la destruction de nos emplois , de nos entreprises, de nos artisans !!! Il faut arrêter de raisonner court terme , le long terme est l’unique objectif à viser !