Grand Débat National

Aucune image

Lors de ses vœux, le Député de la 1er circonscription de Chartres, Guillaume KASBARIAN a rappelé qu’il ne soutenait pas le projet de mise en concession autoroutière des RN 154 et RN 12.

Participant à la commission sur la mobilité, il aura la possibilité de s’exprimer sur ce sujet.

Aujourd’hui un « Grand Débat National » est lancé. Tous les citoyens ont la possibilité de s’exprimer sur les sujets qui les préoccupent.

C’est l’occasion de rappeler que nous dénonçons ce projet coûteux depuis plus de 10 ans, avec de sérieux arguments.

Date des réunions proposées de 17 heures à 19 heures par Guillaume KASBARIAN, ouvertes à tous :

  • samedi 2 février 2019 à l’Espace Jean Moulin à CHAMPHOL
  • samedi 16 février 2019 à l’Espace Gérard Philippe au COUDRAY
  • samedi 9 mars 2019 à l’Hostellerie Saint-Yves à CHARTRES

Thèmes abordés : Transition écologique, Fiscalité et dépenses publiques, Démocratie et Citoyenneté, Organisation de l’État et des Services Publics.

D’autres dates sont proposées au BAR – TABAC de Saint-Prest à 20 heures (Inscriptions au 06 80 89 70 39)

  • samedi 9 février 2019 – Organisation de l’État et des Services Publics
  • samedi 16 février 2019 – Transition Écologique
  • samedi 23 février 2019 – Fiscalité et Dépenses Publiques
  • samedi 2 mars 2019 – Démocratie et Citoyenneté

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vos avis et commentaires...

  1. Bonjour , je reviens sur mon idée d’écotaxe même si ça fait peur à beaucoup .
    A Strasbourg un contournement autoroute va voir le jour car les camions préfèrent le trajet gratuit par la France puisque que l’Allemagne impose une écotaxe de son côté .Les 2 trajets étant parallèles
    Chez nous , une écotaxe inciterait les camions à prendre l’A 28 ( trajet normalement prévu pour les déplacements nord-sud-nord ): la N 154
    pourrait rester non autoroutière . On pourrait alors achever les tronçons restant
    sans urgence en respectant villes et villages .
    Résultat : moins de camions
    moins de pollution
    plus de sécurité
    plus d’économie pour tous
    Mais la gloriole de certains élus ne s ‘ accommode pas forcément de solutions simples
    Bruno HINARD