GROUPE DE TRAVAIL A154 Chartres Métropole

Aucune image

Une première réunion du groupe de travail, dont de nombreux membres étaient absents, s’est tenue le vendredi 13 février 2015.

A la lecture de ce compte-rendu, il semble qu’il n’y ait pas eu d’échanges.

Pour ce qui nous concerne, le fait que ce groupe de travail soit mis en place suppose que la majorité des  membres qui le constitue sont favorables au projet ou l’admettent.

Nos Maires ont pourtant été élus pour défendre et protéger leurs villages et leurs administrés. Il est encore temps de refuser ce projet en demandant l’amélioration de l’existant.

Le tracé ci-dessous nous conforte dans notre détermination à ne pas laisser saccager notre vallée et nos villages par un projet qui n’apporte rien localement, au détriment des riverains.

RÉAGISSEZ AVEC NOUS, REJOIGNEZ-NOUS !

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vos avis et commentaires...

  1. Comment oser insister sur la réalisation d’un tel projet alors qu’il est convenu qu’il y a de « nombreux enjeux sensibles » sur la traversée de la vallée de l’Eure. Bien sûr il y a la protection des vues sur la Cathédrale, mais que dire des enjeux humains !!!! et au nom de quels enjeux économiques ? Quand les contribuables en auront-ils fini de payer ? Je me pose beaucoup de questions.

    • Hélas ! nous sommes très nombreux à nous poser les mêmes questions. Ceux qui ne réagissent pas car l’éventuelle autoroute ne passera pas chez eux, ne se doutent pas qu’ils devront payer la facture et la gratuité pour les Euréliens est un leurre. Si les usagers ne paient pas ce seront tous les contribuables Euréliens qui financeront la gratuité, qu’ils empruntent ou non l’infrastructure.

      • Alors que l’Association oeuvre depuis tant d’annéées, il aura fallu attendre la présentation par la DREAL le 13 février 2015 à Saint-Prest pour que certains élus découvrent « l’ignominie ». Ce n’est pas faute d’avoir prévenu, d’avoir alerté, alors que certains élus osent dire « qu’ils n’étaient pas au courant »…..La bataille est loin d’être perdue. Nous suggérons de faire du porte à porte et de demander 1, 2, voire 3 euros à chaque famille et là nous sommes sûr que les portes se fermeront, par contre 10, 20 euros voire plus sur leur feuille d’impôts, chacun le paiera sans problème (en ralant bien sûr, mais sans plus) voilà toute la différence………………Cherchez l’erreur

  2. A nos maires et nos élus de tout poil, il est bien temps de former des commissions quand on sait leurs rôles et le peu d’écoute qu’on leur accorde sur tous les plans qu’ils soient Municipaux,Nationaux, ou autre.( ex commission MOBILITE 21).
    Il fallait s’opposer dès le départ contre cette autoroute destructrice de nos villages,notre cadre vie, la vie de nos enfants au collège et centre de l’enfance.
    Effectivement il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, certains de nos élus n’étaient pas au courant ! un COMBLE, alors que le tracé était connu depuis 2009, rassurez- vous, vous aurez droit aux protections au moindre coût bien sûr pour assurer la marge du concessionnaire et de ses actionnaires.