Intervention d’Eva SAS dans les questions au Gouvernement

Aucune image

Eva SAS, qui faisait partie de la commission « MOBILITÉ 21 » a interpellé le mardi 11 mars, Madame la Ministre de l’Écologie au sujet de la renégociation des concessions autoroutières, leur contribution au financement des infrastructures de transport et l’abandon des projets autoroutiers inutiles.

 

Ma question s’adresse à Madame la ministre de l’écologie, et j’y associe ma collègue Brigitte Allain.

Madame la ministre, hier, le Président du groupe de travail sur les concessions autoroutières démissionnait en dénonçant une «parodie de consultation». Et comme lui vous nous permettrez d’être inquiets quant aux suites qui seront données à ces travaux.

La renégociation des contrats de concession d’autoroutes est aujourd’hui, de l’aveu de tous, une nécessité absolue au vu de leur «rentabilité exceptionnelle» dénoncée par la Cour des Comptes et par l’Autorité de la concurrence. Faut-il rappeler que les bénéfices des 7 sociétés autoroutières historiques ont été en 2013 de 1,8 milliards d’euros.

Compte tenu de cette rente exceptionnelle et excessive, l’enjeu est donc clair :

Il faut d’abord augmenter la contribution des sociétés d’autoroutes au financement des infrastructures de transports

Il faut également cesser d’allonger la durée des concessions pour qu’enfin l’exploitation des autoroutes et les bénéfices qui y sont associés, reviennent dans le patrimoine public

Il faut enfin mettre fin aux projets d’autoroutes inutiles comme le trajet de la nationale 21 entre Auch et Limoges, qui certes nécessite des aménagements de sécurité pour les usagers, mais en aucun cas la création d’une autoroute inutile, coûteuse pour les usagers et écologiquement inacceptable.

Comment dès lors justifier le plan de relance autoroutier que vous proposez et qui prévoit, d’une part, des projets autoroutiers sur tout le territoire, et d’autre part, d’allonger les durées des concessions de 2 à 4 ans ? Comment comprendre surtout que seule une contribution supplémentaire de 40 millions d’euros soient envisagée pour ces sociétés d’autoroutes alors qu’elles engrangent des bénéfices substantiels chaque année?

Madame la Ministre, ma question sera directe : quand défendrons-nous vraiment l’intérêt de l’Etat, des usagers, des contribuables et de l’environnement contre les intérêts des sociétés autoroutières qui bénéficient depuis trop longtemps d’une rente financière excessive et indue ?

A visualiser sur le site  http://evasas.eelv.fr/qagconcessionsautoroutes/

 


« Il faut augmenter la contribution des sociétés… par henriquepinto

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.