Le nouveau plateau Nord-Est est dévoilé

Aucune image

Nous n’en finissons pas de découvrir les « grands projets » !

C’est au tour du plateau Nord-Est qui va être entièrement repensé. La présentation qui a été faite mercredi soir à la Mairie de CHARTRES à la cinquantaine de personnes présentes, en a laissé quelques uns perplexes, notamment des habitants de GASVILLE/OISEME qui se demandent ce qu’il va rester de leur commune.

L’esthétique a été largement vantée, les arbres vont « s’écheveler » différentes essences et formes d’arbres vont être plantés, un miroir d’eau permettra le reflet de la cathédrale qui sera visible de très loin…..

Par contre, l’hyppodrome ne figure plus sur le plan, on ne sait pas où le déplacer……..

Il n’est pas prévu d’infrastructure routière supplémentaire pour desservir les 3 544 logements prévus et permettre l’accès à la zone commerciale incluant le supermarché Carrefour qui sera transféré de l’autre côté de la rue Jean Mermoz.

Que de terres agricoles vont encore disparaître sous le béton ! Les terrains vont être acquis voire échangés, ce qui est peut-être très attendu par certains.

Quant au projet de l’A 154, (qui n’était pas l’objet du débat : sic Karine DORANGE) où pourrait-elle passer si ce n’est encore plus près de OISEME ?

C’est encore une opération dont le coût estimé (au départ) à 278 millions d’euros, est en droit de nous inquiéter, qui va financer ?

Les contribuables de Chartres Métropoles sont-ils conscients ?

LA RÉACTION DES HABITANTS DE GASVILLE / OISEME

 « Parmi toutes les installations que l’on peut observer sur le plan de ce projet d’aménagement du plateau Nord-Est, il est à observer en particulier le parc des expositions Chartrexpo qui sera situé en limite de Oisème et fort près des habitations de l’Orme Guyot, ainsi que de celles du quartier de la Garenne.

D’après les dires de l’architecte, lors de la réunion publique du 27 novembre 2013, à l’hôtel de ville de Chartres, l’emplacement a été choisi au point le plus haut. Il s’en suivra obligatoirement des nuisances importantes tant sonores que de circulation.

Malgré les descriptions idylliques communiquées par l’architecte, nous ne pouvons pas être d’accord sur cette réalisation et allons déposer un argumentaire auprès du commissaire enquêteur, ce que chacun d’entre vous peut faire, jusqu’au lundi 16 décembre 2013 inclus, en se rendant à l’Hôtel de ville de Chartres – rez-de-chaussée – service administration générale afin d’y consigner des observations aux jours et heures d’ouverture au public.

Monsieur LAFFAILLE, commissaire enquêteur, assurera des permanences dans ce même lieu, les samedi 7 décembre de 9 h 00 à 12 h 00 et lundi 16 décembre de 14 h 00 à 17 h 00. »

 chartres-plateau-nord-estchartres-plateau-nord-est2chartres-plateau-nord-est3

 Source L’Écho Républicain – Article paru le  29/11/2013

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Vos avis et commentaires...

  1. De terres agricoles à disparaître, puisque Monsieur le Maire de Oisàme a pris sa retraite en ayant soin de céder ses terres, sauf celles sujettes à transaction ou expropriation. Le beure et l’argent du beurren ça ne mange pas de pain, foi de céréalier.

  2. La faille de l’enquête publique.
    La présence de la piste d’un aéroclub dans l’axe et en parallèle de deux Etablissements Recevant du Public (classe 2 voie 1) et la création de logements..
    Les évènement récents à Dreux ont montré que certains étaient capables de « rater » la piste de plusieurs centaines de mètres, à Chartres les pilotes sont plus avertis, quelques dizaines de mètres leur suffiraient, foin d’Escadron « pas de chance ».
    Aujourd’hui la commune de Oisème a connu, ( après un week-end équivalent) des heures durant, son survol par trois aéronefs (aux mains d’apprentis, à en juger par les régimes des moteurs en ascension). Une rotation toutes les minutes trente environ, en complet manquement au respect du Réglement Sanitaire Départemental. L’aviation de loisir, un plaisir d' »happy few », maos pour les occupants des habitats survolés à très basse altitude, là où il y gène il n’y a pas de plaisir.

  3. Pour détendre l’atmosphère, permettez-moi tout d’abord de faire remarquer que le problème du plateau nord-est de Chartres a été pris à l’envers puisque l’on a commencé par construire l’Odyssée avant d’imaginer l’Iliade !
    Pour être sérieux, mercredi soir on nous a présenté, entre autres projets, des chemins piétonniers longés par une agréable cascade d’eau descendant vers Oisème et la Roguenette.
    Habitant le long de ce ru, il arrive que, lors de gros orages, il affleure ses rives (et même, rarement certes, qu’il pénètre par capillarité dans mon jardin) ce qui prouve qu’il est à la limite de ce qu’il peut écouler.
    Qu’en sera t-il quand les surfaces agricoles actuelles auront été macadamisées ?
    On ne nous a pas présenté (mais nous a t-on tout dit ?) le projet d’éventuels lacs artificiels pouvant faire office de bassins de rétention.
    Il serait intéressant de savoir ce qu’en pensent les responsables des cours d’eau d’Eure et Loir.
    Il ne faut pas oublier qu’il faut faire avec la nature et ses exigences et non l’inverse.

  4. Je comptais acheter une maison à Saint Prest, au Gorget, désormais il ne me reste plus qu’à abandonner ce projet qui deviendrais un projet à risque. Je suis désolé que l’on veuille détruire l’environnement, la nature, la faune, réduire la vie de personnes ayant leur maison depuis longtemps dans ce secteur à rien. L’humain ne compte absolument pas pour ces élus.
    « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme »