Les anti-autoroute ne lâchent pas

Aucune image

Suite à la décision du Préfet de Région et aux articles parus dans l’Écho Républicain, nous avons expressément demandé une conférence de presse pour rétablir la vérité.

En effet, rien n’est décidé, comme l’a confirmé le Ministre dans son courrier du 21 décembre (voir article précédent).

 

  • La disparition d’une surface importante de terres agricoles,
  • Le massacre de notre vallée et de notre cadre de vie,
  • Les nuisances qu’engendreraient une telle infrastructure,

seront autant d’éléments dont la commission devra tenir compte dans son rapport d’aide à la décision du Ministre.

Les usagers seront-ils assez nombreux pour assurer la rentabilité du projet ? Quelle sera la contribution des collectivités locales, la Région ne finançant pas ce projet ?

 Article paru dans l’Écho Républicain suite à la conférence de presse du du 26/12/12.

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vos avis et commentaires...

  1. Anti autoroute? disons anti gaspi!! L’Eure et Loir est un département rural, un département rural c’est : 43 à 47 habitants au km², c’est bien le cas de notre département?
    alors les priorités rurales du 28 ne se trouvent certainement pas sur la problèmatique de la concession autoroute !
    Même si la concession était réalisée vous croyez que l’emprunt « privé » pour ce fabuleux projet n’aurait pas de consèquence sur une dette déguisée qui devrait être à la charge du contribuable si le péage n’était pas suffisant?

  2. Je souhaite faire part de mes réflexions concernant ce projet :

    -Tourisme-Patrimoine : + d’un million de visiteurs et de pèlerins visitent la cathédrale. Pour s’y rendre, ils empruntent les routes de la vallée de l’Eure et tous les chemins de l’EST de Chartres avec ses vues « imprenables » sur la Cathédrale et la Beauce louées par Péguy.
    – Environnement : destruction des vues sur la Cathédrale et les Monuments Historiques des environs de Chartres ; destruction de l’environnement des villages par le passage d’une voie à grande circulation.
    – Economie de Financements : qu’attend t-on pour améliorer à peu de frais la rocade existante de Chartres, avec un raccordement de la 154 d’Allonnes vers Gellainville et le Coudray ?