Les Euréliens vont financer la part de l’État !!!

Aucune image

Une concession autoroutière à « TOUT PRIX » voilà ce qu’ont voté 84 élus sur 94 pour le financement du projet A 154.

En plus du péage, les contribuables Euréliens vont prendre en charge, EN PLUS de la part de la communauté d’agglomération initialement prévue, la part que l’État ne veut pas financer immédiatement.

Pour quel montant ? CE sera la cerise sur le gâteau !

Dans ces conditions ce sont toutes les communes d’Eure-et-Loir qui seront mises à contribution. Sachant que la Région Centre ne participera pas au financement.

Quant au retour sur « bonne fortune » ne nous leurrons pas, si nous nous référons à l’A 19, l’A 28 et l’A 65 entre-autres, la rentabilité est loin d’être celle attendue.

Les transporteurs continueront à emprunter les itinéraires actuels pour éviter le péage, voire l’écotaxe.

Quant à l’opportunité d’une autoroute pour les riverains, nous l’avons suffisamment évoqué, celle-ci n’apportera que des nuisances, sans compter la période des travaux.

N’est-ce pas criminel, pour reprendre les termes du Sénateur-Maire ?

Se prononcer contre le tracé Est rapproché n’était plus d’actualité, ce débat était en 2008, ce qu’à confirmé le Président de Chartres Métropole. L’option a été retenue par le Préfet de Région en décembre 2012.

 

 Enregistrement vidéo de la séance : Motion n°7

 autoroute-a154 Source L’Écho Républicain – Article paru le  11/12/2013

 

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vos avis et commentaires...

  1. La réalisation d’infrastructures publiques, c’est du ressort exclusif de l’Etat! Alors demain pourquoi ne pas prendre ce même raisonnement pour toutes les autres fonctions règaliènnes de l’Etat ?
    comment comprendre la position du président de chartres métropole qui n’arrête pas de trouver que des « bonnes paroles » venant de la Règion Centre sur cette affaire, et dire quelques instants avant qu’il serait d’accord pour voir l’Eure et Loir rejoindre la grande couronne de l’île de france.
    Si les hommes politiques passent, l’Etat reste le seul garant de l’avenir, même si les temps sont difficiles.

  2. Après la robe (d’avocat) Gorges veut maintenant la couronne (celle de l’Ile de France). il reste dans la « grandiosité ». La première ayant été «ratée », espérons qu’il en sera de même pour la seconde, mais soyons très optimistes. En effet, depuis plusieurs semaines, nous voyons « fleurir » de plus en plus de grands projets, dont les montants cumulés, même à 20 ou 30 ans font frémir sur l’endettement de l’Agglomération Chartraine et par conséquent sur celui de chacun d’entre-nous. Quant au vote du conseil communautaire du 9 décembre 2013, observez, Mesdames, Messieurs les Gasvillois-Oisémiens, le vote de votre maire ou plutôt le non vote, seul maire n’ayant pas participé. (cherchez la cause : lâcheté, intérêts personnels, etc……pour ces derniers certainement pas ceux des Villageois de Gasville-Oisème)
    OBSERVEZ QU’IL A ETE DECIDE QUE CHACUN D’ENTRE VOUS FINANCERA, EN CAS DE MISE EN CONCESSION AUTOROUTIERE, ET QUE « CERISE SUR LE GATEAU » VOUS PAIEREZ EN PLUS LE PEAGE – REFLECHISSEZ NE SOYEZ PLUS LES OTAGES D’INCONSEQUENTS DE N’IMPORTE QUEL PARTI POLITIQUE QU’ILS SOIENT.

  3. Fort Monsieur le Président de Chartres Agglomération, très fort, trop fort même pour un simple quidam.
    En effet lors du dernier conseil communautaire il a réussi le tour de force en déclarant qu’il n’avait pas de philosophie entre une autoroute privée ou construite sur fonds publics pourvu qu’elle soit intégralement payée par les usagers au prorata de leur utilisation, puis, tranquillement en demandant à tous les membres de lui donner un blanc seing pour la création d’une subvention pour l’option est rapprochée du contournement de Chartres (sans préciser de savoir si elle sera à péage ou qui dédommagera le concessionnaire).
    Sans broncher ils ont, à une très large majorité, accepté cette motion sans qu’aucun n’ose lui en demander le montant prévu même si il a évoqué une somme de 50.000.000 €.
    Ainsi après un rapide calcul on en déduit que chacun des 125.000 habitants de l’ensemble des 47 communes de Chartres Agglomération va devoir s’acquitter de 400 € même si il n’a pas de véhicule ou n’utilisera jamais cette voie.
    Ainsi une famille de 4 personnes se verra donc demandé la modique somme de 1.600 € !
    A l’un des récalcitrants il a dit qu’il n’y avait plus à discuter le tracé puisque cette question avait été tranchée en 2012.
    Le vice-président, Monsieur Gérard CORNU, a affirmé qu’il n’y avait pas d’autre solution pour désengorger la rocade actuelle.
    Bien entendu il a passé sous silence le fait que la suppression des trois ronds-points actuels (route de Tours, route d’Illiers-Combray et route du Mans) fluidifierait cette voie ou si cela ne coûterait pas moins que les 50.000.000 € en question et que cela bénéficierait à tous (automobilistes et riverains).
    Par ailleurs Monsieur Jean Pierre GORGE a insisté en affirmant qu’il espérait bien « un retour de bonne fortune » pour que soit reversé à la communauté « le trop perçu ».
    Bien entendu il n’a pas répondu à une question qui ne lui a pas été posée mais qui est sur toutes nos lèvres : « et en cas de mauvaise fortune » devrons-nous mettre la main à la poche une fois de plus ?
    Ainsi après que les Euriéliens aient payé les tronçons en 2 X 2 voies déjà réalisés et la subvention de 50.000.000 € donc avant d’emprunter une autoroute à péage ils vont sans doute encore régler son déficit.
    Monsieur le président à aussi réussi à faire avaler une autre couleuvre à son conseil : L’entretien de cette liaison coûte trop cher à la région ; mais est-ce à dire que les itinéraires de substitution seront tellement bien réalisés qu’ils n’auront plus besoin de la moindre intervention.
    Enfin lors de cette réunion on ne peut pas ne pas saluer la performance du maire de Gasville-Oisème qui n’a pas voulu prendre ses responsabilités et a choisi la pire des solutions : ne pas participer au vote comme si sa commune n’existait plus dans cette assemblée.
    Il aurait pu à la limite s’abstenir pour que sa voix soit comptabilisée car ce sont ses administrés qui seront le plus impactés par cet itinéraire qui passera entre le futur Chartres Expo et le quartier de la Garenne car on ne voit pas bien une autre solution.

  4. Petite précision à mon message précédent :
    Ma proposition de supprimer trois ronds-points de la rocade de Chartres sous entend qu’ils seraient remplacés par des passages supérieurs bien entendu et non par des croisements à niveau !
    Le coût d’un tel ouvrage est d’environ 5 à 7 M€ soit pour être large un total de moins de 25 millions d’€ pour la fluidifier à comparer avec les 50 millions d’€ que Monsieur le Président de Chartres Agglomération évoque pour subventionner l’option est rapproché.