Lignes SNCF – rapport SPINETTA

Aucune image

Alors que la Région a programmé la réouverture de la ligne SNCF Chartres / Orléans et engagé des frais, le rapport SPINETTA remet en cause l’ouverture de cette ligne.

Cette ligne est attendue depuis de nombreuses années par nos étudiants et soulagerait une partie du trafic routier notamment sur la RN154.

 

 

 

 

 

 

Source : L’Écho Républicain

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Vos avis et commentaires...

  1. Courrier adressé à Philippe ABLINE journaliste :

    Bonjour Monsieur,

    A la suite du rapport Spinetta, vous faites mention de la proposition de fermeture de certaines lignes dont pour la Région Centre-val de Loire, la ligne Paris–Châteaudun-Vendôme-Tours. et d’autres lignes existantes.
    Je regrette que vous n’ayez pas mentionné certaines lignes potentiellement en voie de réouverture comme celle d’Orléans à Châteauneuf-sur-Loire ou celle de Chartres-Orléans (déjà réalisée de Chartres à Voves) .
    C’est cette ligne qui est en l’occurrence la plus importante. En effet, comme vous le savez, il est actuellement débattu de transformer la RN 154 en une autoroute A 154.
    L’origine du projet, est d’assurer une liaison “directe” entre Orléans et Rouen. Dans ce projet, étaient inclus les voyageurs, mais également le transport de Marchandises (Fret principalement céréalier) de la Région Centre vers le Port du Havre.
    Cette liaison ferroviaire d’Orléans à Rouen via Dreux est la seule alternative économique et écologique au transport routier. Ces lignes existent déjà et ne demandent pas à l’inverse d’une autoroute de prendre sur les surfaces cultivables, bétonner, et détruire des paysages (projet du viaduc de Saint Prest).
    Par ailleurs, cette ligne Chartres-Orléans permettrait aux étudiants Chartrains de pouvoir se rendre à l’université d’Orléans sans passer par l’internat ou autre logement. Elle désenclaverait également la Grande Beauce en redonnant de la vie à certains villages isolés et permettrait aux habitants de pouvoir se rendre en ville, personnes âgées ou jeunes sans voiture.

    Je pense qu’en votre qualité de journaliste, vous avez un rôle à jouer et que votre voix ne sera pas inaudible.

    En vous remerciant de votre attention, Veuillez agréer Monsieur, l’expression de mes sentiments cordiaux.

    Jean-Paul Georges
    Meung-sur-Loire