Malheureusement, notre combat continue

Aucune image

Nous Pensions le dossier de la RN 154 clos, il n’en est rien !

Les élus pro-autoroute sont prêts à financer la part de l’Etat ! Sur quels deniers ? Quelles contraintes ? Venez vous informer sur l’évolution de ce dossier, lors de notre réunion publique qui se tiendra le :

Vendredi 27 septembre à 20 heures 30
au Foyer Communal de SAINT-PREST

Avec le concours de :

  • Christian GIGON, Conseiller Général, Maire de Champhol, sur le thème « la soi disant unanimité des élus sur le projet autoroutier »
  • Jean-Claude LAGRON, Président de l’association A10 Gratuite, sur le thème « Comment les collectivités territoriales et les usagers sont les otages des concessionnaires »
  • Sandra RENDA, Avocate, Conseillère Régionale, sur le thème « Utilité publique de ce projet »
  • Martine TROFLEAU, Présidente de la FEEL (Fédération Environnement Eure-et-Loir) sur le thème « les autoroutes et l’environnement »

Et le soutien de la Fondation de Nicolas HULOT

Un moment convivial d’échanges suivra la clôture de cette réunion autour du pot de l’amitié.

Nous vous espérons nombreux.

La RN 154, un bien commun qui ne doit pas être bradé à un concessionnaire autoroutier !

Ce n’est pas le moment de baisser les bras,
nous devons rester mobilisés.

 

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Vos avis et commentaires...

  1. Monsieur le Maire,
    Je viens de prendre connaissance de la prochaine réunion portant sur le dossier de la RN 154.
    Ne pouvant être présent, je me permets en tant que citoyen et électeur contribuable de vous faire part de ma position, hors de tout à priori.
    Arrivés à Champhol en 1983, le dossier était déjà prêt à être réalisé, ce qui signifie que les études avaient été lancées auparavant.
    Nous sommes fin 2013, toujours rien dans la réalisation sinon des discussions stériles… Cependant, l’environnement a bien changé : construction du Collège de Saint-Prest, zones pavillonnaires sur de nombreuses communes, modes de vie et de circulations.
    En 1974, mon épouse, originaire de Saint-Dizier (Haute-Marne), me faisait découvrir la déviation de la ville. Nous y sommes retournés voici peu. Plus de déviation ! Englobée et disparue dans la ville. Par contre, une rocade, du genre de celle de Châteaudun est en service.
    Ceci pour montrer, à mon avis, qu’il est inutile de réaliser un projet vieux de 40 ans au moins, ne répondant pas aux nécessités actuelles.
    La réalisation d’une grande « ceinture » serait à mettre en oeuvre au « niveau » de Berchères, à environ 10 km de Chartres.
    La réutilisation du tronçon actuel Chartres/Dreux me paraît évident puisque financé sur les deniers publics, ceci dans un souci d’éviter le gaspillage d’argent et de terres.
    Recevez, Monsieur le Maire, mes sincères salutations.