Vos avis et commentaires...

  1. En début d’année j’ai proposé une vatiante à cette variante :
    Emprunter sur une dizaine de kilomètres l’autoroute A 11 (à partir du niveau des environs de Coltainville / Loinville jusqu’entre la RN 154 et la RD 29 – route de Voves – avec un échangeur à chaque entrée).
    Puis rejoindre la RN 154 entre Gellainville et Berchères-les-Pierres – ou enjamberait cette route pour éviter au maximum cette commune et arriver au Hasard par l’est.
    Les avantages de cette variante sont divers comme par exemple :
    – Une réduction des emprises terriennes.
    – Comme il n’y que très peu d’aires de services entre Rouen et Orléans – 200 KM – celles de Gasville-Oisème faisant partie du tronc commun en seraient une bonne opportunité.
    – Les deux échangeurs permettraient aux usagers venant et d’Ablis et du Mans d’aller vers Dreux ou Orléans.
    – Si l’autoroute était payante Il n’y aurait aucune gare de péage à créer aux environs de Chartres car celles de Chartres-Est et de Thivars seraient suffisantes (toujours grâce aux échangeurs) – il faudrait d’ailleurs en profiter pour faire dévier la RN 10 au niveau de cette commune dont la traversée est dangereuse.
    – Par contre si l’autouroute était gratuite – on peut toujours rêver – entre Dreux et Chartres il suffirait d’installer une gare de péage juste avant l’échangeur de Coltainville / Loinville.
    -Si elle était payante vers Orléans, aucune gare de péage à créer (utilisation des deux existantes aux environs de Chartres) sinon création d’une gare du côté de Gellainville.
    M. BLANC

  2. Voici un contre projet pour une liaison Dreux / Orléans autours de Chartres pour minimiser les emprises des terres agricoles et réduire les investissements :
    – Création d’un premier tronçon 2X2 voies entre l’échangeur de Poivilliers et l’entrée de Lèves avec la construction d’un pont / échangeur au niveau de la jardinerie « Baobab’.
    – Utilisation de la plateforme de Lèves prévue en 2 X 2 voies mais actuellement aménagée en 2X1 voie.
    – Réalisation d’un second tronçon 2X2 voies tronçon à la sortie de Lèves pour éviter un rond-point actuel jusqu’à la ligne SNCF Paris / Le Mans en s’éloignant légèrement de Mainvilliers (en empiétant sur une superficie agricole donc non encore urbanisée) et en laissant la rocade de Mainvilliers à une utilisation locale.
    – Construction d’un pont / échangeur avec cette dernière peu après le rond point du Mc Donald’s
    – Construction d’un second pont parallèle au premier au dessus le chemin de fer du Mans et prolongation des deux pour passer au-dessus du rond point de la sortie de Chartres / route du Mans.
    – Réalisation de passages supérieurs au dessus du rond point d’Illiers-Combray et de celui de la route de Tours (de toute manière ces trois derniers ouvrages devraient être construits un jour ou l’autre pour désengorger la rocade).
    – Réalisation d’un troisième et dernier tronçon (à partir du niveau de l’hôpital Pasteur), passant au dessus de l’A11 puis de la ligne SNCF Chartres / Orléans pour rejoindre la section en cours de réalisation de Prunay-le-Gilon avec un pont / échangeur pour permettre aux usagers se dirigeant vers la route de Paris de continuer sur la rocade.
    Ce contre projet utilise au maximum les voies existantes, améliore la fluidité de la rocade, évite le cisaillement avec la ligne de chemin de fer d’Orléans et le rond point de la route d’Orléans avec le difficile angle droit à négocier pour les poids lourds venant de Dreux et se dirigeant vers Orléans, évite la construction du coûteux viaduc du Gorget etc…
    En contre partie il y aura toujours un chaînon manquant pour boucler en totalité la rocade entre le rond point de la route de Paris et la sortie de Lèves (mais avec un liaison autoroutière est-ce que ce tronçon serait gratuit pour les dessertes locales ?).
    Marc BLANC

    • Une concession autoroutière payante ne peut pas être mise en place sans que n’existe un tronçon alternatif non payant.
      C’est le cas de la transformation de la RN 154 …

      • Entre Dreux et Chartres la voie de substitution existe déjà, la circulation retraversera les villages notamment du BOULLAY-MIVOYE de BERCHERES SAINT GERMAIN.
        Sur le tronçon sud la RN 154 actuelle deviendra l’itinéraire de substitution et le trafic prévu par la DREAL de 4 à 5000 véhicules/jour retraversera à nouveau les villages d’YMONVILLE et d’ALLONNES
        Et ce sans compter les villages à l’Est de CHARTRES.

  3. Les Saint-Prestois ont effectivement droit à une information complète concernant les associations quelles qu’elles soient. Le projet de concession autoroutière notamment est une grande préoccupation. Les internautes ne doivent pas être les seuls privilégiés

  4. Bravo ! personnellement je pense que c’est le tracé qui doit être repensé de façon à :
    – ne pas tranformer Chartres en un « oppidum »,
    -éloigner les poids lourds et leur pollution de l’agglomération,
    – quant aux 800 M€, pour traverser la Vallée , l’Eure , la
    ligne SNCF,et le passage du plateau , avec sa vue sur la Cathédrale , en remblai, on est loin du compte!!

  5. Oui vous avez raison de réagir : c’est de l’incivisme et nous ne devons pas laisser faire ces gens : une décharge est mise à leur disposition ce n’est pas pour rien ! c’est une question de respect d’autrui et donc toute une éducation à refaire : on a du boulot !!!!

  6. Bravo pour votre courrier adressé à la Mairie.
    Nous avions également l’intention d’en informer la Mairie.
    C’est désolant de voir ces tas d’ordures qui prolifèrent et risquent de s’agrandir. Le dernier : les gravats chemin des Pommiers, c’est un comble ! alors que nous disposons d’une déchetterie proche. Enfin l’être humain, difficile de le changer ..

  7. Je crains que bon nombre d’habitants de Oisème n’aient pas conscience que l’autoroute passerait à proximité de plusieurs quartiers (entre 200 et 500 mètres) et ce, du sud, sud-ouest,ouest, nord-ouest jusqu’au nord ! Sur le document de la DREAL déposé uniquement dans les boîtes des personnes acceptant la PUB, le tracé représenté ne met pas en évidence cet état de fait. En parlant de Gasville-Oisème, certains pensent plus à Gasville qu’à Oisème du fait de la distance séparant les deux (2km) et ne se sentent alors pas directement concernés. Ne pourrait-on pas envisager un moyen (tract ?) pour les alerter avant qu’il ne soit trop tard.

    • Madame,

      Nous avons pris bonne note de votre remarque. Malheureusement, tous les moyens que nous avons déployés jusqu’à présent, notamment sur Saint-Prest depuis 2008 et sur GASVILLE/OISEME depuis 2010 ne semblent pas avoir réveillé les consciences. Non seulement ce seront des nuisances à vie pour les riverains une fois la mise en service, mais les nuisances engendrées par la construction seront tout à fait insupportables.
      Mobilisons-nous tous pour en parler autour de nous. Cela pourrait porter ses fruits.
      Nous allons rediffuser un tract d’information après la réunion publique du 10 octobre à laquelle nous espérons que de nombreux Saint-Prestois et habitants de GASVILLE/OISEME assisteront pour prendre connaissance des 3 options de tracé proposées par le Maître d’Ouvrage, sur lesquelles une option préférentielle sera retenue, tenant compte des remarques qui auront été faites, pour être proposée au Ministre des Transports.
      Il est important également que tout le monde fasse part de ses remarques sur le document, qui n’a malheureusement été distribué que partiellement, pour faire valoir le bien-fondé de nos revendications.
      Ne nous laissons pas influencer par les messages des pro-autoroutes ou de ceux qui n’en veulent pas chez eux !

  8. Pour information, voici une copie du courriel transmis à la DREAL et au garant :

    Objet : Tracé EST le plus proche de Chartres

    Le 6 octobre 2012

    Ce tracé est purement CRIMINEL :

    Il ceinturerait la commune de Gasville-Oisème par le Sud, le Sud-Ouest, l’Ouest, le Nord-Ouest jusqu’au Nord (excusez du peu !) en passant aux pieds (entre 200 et 500 mètres) de plusieurs quartiers de Oisème y compris le cœur de Oisème sans oublier que dans la partie Est de Oisème se situe une fonderie qui pose à elle seule déjà des problèmes (rejets de fumées nauséabondes et bruits) mais aussi la proximité de l’autoroute A11 située à l’Est et au Sud-Est de Oisème. Oisème serait alors encerclé de toute part !!!

    Une autoroute urbaine est source de problèmes pour les riverains (des études le prouvent) : augmentation des leucémies, problèmes respiratoires dus à la pollution, problèmes auditifs dus aux bruits.
    De même en passant à proximité du collège SOUTINE de Saint-Prest, ce tracé mettrait en danger la santé des collégiens ainsi que leurs conditions de travail.

    Quand on pense que les autoroutes urbaines existantes telles l’A10 à Tours tentent vainement de réduire les nuisances et les pollutions en réduisant de 20 km/h la vitesse sur des tronçons de plus en plus importants (passage de 130 à 110 km/h pour les uns et passage de 110 à 90 km/h pour les autres). Dans de telles conditions quel est l’intérêt d’avoir une autoroute urbaine près de Chartres (à moins de 2 km du centre ville) si on pense qu’à terme (court ou moyen) il faudra encore limiter davantage les vitesses pour atteindre (qui sait ?) 50 km/h, d’autant plus que la politique de la ville vise à réduire voire supprimer les véhicules des villes afin de retrouver un air respirable et sans danger pour les enfants et les personnes âgées vu les pics de pollution de plus en plus fréquents.
    Il est à noter qu’à Niort par exemple, les autoroutes A10 et A86 ne passent pas à moins de 10 km du centre ville.

    En ce qui concerne la commune de Gasville-Oisème nous déplorons que le maire seul contre tous les autres membres du conseil municipal soit favorable à ce tracé occultant l’intérêt de ses administrés (santé et hygiène de vie) n’hésitant pas, pour parvenir à ses fins, à faire un déni de démocratie. C’est d’autant plus scandaleux que l’un des arguments de campagne de l’équipe municipale élue était de « préserver notre cadre de vie » !

    Sur le dernier dépliant de la DREAL le nom de la commune GASVILLE-OISEME n’y figure pas. Doit-on considérer que la commune est déjà rayée de la carte ? De plus sur ce même dépliant, une omission s’est glissée à savoir une étoile rouge sur ce tracé correspondant au franchissement de l’A11 puisque les trois contournements possibles de Chartres sont touchés par cette autoroute. Est-ce une erreur fortuite ou calculée pour mieux manipuler l’opinion en montrant que ce tracé serait moins problématique que les deux autres ?

  9. Bonjour,
    Installés dans la vallée de l’Eure depuis seulement 1 an, nous avons suivi avec grand intérêt la réunion de vendredi soir organisée à Oisème par votre association. Après réflexion, nous aurions deux remarques à faire :
    – Nous avons été surpris du faible nombre de participants à la réunion.
    (Le lendemain, interrogeant des commerçants locaux (sur Champhol, sur St Prest), nous avons constaté avec stupeur leur ignorance totale du projet d’autoroute !!
    Ne faudrait-il pas faire un effort sur l’information et la communication ? Par la presse ? les radios locales ? les affichages ? les mailings ? la présence sur le marché ? dans les lieux publics (cafés…) ? Déplacer le débat sur Chartres pour toucher davantage de monde ? car, comme le disait si bien l’un des intervenants, l’union fait la force. Une cinquantaine de personnes n’ont pas assez de poids dans ce genre d’affaire.
    – Deuxième remarque : En qualité de nouveaux arrivants, nous n’avons qu’une connaissance limitée de la topologie des lieux, et n’avions encore aucun document en main. Une projection murale (par exemple) des projets de tracés et de la situation des villages, rivières, aqueduc, chemin de fer… nous auraient grandement aidés à comprendre les commentaires des uns et des autres. Nous avons pu ensuite chercher ces documents utiles. Mais de nouvelles recrues plus démunies ou plus paresseuses ne feront peut-être pas la démarche…
    Nous ne sommes pas encore retraités mais dans la vie active sur Paris. 3 heures de transport quotidiennes ne nous laissent guère de possibilités de participation à des actions concrètes, hélas. Mais nous allons faire à notre petit niveau un travail d’information sur notre entourage, y compris sur Chartres.
    Nous vous suivrons avec intérêt.
    Bien à vous,

    • La réunion de vendredi à laquelle assistait plus de 60 personnes est pour nous une satisfaction.

      En effet, malgré l’importance de l’enjeu, nous avons énormément de mal à mobiliser les gens qui sont pourtant très concernés par le projet.

      Beaucoup sont contre, mais nombreux sont ceux qui ne veulent pas le manifester en public par crainte d’éventuelles représailles !

      C’est bien dommage, pourtant nous n’avons pas ménagé nos alertes, communications, plusieurs mailing dans les boîtes à lettres, réunions, manifestations sur les sites pour faire bouger, et cela depuis 2008 (voir notre site http://www.stprest-environnement.org

      Maintenant nous comptons sur les uns et les autres pour passer les messages autour de vous et sensibiliser la population aux nuisances à venir : pendant les travaux et leur vie entière par le passage d’un trafic autoroutier.

      Quant aux commerçants ils restent frileux sur le sujet pour ménager leur commerce.

      Nous n’avons pas cette fois repris les supports des réunions passées déjà présentés plusieurs fois, mais vous pourrez trouver un historique sur notre site ou sur le site de la DREAL http://www.154-12..centre.gouv.fr

      Nous comptons sur votre implication dans ce combat que nous entendons mener jusqu’au bout.

      Une fois la décision prise il sera trop tard pour venir se plaindre.

      Cordialement,

      François BREDON

  10. Bonjour,
    Vendredi soir dernier, à Oisème, vous avez fait un point sur l’évolution de ce dossier « A 154 ».
    Depuis, je m’interroge sur un point qui pourrait nous éclairer pour savoir quel tracé aurait la faveur des décisionnaires (même si je ne me fais guère d’illusions pour l’option St-Prest-Oisème), à savoir les acquisitions foncières.
    Avez-vous connaissance des propriétaires concernés, et vous ont-ils fait retour d’éventuels contacts ?
    Trés sincères salutations.

    • Merci pour votre message. Pour répondre à votre question, nous savons que des terres sur GASVILLE/OISEME ont été cédées à CHARTRES AMENAGEMENT, mais le nom des propriétaires n’est pas communiqué. Les vendeurs ne souhaitent pas se faire connaître, c’est un sujet qui fâche !
      Ces terrains peuvent tout à fait être revendus au concessionnaire, le cas échéant.
      Il n’empêche qu’il faut continuer à nous battre contre ce tracé qui favorise, c’est évident des intérêts particuliers.

      François BREDON

  11. Bonjour,

    Je vous prie de trouver ci-dessous le message de Monsieur Audouin.
    Je suis surpris qu’il n’ait pas été informé des lacunes dans la distribution du document de 3 pages. Nous avons bien constaté à votre réunion de vendredi dernier à Oisème que les 3/4 des présents n’avaient pas reçu la plaquette.

    Ne trouvez-vous pas sa réponse un peu hautaine, n’invitant pas au dialogue ? La question sur une consultation mesurable selon des critères objectifs (par l’expression d’un vote) n’est pourtant pas si déplacée.
    Comment donner toute sa légitimité à l’expression des citoyens si les méthodes sont aussi peu contrôlables et si l’interprétation ne cherche pas être plus claire de la part des pouvoirs publics ?
    Cordialement,
    T D

    —————————————–
    Monsieur,

    Je vous remercie de votre message.

    Pour la commune de GASVILLE-OISEME, je puis vous affirmer, honnêtement, que j’ai deux messages pour dénoncer l’absence de réception eu document – ce que je suis enclin à croire – et un qui l’a bien reçu mais qui critique son contenu. Je note que vous affirmez que « la majorité des habitants » ne l’aurait pas reçu.

    – Un point de droit : une commune n’a pas (sauf une consultation purement indicative de type sondage) à organiser un referendum sur un projet concernant en l’espèce une voirie nationale, qui n’a donc pas été transférée aux départements. « La République libre et indpéendante de GASVILLE-OISEME » n’existe pas encore. En tant que citoyen de la République Française, je m’en réjouis.

    – Une interrogation sur l’insuffisance (c’est vous qui le dites) de l ‘animation des réunions publiques. Il y a eu lors du Débat public en 2009-2010 une quinzaine de réunions. Sur cette concertation, il y a eu de réunions en mars, une en juillet. Quatre sont en cours. Quels points précis contestez-vous ? ? Nous avons reçu, sinon des poireaux et des carottes, du moins des critiques mais jamais sur les réunions.

    L’expression des citoyens me tient à coeur. Après 41 ans dans la fonction publique d’Etat, essentiellement sur le territoire, je consacre encore quelques temps au Débat public et ses suites. Ne découragez pas Billancourt.

    JYA..

    —————————————–

    Le 7 oct. 2012 à 11:26, TD a écrit :

    Vous avez reçu un message via le formulaire de contact
    Nom : TD

    Sujet : Non distribution de la plaquette 3 volets
    Message : Monsieur,

    Habitants de Gasville-Oisème, nous nous sommes rendus compte qu’une majorité d’entre nous, n’avaient pas reçu la plaquette d’information « RN 154 et RN 12 » fin septembre. Qui est responsable de cette distribution ? La méthode de concertation est-elle vraiment transparente dans ces conditions ? Pourquoi les municipalités ne sont-elles pas tenues d’organiser des consultations par voie de référendums ?
    Il faut consulter les citoyens dans les formes démocratiques, c’est à dire par le vote. L’animation de réunions publiques est très insuffisante.
    Je vous remercie par avance de tout ce que vous pourrez faire pour donner tout sa légitimité à l’expression des citoyens.

    TD

  12. Message adressé ce jour à Monsieur le Garant et à la DREAL

    Pour lever toute ambiguïté, nous vous demandons de bien vouloir nous fournir le profil de l’ouvrage d’art, viaduc ou pont selon le moment, de 590 m qui traverserait :
    – La route D6
    – Le plan d’eau
    – L’Eure
    – La voie SNCF

    Et qui supposerait le déplacement de la ligne à haute tension.

    Tout cela pour un coût de 200 M€, inférieur au chiffrage de 215 M€ de 2008.

    C’est le seul chiffrage en baisse sur ce projet !

    NOUS SOMMES EN DROIT DE NOUS POSER DES QUESTIONS ?

    Est-ce que les expropriations ont été chiffrées dans ce projet ?

    Curieusement, le seul franchissement de l’Eure sur l’EST ELOIGNE nécessite un VIADUC de 900 m ?
    Nous demandons également à voir son profil.

  13. Le 8 oct. 2012 à 15:41, BORDIER Christian a écrit :

    Veuillez trouvez ci-dessous la réponse du garant faite à notre courriel :

    Monsieur,

    Votre message est une prise de position argumentée, au delà d’excès linguistiques que je peux comprendre, contre le tracé Est rapproché de Chartres.

    Je la transmets à la DREAL pour être prise en compte dans la synthèse de la concertation sur les options de tracé.

    JYA./.

  14. La salle était comble (probablement plus de 400 personnes) hier au soir à la réunion de concertation, salle Marceau à l’Hôtel de Ville de Chartres.
    Nombreux étaient ceux qui découvraient qu’une autoroute était en projet pour l’aménagement de la RN 154, mais surtout, qu’elle pourrait passer près ou dans leur village.
    Depuis près de 4 ans, nous nous battons pour qu’un tel projet ne voit pas le jour. L’impact sur nos villages, quelle que soit l’option est trop important et insupportable.
    C’est une problème de santé publique, de respect de l’environnement, de notre cadre de vie, de notre patrimoine, mais avant tout de l’héritage que nous laisserons à nos enfants.
    Le capital Humain a été complètement ignoré dans ce dossier.
    Le coût de quelques kilomètres de plus pour éloigner les nuisances, ne doit pas être l’argument pour le choix de l’option. On n’a jamais vu construire une autoroute dans la ville !
    La santé, elle, est inestimable. Respectons-la.
    Quant aux protections quelles qu’elles soient, elles ne compenseront jamais les nuisances engendrées.
    Etudions des solutions raisonnables pour aménager les points les plus sensibles. Ne sacrifions pas tout à l’urgence.
    Ce n’est pas parceque le passage par l’Est rapproché a été privilégié par nos précédents élus qu’il ne faut pas s’assurer que nous ne faisons pas « fausse route » !
    N’oublions pas qu’à l’époque il n’a jamais été question d’une autoroute qui isolerait nos villages.

  15. Veuillez trouver une copie du courrier déposé en Mairie à l’attention du Maire et de l’ensemble du conseil municipal de Gasville-Oisème.

    Claudine et Christian BORDIER
    Oisème Oisème, le 11/10/12

    à Monsieur le Maire de GASVILLE-OISEME et aux membres du Conseil Municipal

    Voici pour information une copie du courriel transmis à la DREAL ce jour.
    Nous vous rappelons, Monsieur le Maire que l’équipe municipale sortante a été élue avec comme thème de campagne : « PRESERVER NOTRE CADRE DE VIE ».
    Il est plus que jamais opportun de passer des paroles aux actes.
    Recevez nos salutations.

    Voici la copie :

    A propos du tracé Est rapproché de Chartres.

    A entendre les animateurs du débat public organisé à Chartres hier le 10/10/2012, permettez- nous d’émettre des doutes quant à l’objectivité de l’enquête de la DREAL.

    En effet, pour le tracé Est rapproché, l’impact sur les populations notamment, est tellement négligeable à leurs yeux que la couleur de la case « impact » dans l’un des tableaux n’était pas rouge aux regards des inconvénients réels. La DREAL semble ignorer que le centre ville de Chartres se situerait dans sa partie la plus proche à 2 km de l’autoroute, ce qui maximalise les nuisances pour toute la ville de Chartres sans oublier les communes limitrophes telles Lèves, Le Gorget, Saint-Prest, Champhol et Oisème pour laquelle TOUS les habitants seraient dans le moins mauvais des cas situés à moins de 500 mètres de ladite autoroute avec, qui plus est, tous les vents dominants défavorables.

    Hier, l’accent a été mis à de nombreuses reprises sur l’aspect financier (coût pour le concessionnaire) en insistant sur la longueur des tracés (coût du km) et sur le nombre de problèmes rencontrés sur chacun des tracés, problèmes symbolisés sur le dépliant distribué par la DREAL à une partie de la population concernée par des étoiles rouges quitte à en omettre (entre autres, franchissement de l’A11 pour le tracé Est rapproché). Ne doit-on pas considérer que la population est manipulée pour adhérer au choix du tracé Est rapproché en divisant pour mieux régner !! ? Un bon nombre de personnes ne sont pas dupes : de toute évidence la priorité est faite pour que le bilan de l’enquête publique soit attractif voire séduisant pour l’éventuel concessionnaire, quitte à occulter certaines données.

    Comme le signalait hier le maire de Saint-Prest, au cas où ce tracé devrait être retenu, il serait nécessaire que tout soit mis en œuvre pour réduire a minima les nuisances. De plus, on ne peut pas couper l’agglomération chartraine, sans prévoir les aménagements nécessaires pour relier à Chartres les communes énoncées précédemment en construisant des ponts pour chacune des routes rencontrées. Si cela n’était fait que partiellement alors il faudrait s’attendre à des encombrements sur les routes secondaires reliant Chartres (D 32 et autres départementales) : ce qui ne doit pas être l’objectif espéré !! Cela fait beaucoup de choses et tout ceci a un coût qui n’a pas été évalué.
    Donc prétendre que l’éloignement du tracé serait plus onéreux (pour le concessionnaire potentiel !) reste totalement à prouver.

    De plus, l’impact sur la santé de toute la population chartraine et limitrophe à l’Est et au Nord-Est de Chartres n’est pas évaluable. Des études prouvent que la proximité d’autoroutes engendre une recrudescence de maladies telles la leucémie, les troubles respiratoires et auditifs plus ou moins graves, des problèmes nerveux…Tout ceci, au jour d’aujourd’hui ne se chiffre pas puisque la SANTÉ est inestimable. Alors éloigner l’autoroute des portes de Chartres aurait un surcoût mais qui est très relatif si on tient compte de tous ces paramètres, le concessionnaire n’étant pas concerné par les problèmes de santé publique puisqu’ils ne sont pas siens !

    En outre, l’existence d’une autoroute (payante) sur la partie Est rapprochée de Chartres ne garantit nullement une réduction sensible des encombrements aux heures de pointe sur la rocade Ouest de Chartres, existante et gratuite puisque aucune étude n’a été faite.

  16. Une remarque en passant: Il apparait au lire des dernières communications des assos que de nombreux riverains de ce projet ne découvrent qu’au dernier moment ce qui les attend.
    Il faut se poser la question de la communication de l’information. Qui lit encore la pressse locale? Que communique-t-elle sur la question et à quel niveau est-elle impartiale sur le sujet (lien avec les partis politiques, les personnages influents du micricosme local…)
    Alors qu’un questionnaire a, nous dit-on été distribué dans toutes les boîtes aux lettres, comment ce fait-il que plus d’une personne sur deux ne l’ait pas reçu? Il y a, à mon avis malveillance de la part des personnes qui l’ont initié. Que craignaient-elles?
    Je pense que si l’on veut mobiliser les populations, il faut, s’il en est encore temps, avoir un maillage beaucoup plus serré des espaces publics : marchés locaux, sorties des manifestations religieuses, sportives, politiques, espaces comerciaux avec tracts, panneaux d’information ect…
    Quant à l’information par internet : on ne va y chercher que ce que l’on veut y trouver, et, si à aucun moment on a été interpelé sur le sujet pourquoi irait-on voir ce qui se passe sur les sites qui en parlent?
    La très grande majotité des gens ne parle à ses voisins qu’occasionnellement sur des sujets les plus banaux possibles, si aucune manifestation ne vient les déranger dans leur train-train habituel, et les oblige, primo, à se questionner, secondo à communiquer sur le sujet, ils ne sont pas prêts de bouger.
    Ce commentaire peut paraître défaitiste, mais je pense qu’il faut parfois peu de chose pour faire bouger les lignes et recréer une communication de voisinage qui a disparu dans nos villages du fait des mouvements de population et du peu de temps « libre » que l’on s’accorde.
    Dans l’ancien temps, le Garde Champêtre annonçait à grand refort de tambour les informations importantes pour les habitants. Aujourd’hui, à l’heure où tous savent lirent, à l’heure de la télé et d’internet que savons-nous de la vie de notre commune, de nos voisins, des aménagements de notre environement proche ? En réalité, moins que ce qui se passe en Amérique en Asie ou en Afrique.
    Ce qui permet aux décideurs d’agir au nom d’intérèts qui ne sont pas souvent ceux du bien commun.
    Pour cela, il faut des gens disponibles. Si vous avez des projets d’action, je serai heureux de me joindre à vous, dans la mesure de mes possibilités.

    • Nous sommes d’accord avec vous. Depuis 4 ans que nous faisons de l’information, et quels que soient les moyens, il est très difficile de mobiliser les gens. Par contre, il est probable que certains trouvent un avantage à ce qu’il n’y ait pas trop de publicité ?
      Nous avons bien noté votre disponibilité.

  17. Bonjour,
    Personne ne veut d’autoroute passant près de chez lui, moi non plus.
    Je demeure à Montreuil Est. Votre proposition de passer au Nord de Dreux nous revient dans la « figure », MERCI ..

    Il est clair (pour Dreux) le passage sur le trajet actuel avec des aménagements me semble une bonne solution, mais ne convient surement pas au privé ! c’est lamentable pourquoi faire l’autoroute payante alors qu’une 4 voies, limitée à 90 en agglomération, bien aménagée serait suffisante.

    Il ne me restera plus qu’ à vendre ma maison si VOTRE proposition aboutit !

    Didier Mainguet

    • Monsieur Mainguet,

      Nous avons bien pris connaissance de votre message et comme vous, les habitants de nos communes sont lourdement impactés par le tracé Est Rapproché de CHARTRES. Nous nous battons depuis 2009 pour éviter qu’une infrastructure quelle qu’elle soit traverse nos villages.

      Nous avons conscience des nuisances de tous ordres que cela apporterait et aurait un impact très négatif sur notre patrimoine.

      Nous ne voulons pas pour autant reporter les nuisances sur les autres communes.

      Unissons nos forces pour faire barrage à ce projet d’un autre temps.

  18. Etant donné qu’il ne reste plus que 4 jours (vendredi soir il sera trop tard même si je pense que les messages envoyés durant le week-end seront pris en compte) pour participer à la concertation RN 154-RN12 organisée par la DREAL / Centre, ne serait-il pas bon de faire un dernier message à tous vos adhérents pour que chacun envoie un message « constructif » (et non de protestation) à http://www.154-12.centre.gouv.fr en l’étayant avec certains arguments comme par exemple :
    – Cadeau d’investissements payés par les contribuables à un concessionnaire privé.
    – Impossibilité d’utiliser le trajet Dreux-Chartres autrement que par les péages aux abords de ces deux villes par la suppression des bretelles intermédiaires.
    – Mise en danger des populations par les itinéraires de substitution qui traverseront des villages.
    – Le contournement de Dreux et Chartres concernent essentiellement des déplacements locaux ; avec la privatisation ils ne serviront que pour des liaisons au long cour.
    – Les coûts de mise aux normes autoroutières de l’actuelle RN 154 Dreux / Chartres (30 à 50 millions d’€ d’après la DREAL) ainsi que ceux liés à la réhhabilitation des itinéraires de substitution pourraient contribuer à la mise à 2 X 2 voies de la vingtaine de kilomètres restant entre Chartres et Allaines.
    – Ainsi que d’autres que vous connaissez mieux que moi.

    Plus on sera nombreux à le faire plus on aura de chances de se faire entendre (ou au moins on aura bonne conscience d’avoir essayé de tout mettre en oeuvre pour « faire évoluer les lignes »).

    Marc BLANC

    Je profite de ce message pour vous transmettre mon courrier envoyé à Mr Gérard Cornu suite à son intervention de mercredi dernier à l’hôtel de ville de Chartres :
    Oisème le 16 octobre 2012

    Monsieur Marc BLANC Monsieur Gérard CORNU Sénateur-Maire
    15, Rue du Bougueneau
    28300 – GASVILLE-OISEME/28630 – FONTENAY SUR EURE

    Objet : Aménagement des RN 154 et RN 12

    Monsieur le Sénateur Maire,

    Lors de la réunion de concertation RN 154 / RN 12 de mercredi dernier à l’hôtel de ville de Chartres j’étais assis juste derrière vous et vous ai entendu, avec votre voisin, vous gausser à chaque intervention des opposants à l’option « Est rapprochée », ponctuant vos commentaires d’un cinglant « n’importe quoi ».

    Puis, avec un certain cynisme, vous nous avez dit que les discutions étaient clauses puisque c’est le projet historique qui est décidé et qui doit se faire ; tant pis pour les habitants autours du sillon, ayant acheté en toute connaissance de cause.

    Vous ne prenez pas en compte que l’urbanisation qui s’y est développée, après le début des études de cette autoroute, a été décidée par les élus politiques.

    Faut-il vous rappeler qu’à proximité ils ont construit un collège, encouragé un bon nombre d’entreprises à s’y implanter (création de la zone de Gelainville) et laissé s’y construire des habitations.

    Vous avez poursuivi en déclarant que l’autoroute est un bienfait pour l’aménagement du territoire de la région.

    Pourriez-vous m’expliquer comment, quand les bretelles d’accès entre Chartres et Dreux seront condamnées, ne seront pas pénalisés leurs anciens usagers et les entreprises qui avaient décidé de s’installer aux alentours ?

    En effet il n’y aura plus de possibilité d’emprunter cet itinéraire autrement qu’en passant par les barrières de péage situées à chaque extrémité ; par ailleurs comment allez-vous inciter de nouvelles sociétés à venir dans une région loin d’une desserte routière directe avec de grandes villes.

    De plus que faites-vous des dangers que retrouveront les habitants des villages traversés par les itinéraires de substitution car un bon nombre d’automobilistes préfèrera les emprunter plutôt que de s’acquitter d’un péage.

    En cas d’accident il est certain que vous ne vous priverez pas de faire l’éloge de la sécurité des autoroutes par rapport au réseau secondaire, quel machiavélisme !

    On se demande où serait l’avantage en cas de transfert de cet itinéraire, payé par les contribuables, à un concessionnaire privé.

    Permettez-moi de vous paraphraser en qualifiant vos propos de « n’importe quoi » !

    Pour ma part, comme je n’ai aucun intérêt dans ce projet, je pense que la meilleure solution serait que cette route reste dans le giron de la collectivité.

    Il ne reste plus, en ce qui concerne la RN 154, qu’une vingtaine de kilomètres à mettre à 2 X 2 voies destinés aux véhicules reliant directement Rouen / Orléans, les contournements de Dreux et de Chartres concernant les déplacements locaux.

    En pièce jointe vous trouverez ma participation à la concertation ouverte par la DREAL / Centre.

    Veuillez agréer, Monsieur le Sénateur Maire, l’expression de mes salutations distinguées.

    Marc BLANC

  19. Bonjour
    Quoi dire, que nous sommes contre cette autoroute d’ autant plus que l’ on nous a bien lésés à propos de notre terrain.
    Si celle ci se fait cela va entraîner des travaux bruyants pendant pas mal de temps.
    Mais on ne nous a pas demandé si cela nous plaisait ou pas.
    Et pourquoi cela alors que c’est bien connu nous roulerons moins vu les prix des carburants.
    Et pourquoi nous avoir fait croire pendant 4 ans qu’elle se ferait ailleurs et en arriver à la case départ. On nous a bien endormis.
    Alors stop à l’ autoroute ou alors l’autre possibilité par jouy ,mais bon nous prenons soin de nos chers agriculteurs les pauvres.
    Salutations mr mme Miranda

  20. EXCELLENT !!!! j’adhère et me sens aussi une activiste contre ce projet d’autoroute que je refuse dans son intégralité.
    L’idée du référendum par contre me paraissait une bonne idée que j’avais proposée en son temps par le biais du cahier d’acteur du Modem. je reste persuadée qu’une consultation de tous les Euréliens remettrait les pendules à l’heure quant au désirata de la population de notre région qui n’est pas du tout représentée par ses élus, malgré le rôle 1er de l’élu qui se veut « représenter le citoyen ».
    Merci de ce billet.

  21. Merci Monsieur BLANC d’avoir répondu à Monsieur CORNU de manière aussi claire que précise. Tout est étudié, rien n’est laissé au hasard, vos argumentations sont « pointues » et vous prouvez que vous connaissez le dossier parfaitement, ce qui franchement n’est pas le cas de beaucoup trop de nos élus (seulement une minorité, celle qui a suivi toutes les réunions du débat public et bon nombre d’autres réunions).Vous avez le mérite d’avoir pu répondre point par point, sans faillir, à un courrier fort « flou » (ce dernier mot est faible…..).

  22. Chartres Métropole est partie prenante dans les avis. IL y a en création un groupe de Maires Agriculteurs, ne serait -il pas possible de leur demander avis et position sur cette question?
    (cette annonce de groupe de Maires Agriculteurs a été faite en réunion de Comité des Maires du 8 novembre dernier.)

  23. Bonjour,

    Une fois de plus ce journal publie des informations erronées.

    Si le journaliste était réellement sérieux il lui aurait été facile de trouver des chiffres fiables.

    En effet à la page 14 du dossier de concertation RN 154 – RN 12 que la DREAL Centre a publié en septembre 2012 il y a une carte qui détaille l’état du trafic tronçon par tronçon entre Nonancourt et Allaines.

    Ainsi entre Prunay-le Gillon et Allonnes il est bien indiqué 9.300 véhicules / jour.

    Sans doute a-t-il confondu avec les chiffres de la liaison Dreux / Chartres dont le trafic se situe entre 16.400 et 16.500 véhicules / jour (peut-être n’est-il pas à quelques milliers de véhicules près ou, de son bureau, quelques dizaines de kilomètres ne sont rien !)

    Salutations.

    M. BLANC

  24. Bonjour,
    Ce chiffre de 15 000 véhicules / jour sur la RN 154 est bien entendu bidon.
    Samedi 01/12, on a vu 100 véhicules / heure, soit moins de 3 000 véhicules / jour (et 15 h pleines, c’est beaucoup…)
    En semaine, avec les camions (et moins de voitures) on doit plafonner à 5 000 à tout casser…
    Cela prouve donc qu’il y a intox auprès de tout le monde (élus, presse, citoyens) de la part des tenants de la solution concession.
    Et que, c’est bien l’argument principal agité pour justifier le projet !!!
    Il faut donc organiser une campagne de toutes les associations pour dénoncer cette désinformation et rétablir la vérité. Ce qui aboutit à la conclusion : AUTOROUTE INJUSTIFIEE !
    En effet, un peu de calcul :
    considérons 20 € moyens de péage, ce qui est énorme aujourd’hui, et à condition que TOUS les véhicules empruntent la concession.
    5 000 véhicules à 20 € de péage donnent 100 000 € par jour
    1 000 000 000 € avec une hausse des prix de 2 % donnent en 25 an plus de 1 500 000 000 €
    l’entretien sur 25 ans vaudra au bas mot 300 000 000 €
    Il faudra donc 18 000 jours pour amortir l’investissement, soit près de 50 ans, SANS GAGNER 1 ROND !
    Qui va investir là-dedans, sans faire payer le contribuable ???
    Il est sûr qu’avec 15 000 véhicules / jour PAYANT UN PEAGE, on tombe à 15 ans de retour sur investissement.
    Ceci explique cela !
    Il faut donc agir.
    Guy PLIVARD

  25. Si ce tracé Est rapproché semble privilégié, il n’est pas pour autant le meilleur. Quand on regarde déjà les réalisations payées par nos impôts, comment penser une seconde que devrons subir sans réagir!!!
    Encore des terres a abandonner, des routes secondaires de subtitution livrées aux routiers qui ne voudront pas prendre les parcours payants!

  26. Nous constatons que Monsieur BISCH est un sacré génie – avoir étudié le dossier en aussi peu de temps………
    Finalement nous constatons que son titre ne représente rien – en effet, dans le cas présent, il n’est qu’un vulgaire porte parole…. si tout est idem…
    On va finir par penser que devenir avocat ou préfet, c’est très facile en Eure-et-Loir !

  27. Il est clair qu’il n’a pas eu le temps de refaire le parcours que nous avons suivi pendant ces 3 dernières années, il ne pouvait donc que s’en remettre aux avis des personnes qui ont monté le dossier.
    Il a probablement eu de beaux parleurs en face de lui pour lui expliquer que cette infrastructure était indispensable, en précisant bien que le seul tracé qui devait être retenu était celui qui passait loin de chez eux, sans se soucier des dégâts que cela engendrera sur notre territoire, alors que l’aménagement de l’existant réduirait les nuisances au maximum et éviterait le massacre de notre vallée.
    A aucun moment, les modes de transport alternatif n’ont été évoqués..
    De plus, n’étant pas décisionnaire, il ne s’engage pas beaucoup.
    Espérons que la commission du SNIT et le Ministre seront plus clairvoyants et raisonnables.

  28. Anti autoroute? disons anti gaspi!! L’Eure et Loir est un département rural, un département rural c’est : 43 à 47 habitants au km², c’est bien le cas de notre département?
    alors les priorités rurales du 28 ne se trouvent certainement pas sur la problèmatique de la concession autoroute !
    Même si la concession était réalisée vous croyez que l’emprunt « privé » pour ce fabuleux projet n’aurait pas de consèquence sur une dette déguisée qui devrait être à la charge du contribuable si le péage n’était pas suffisant?

  29. Je vous cite : « Notre débat est commun, les communes qui gênent, GARNAY et GASVILLE/OISEME ne figurent pas sur les cartes présentant les options de trajet ! ».
    Hélàs, ce n’est pas un scoop ! D’ailleurs j’en faisais état dans un courriel envoyé à la DREAL lors de la précédente « concertation ». Dans ce courriel je posais la question : Doit-on considérer que Oisème est déja rayée de la carte ? Question qui, bien entendu, est restée sans réponse ni même sans écho !

    Tout en étant favorable à l’aménagement de l’existant en 2×2 voies, on ne peut occulter qu’il faudra tenir compte du contournement de Chartres actuellement aménagé en 2×2 voies dans sa partie Ouest.
    La subvention d’équilibre prévue annuellement ne pourrait-elle pas servir à financer l’aménagement de l’existant ? Cela me semblerait beaucoup plus judicieux !

    A l’aube naissant de la nouvelle année, nous pouvons formuler le voeu que notre « combat » ne soit pas vain.
    Bonne année à tous

  30. Je souhaite faire part de mes réflexions concernant ce projet :

    -Tourisme-Patrimoine : + d’un million de visiteurs et de pèlerins visitent la cathédrale. Pour s’y rendre, ils empruntent les routes de la vallée de l’Eure et tous les chemins de l’EST de Chartres avec ses vues « imprenables » sur la Cathédrale et la Beauce louées par Péguy.
    – Environnement : destruction des vues sur la Cathédrale et les Monuments Historiques des environs de Chartres ; destruction de l’environnement des villages par le passage d’une voie à grande circulation.
    – Economie de Financements : qu’attend t-on pour améliorer à peu de frais la rocade existante de Chartres, avec un raccordement de la 154 d’Allonnes vers Gellainville et le Coudray ?

  31. En page 8 de l’Echo Républicain du dimanche 13-01-2013 nous apprenons que, lors de ses voeux, le maire de GASVILLE-OISEME, Monsieur William BELHOMME, a annoncé la création d’un nouveau lotissement sur la commune « La Garenne 4 » en prolongement des précédents vers la route Chartres-Gallardon.

    Ceci non loin du nouveau Chartres-Expo et surtout près du tracé Est-rapproché de l’éventuelle A154.

    Est-ce pour accroître le nombre d’opposants à ce projet ou fait-il fi du cadre de vie de ses (futurs) habitants ?

    Faut-il rappeler que tour à tour lors des consultations de Chartres Agglo sur le sujet il a d’abord voté favorablement, puis s’est abstenu et derniérement s’est montré opposé à ce tracé ?

    M. BLANC

    • En 2009 SAINT-PREST ENVIRONNEMENT et JOUONS COLLECTIF A 154, ont recueilli plus de 4 500 signatures qui ont été remises au Ministre le 27 mai 2010. Il faut continuer à montrer notre opposition.

  32. Il n’y a évidemment rien à croire ou ne pas croire, à douter de quoi que ce soit sur la question du tracé : il n’y en a qu’un seul retenu, celui validé par la DREAL. Maintenant il serait peut-etre question de se bouger fortement pour que l’autoroute ne se fasse pas, sur ce tracé ou n’importe quel autre ! signez cette pétition en ligne au plus vite partagez, faites suivre ! http://www.avaaz.org/fr/petition/Non_a_lautoroute_154

  33. Bravo pour la lettre objective et réaliste qui permettra à la Commission Mobilité 21 d’avoir un regard plus éclairé de la situation.

  34. Un grand merci à Mr Blanc pour son étude affinée et son initiative d’écrire au Présisent de la commission « mobilté 21 », Député-Maire. Je lui transmets tout mon soutien.

    Sophie BRUNEAU
    Mainvilloise, opposée au projet autoroutier depuis toujours et usager de la RN 154 Chartres/Allaines.

  35. Je serais très heureux d’apprendre que votre lettre soit prise en compte.
    Depuis cinq ans que je suis ce dossier je me suis formé l’opinion que toutes les communications et enquêtes publiques à ce propos n’étaient que de la poudre aux yeux; que le projet est « plié » depuis très longtemps.
    Quelle suggestions ont été retenues?
    Il me reste un espoir c’est que cet état de fait soit dû à des raisons valables inaccessibles au grand public et non à des intérêts personnels
    Soyez remercié pour votre action

    • Merci à Monsieur BLANC pour son étude très poussée et aux remarques que vous avez apportées. Vous pouvez consulter la conférence de presse qu’à tenue Monsieur Philippe DURON, président de la commission « Mobilité 21 » qui étudie la hiérarchisation des grands projets et leur faisabilité, le 21 février 2013.
      sur le site http://www.philippeduron.fr

  36. D’après ce que je comprends, comme tout élu, Monsieur le Maire de Voves est favorable à la privatisation de cette voie puisque sa commune ne sera pas impactée par un retour de (seulement !) 4.000 véhicules par jour dans ses rues mais à condition (re !) qu’il y ait une bretelle d’accès pour se rendre chez lui.
    Si il est évident qu’une autoroute est nécessaire pour le développement économique d’un pays (trajet au long cours) voire d’une région mais que l’on m’explique quel avantage elle apporte pour celui d’un canton.
    Donc pour lui il est indispensable qu’un concessionnaire la réalise au plus vite quand même sous deux conditions :
    – Qu’elle passe chez les autres.
    – Qu’elle desserve ses administrés.
    Quel bel exercice d’équilibriste !
    Marc BLANC

  37. Ma réaction à l’article du maire de Voves a été épidermique et trop rapide aussi permettez-moi de la compléter par les commentaires suivants :
    Monsieur Marc GUERINI avance un chiffre de 12.500 véhicules par jour entre Allonnes et Ymonville ; où l’a-t-il trouvé ?
    A la page 14 de son dossier de concertation, la DREAL évoque celui de 9.300 (ce qui n’est déjà pas si mal).
    Par contre il est vrai que 4.000 d’entre eux sont des « locaux » et donc qui seront contraints de traverser à nouveau ces deux villages.
    Est-ce pour attirer un investisseur privé qu’il lui fait miroiter un tel trafic ?
    Il embelli ainsi la mariée mais à combien se montera la dot – à laquelle les Euréliens devront participer en tant que contribuables – ?
    Si on lui refuse un échangeur aux portes de sa ville il a peur de devoir « cultiver des patates sur ses zones d’activité »
    Sans péage ce serait toutes les communes le long de la RN 154 qui pourraient profiter de sa mise à 2 X 2 voies et pas uniquement la sienne sinon ce sont elles qui seront contraintes à produire les dites patates faute de pouvoir développer leur économie locale.
    Il prône peut-être cette solution pour écarter des concurrents qu’il estime trop dangereux et qui n’auront même pas de gare (ne serait-ce que pour des TER) pour se consoler.
    Autrefois tous les maires voulaient des « gare TGV sans que les rails passent sur leur territoire » lui il veut bien « une bretelle d’autoroute sans que le ruban d’asphalte soit déroulé chez lui » !
    N’était-elle pas belle la solidarité entre les édiles ?
    Enfin il oublie qu’il a aussi été élu pour défendre les intérêts des populations de son canton, ne voulant sans doute ne revêtir, dans ce dossier, que la casquette de maire (?).
    Cordialement.
    Marc BLANC

  38. Bonjour,
    Ce fut une belle séance d’équilibristes et d’autisme.
    Comment un professionnel en urbanisme peut-il établir sérieusement un PLU d’une commune sans prendre en compte les projets de liaisons routières nouvelles aux alentours ?
    Ne lui a-t-on pas présenté les études du contournement de Chartres depuis une quarantaine d’années ou celles, très avancées, de son « sillon réduit » datant de quelques mois seulement ?
    A ce propos il se peut que personne ne lui ait dit, en lui confiant un tel travail, que la quasi totalité des responsables politiques (de Chartres Agglo, du Conseil Général ou Régional, sans parler du Préfet de Région ou de la DREAL) expliquent qu’il n’y a que l’option « est-rapproché » (passant sur les terres de Gasville-Oisème, donc celles concernées par cette étude !) qui soit acceptable.
    Monsieur le Maire pour sa part feint d’ignorer le projet d’une autoroute passant le long de sa commune tant qu’elle n’a pas été inaugurée (en exagérant un peu).
    On ne peut être qu’étonné de telles positions lors d’une réunion scellant l’avenir d’une commune de 1.200 habitants.
    Il aurait été plus honnête qu’il nous soit présenté deux options (avec ou sans le passage de cette nouvelle route) à moins que, quelque soit l’avenir, ils ne veulent qu’il y ait le moins de voies de sortie de cette commune à entretenir mais n’osent pas l’avouer officiellement.
    Aux heures où l’on nous dit que les caisses publiques sont vides, c’est encore une preuve de mauvaise gestion puisqu’il faudra reprendre ce travail à l’automne après que la décision ministérielle sur la liaison RN12 / RN 154 sera connue.
    En effet cela ne sera-t-il pas plus coûteux que d’avoir intégré ce projet dès le départ ?
    Enfin n’oublions pas « une bonne nouvelle » de cette soirée puisque « Monsieur le Maire a prévu de réunir à nouveau ses administrés sur le sujet, même si il n’en a pas l’obligation légale » (quelle belle condescendance !).
    Marc BLANC

  39. Bonjour,
    Nous sommes la section SNPTRI 28 Eure et loir, cette action a été entreprise le 10 juin 2013 au matin.
    Nous avions réunis une quarantaine d’agents d’exploitation et personnels du district de DREUX, DIR NORD OUEST.
    Notre présence ce jour pour rencontrer une personnalité de la DREAL d’ORLEANS bien connu Mr Gaillard, présent sur le débat public de la privatisation de la RN 154 en 2010, qui devait rencontrer les services des politiques techniques du sièges centrale de la DIR NO situé à ROUEN.
    Cette rencontre entre ces 2 parties concernée la RN 154, sans pouvoir vous dire les sujets. La réunion a été annulée suite à une fuite sur notre présence dans les lieux.
    Ce qui n’a pas empêché de faire de ce jour , auprès des usagers, une information sur les privatisations de nos routes de France, et le projet A154 avec une distribution de tracts.
    Le personnel des DIR, tous en france reste actifs sur la préservation de ce droit de circuler librement et gratuitement sur notre territoire et bien entendu ce droit de service public, notre métier.
    Nous avons été présents pendant tout le débat public et restons mobilisés pour continuer à dire non à cette autoroute.
    CONNAN jérôme
    Secrétaire de section SNPTRI 28
    Syndicat national des personnesl techniques des réseaux et des infrastructures.

  40. Le rapport de la commission « Mobilité 21 »
    sera remis au ministre des Transports le mercredi 26 juin Lors de son déplacement à Rouen la semaine dernière, Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports, avait annoncé la date du 24 juin. Ce lundi 17 juin, Philippe Duron annonce le 26 sur Twitter. Message assorti d »un « keep cool » appelant à la patience.
    C’est qu’ils sont nombreux, partout en France, ceux qui attendent les conclusions de cette
    commission chargée de classer et trier les 70 projets du schéma national des infrastructures de transport (SNIT). Un tri qui se fait dans la douleur !
    Créée à l’automne dernier, la commission est présidée par le députémaire de Caen PS, Philippe Duron.
    Son rapport est évidemment fort attendu en Normandie, où l’on espère que le projet de Ligne Nouvelle ParisNormandie
    (LNPN) ne sera pas enterré.
    La commission Mobilité 21 doit en effet établir un ordre de priorités de tous les projets d’infrastructures de transports pour un budget de 245 milliards d’euros. Il faudra bien faire
    des choix et tout le monde espère…
    Cependant, certains évoquent déjà un « enterrement de seconde classe » pour la LNPN qui ne serait pas jugée comme prioritaire dans le rapport Mobilité 21. Le projet serait classé
    au « rang n°2 » c’est à dire non prioritaire mais à faire d’ici 15 à 20 ans, comme la note de cadrage de Réseau Ferré de France le laissait déjà entendre.
    Philippe Duron @ PhilippeDuron
    Object 1
    # Caen @mobilité21 le rapport sera rendu au ministre le 26 juin Keep cool

  41. Je retiens du rapport de la commission ce qui suit:
    – En scénario 1: tout le projet A154 est reporté…
    – En scénario 2: le bouclage Dreux / Allaines est seul reporté.
    Cette dernière solution nous est favorable, puisque dans un nombre d’années x, la « mise en concession », si elle persistait, ne concernerait plus qu’un ridicule trajet, avec pour problème principal le contournement de Chartres…
    Ou alors il faudrait mettre en péage le tronc commun RN154 – RN12, mis en 2 fois 2 voies selon le rapport et qui restera par conséquent gratuit après la première phase…
    – Enfin, le rapport précise bien que le projet doit faciliter les communications locales, cequi n’est pas le cas d’une autoroute, et ne pas tenir compte uniquement des grands axes européens : à ce titre le projet n’a pas été retenu comme priorité…
    Voici donc des arguments solides à opposer aux tenants d’une mise en concession « béotiens », arguments issus d’une étude de spécialistes reconnus!!!

  42. Toujours pour une rentabilité à la charge de l’usager contribuable, nos élus n’ont pas d’autres volontés que de vouloir cette autoroute. Et juste avoir comme excuses « un développement du département ».
    Alors que l’on auraient été dans le sens inverse ils ont voulu détruire notre territoire d’Eure et Loir, par ce projet déstructeur.
    Cette commission a fait un choix raisonné, avec une analyse juste, en donnant de la cohérence, de la visibilité, de la sécurité dans la mobilisation des acteurs publics en ce qui concerne l’usage, la pertinence des infrastructures et leur modernisation.
    Ces élus ont voulu revendiqué leurs autoroute, avec des finances publiques catastrophiques, mais maintenant avec le résultat du rapport de la commission, ils seraient prêt à financer eux même sans compter…
    Merci à tous les opposants qui ont contribué à cette victoire.

  43. Voici encore une chanson bien connue occultant une réalité pourtant visible par n’importe quel usager de la RN154!!

    entre Chartres et l’A10, on se trouve en plaine, AVEC UN TERRAIN DEJA ACQUIS PAR LA COMMUNAUTE EN UNE BANDE DE CHAQUE COTE!!!

    Il s’agit d’une configuration à contrainte tout à fait minimale pour élargir la chaussée à 2×2 voies, sur un terrain existant!
    Qu’on chiffre ce coût sur les 24 km restant à aménager entre Bonville et l’A10 p)our le comparer à la quote-part de la collectivité dans le projet COMPLET de concession!!

    Nous devrions tous y être gagnants.

    Bien sûr, il restera le contournement de Chartres…
    Mais est-ce que le circulaire actuel est aussi accidentogène que cela?
    Et ne peut-on pas aménager ce dernier à moindre frais aussi?

    Et quant au tronçon restant: circulaire / sud Bonville, puisqu’on est capable d’y implanter une autoroute et son emprise, ne peut-on pas y implanter une 2×2 voies?

    Je ne comprends toujours pas ce que peut amener aux parlementaires locaux une liaison autoroutière qui ne comporetera à l’évidence qu’un échangeur à Dreux, un à Chartres et un à Allaines!!!!!!
    En tout cas cela n’apporterait que des soucis aux habitants et voici encore un monsieur qui parle sans réfléchir aux conséquences pour les communications locales, le trafic local, la qualité de vie locale… Bref ses motivations sont ailleurs!

    Guy Plivard

  44. Communiqué de presse

    L’aménagement de la RN 154 en 2X2 gratuit, c’est maintenant et pas lentement

    La fédération d’Eure et Loir du PCF prend acte du rapport de la commission « mobilité 21 » présenté au gouvernement.
    Que le principe d’avoir recours à un autoroutier privé soit gelé est en soi une très bonne chose : personne n’aurait compris qu’une infrastructure déjà pratiquement aménagée et payée par le contribuable soit livrée aux intérêts des grandes multinationales du béton et des travaux publics. Personne, mis à part peut être quelques élus locaux comme M Gorges, M Bonneau, M De Mongolfier ou M Marleix qui a l’heure ou ces messieurs parlent économies vendent facilement les bijoux de famille… à leurs amis.
    Nous regrettons malgré tout que la réflexion de la commission autour de cet aménagement indispensable, s’arrête au milieu du gué. En effet si la commission reconnaît le caractère important de cet axe qui relie Orléans à Rouen, elle reporte l’aménagement pour encore longtemps.
    Nous prenons comme un point positif et d’appui l’avis de la commission de mettre en priorité l’aménagement du barreau Dreux Nonancourt qui concentre les problèmes de sécurité, de congestion et de nuisances en particulier pour les riverains. Pour le restant de la RN 154 nous demandons au gouvernement que des propositions simples et peu coûteuses soient prises en compte. Celles-ci ont été apportées dans le débat public par les associations de riverains, d’usagers, et de défense de l’environnement.
    La fédération d’Eure et Loir du PCF a d’ailleurs, en son temps, fait des propositions facilement réalisables (voir son cahier d’acteur dans le débat public), qui conjuguent la sécurisation de la RN154 par sa mise à 2×2 voies et ‘accélération de la mise en service de la ligne SNCF Orléans-Chartres (puis Dreux).
    Nous demandons donc aussi au gouvernement de considérer le travail de la commission comme partie d’un ensemble pour investir dans ces grands travaux d’aménagement que demande notre pays. Cela permettrait de soutenir la croissance par une relance économique et la création d’emplois. Cela s’appellerait non pas des dépenses comme certains l’affirment mais des investissements pour l’humain et pour demain.
    Nous sommes convaincus que dans ce département et dans cette Région les forces existent pour inventer des solutions de développement durable, et nous les appelons à se rassembler pour les faire prévaloir dans le cas crucial de la RN154.

    PCF28, Chartres le 3 juillet 201

  45. Je ne peux qu’apporter mon soutien entier aux associations représentées ce matin. Tous les élus ne sont pas pour l’autoroute, loin de là!

    David LEBON
    Conseiller municipal de Chartres

  46. Comment pouvons-nous faire confiance à ces personnes qui avancent des chiffres et statistiques qui ne sont plus d’actualité pour arriver à leurs fins.
    Lisez sur le site http://www.agirunis.fr les corrections apportées aux arguments avancés qui ne justifient pas une autoroute qui ne sera pas rentable !

  47. En supprimant des bretelles d’accès sur les portions de la RN 154 actuellement à 2 X 2 voies c’est la « marginalisation » assurée pour les zones industrielles qui la longent.
    Ce sera aussi « un accroissement des flux à une circulation intense » sur les itinéraires de substitution « insuffisamment dimensionnés » et qui traversent des communes ce qui les rendra « dangereuses » avec « un risque d’avoir un taux d’accidents graves sur certaines sections supérieur au ratio national ».
    C’est pourquoi  » je juge nécessaire et opportun d’engager sans tarder un lobbying dynamique et efficace, en portant la voix des associations de défense contre la mise en concession de la liaison Noncourt-Allaines par les RN12 et RN154 et des usagers de cette dernière pour ne pas faire aboutir ce dossier ».
    Par contre il est indispensable de voir aménager en 2 X 2 voies les sections restantes encore à 2 voies et en priorité la déviation de St Rémy sur Avre.
    Je vote donc pour cette option et donc contre le projet de sa mise en concession.

  48. Il faut d’autant moins « baisser la garde » que Mr J.M AYRAULT n’a pas précisé quel moyen sera choisi pour l’aménagement du tronçon commun RN 154 / RN12 entre Nonancourt et Dreux (avec comme priorité le contournement de St Rémy sur Avre).
    Il n’a pas décroché l’épée de Damoclès d’une mise en concession (qui serait la porte ouverte pour que la liaison Dreux-Allaines soit aussi à péage).
    C’est pourquoi je réitère ma proposition (cf mon commentaire sur le « racolage marketing des pro-autoroute ») qu’il serait peut-être nécessaire et opportun d’engager sans tarder, nous aussi, « un lobbying dynamique et efficace » auprès des ministres concernés, de la Chambre d’Agriculture, en portant la voix de l’ensemble des associations de défense contre la mise en concession de la liaison Nonancourt-Allaines, celle des maires, des habitants et entrepreneurs des communes traversées par les itinéraires de substitution et celle des usagers des RN12-RN154 pour que celles-ci restent RN et ne deviennent pas une autoroute à péage.
    Il faudrait contrecarrer les arguments avancés par les pro-autoroute en les reprenant point par point et en mettant en exergue ce que l’on pense être des contrevérités.
    En premier lieu il faut leur faire savoir que, contrairement à ce qu’affirment les députés et sénateurs d’Eure-et-Loir, c’est en privatisant cette liaison que notre département se trouvera économiquement marginalisé de façon durable, nos zones industrielles devenant peu commodes d’accès car n’étant plus irriguées par des voies rapides puisque la majorité des bretelles existantes sera supprimée.
    Bien entendu, la préservation écologique et celle du cadre de vie des populations concernées est très important mais les problèmes économiques, de sécurité sont primordiaux.

  49. Non à l’A 154, oui à l’aménagement de l’actuelle RN 154 en gardant son tracé actuel avec le passage à 2 x 2 voies là où c’est possible.
    OUI à la ligne SNCF Chartres – Orléans

  50. Mr Bonneau ne connait pas bien sa région puisque Bourges est reliée directement à Orléans par l’A71 (sans avoir à emprunter l’A20) mais par contre pour rallier Châteauroux à Orléans il faut emprunter l’A20 puis l’A71.
    Mais passons.
    Pour le reste il joue l’anguille en affirmant qu’il est contre la concession mais ne peut attendre 27 ans pour que la mise à 2X2 voies de l’ensemble de la liaison par une RN soit réalisée par les collectivités.
    On aimerait qu’il soit mis cartes sur table et que l’on nous évalue en toute transparence les évaluations financières de chaque option.
    Comme on le sait il n’y a plus que quelques hiatus à combler :
    En priorité, bien entendu, la déviation de St Rémy sur Avre puis celles de Dreux et de Chartres.
    Au sujet de cette dernière on ne nous a jamais présenté le coût de l’option « est-rapproché » (avec la construction d’un viaduc de plus de 500 mètres de long entouré de tranchées ouvertes de 2X200 mètres qui atteint à certains endroits plus de 13 mètres de profondeur d’après les plans de la DREAL).
    Encore moins celui de l’option « ouest-rapproché » avec un nouveau contournement de Mainvilliers en concomitance avec la suppression de 3 ronds-points de la rocade remplacés par des passages supérieurs pour en fluidifier la circulation.
    Après Chartres il resterait la liaison « rocade (au niveau de l’hôpital) – Prunay le Gillon » et deux tronçons « Allonnes-Ymonville » et « Ymonville-Allaines ».
    Cette liaison – surtout entre Dreux et Chartres – est l’épine dorsale industrielle de l’Eure et Loir, une concession réduirait à néant les efforts des entreprises qui se sont installées tout le long les privant d’une part d’accès directs et d’autre part et surtout parce qu’il n’existe aucune autre possibilité pour les desservir facilement et en toute sécurité.
    En revenant sur une pétition qui circule actuellement, on ne comprend pas comment, dans ces circonstances, des organisations qui défendent les entrepreneurs peuvent soutenir un projet autoroutier.

  51. Monsieur le Maire,
    Je viens de prendre connaissance de la prochaine réunion portant sur le dossier de la RN 154.
    Ne pouvant être présent, je me permets en tant que citoyen et électeur contribuable de vous faire part de ma position, hors de tout à priori.
    Arrivés à Champhol en 1983, le dossier était déjà prêt à être réalisé, ce qui signifie que les études avaient été lancées auparavant.
    Nous sommes fin 2013, toujours rien dans la réalisation sinon des discussions stériles… Cependant, l’environnement a bien changé : construction du Collège de Saint-Prest, zones pavillonnaires sur de nombreuses communes, modes de vie et de circulations.
    En 1974, mon épouse, originaire de Saint-Dizier (Haute-Marne), me faisait découvrir la déviation de la ville. Nous y sommes retournés voici peu. Plus de déviation ! Englobée et disparue dans la ville. Par contre, une rocade, du genre de celle de Châteaudun est en service.
    Ceci pour montrer, à mon avis, qu’il est inutile de réaliser un projet vieux de 40 ans au moins, ne répondant pas aux nécessités actuelles.
    La réalisation d’une grande « ceinture » serait à mettre en oeuvre au « niveau » de Berchères, à environ 10 km de Chartres.
    La réutilisation du tronçon actuel Chartres/Dreux me paraît évident puisque financé sur les deniers publics, ceci dans un souci d’éviter le gaspillage d’argent et de terres.
    Recevez, Monsieur le Maire, mes sincères salutations.

  52. Il y a longtemps que je prône pour le remplacement des rond points de la rocade de Chartres par des passage supérieurs.
    Par contre cette solution ne résoudra rien pour les flux inter régionaux car cela coincera (comme le vivent au quotidien ceux qui l’empruntent entre Lèves et le rond point de la route du Mans) au niveau de la « pseudo-rocade » de Mainvilliers qui n’a été réaliser, comme chacun le sait, qu’à 2 X 1 voie ; c’est pourquoi il faudra se résoudre à étudier la création d’une troisième rocade à l’ouest de cette commune (solution certainement moins onéreuse que le faramineux viaduc de St Prest).

  53. Chers Orgérois,
    Imaginez donc une commune d’un peu plus de 1200 âmes qui aurait le bonheur d’avoir, à demeure toute l’année, deux autoroutes, une nationale, une rocade nord, un aéroclub, une délocalisation de Chartrexpo, la sonorisation de la piscine-patinoire, un inventaire à la Prévert , quoi,(pardonnez-moi Jacques), et peut-être le cri des nains de jardins aux fond des bois. Nous refusons d’en faire gorges chaudes.

  54. Mon cher Président de la CCI, mon cher Président de région,
    Il semblerait que vous ayez oublié le monde agricole dans votre démarche auprès du Ministre des transports.
    Ce monde représente peut-être à vos yeux une partie négligeable, alors qu’il est lourdement impacté.

    le Saint-prestois attentif

  55. Bravo ! Je suis bluffée par le court métrage en lien. Bon sujet les TCA ! Je vous envoie un petit soutien sur kisskissbank.

    Bonne continuation.

  56. De terres agricoles à disparaître, puisque Monsieur le Maire de Oisàme a pris sa retraite en ayant soin de céder ses terres, sauf celles sujettes à transaction ou expropriation. Le beure et l’argent du beurren ça ne mange pas de pain, foi de céréalier.

  57. La faille de l’enquête publique.
    La présence de la piste d’un aéroclub dans l’axe et en parallèle de deux Etablissements Recevant du Public (classe 2 voie 1) et la création de logements..
    Les évènement récents à Dreux ont montré que certains étaient capables de « rater » la piste de plusieurs centaines de mètres, à Chartres les pilotes sont plus avertis, quelques dizaines de mètres leur suffiraient, foin d’Escadron « pas de chance ».
    Aujourd’hui la commune de Oisème a connu, ( après un week-end équivalent) des heures durant, son survol par trois aéronefs (aux mains d’apprentis, à en juger par les régimes des moteurs en ascension). Une rotation toutes les minutes trente environ, en complet manquement au respect du Réglement Sanitaire Départemental. L’aviation de loisir, un plaisir d' »happy few », maos pour les occupants des habitats survolés à très basse altitude, là où il y gène il n’y a pas de plaisir.

  58. Pour détendre l’atmosphère, permettez-moi tout d’abord de faire remarquer que le problème du plateau nord-est de Chartres a été pris à l’envers puisque l’on a commencé par construire l’Odyssée avant d’imaginer l’Iliade !
    Pour être sérieux, mercredi soir on nous a présenté, entre autres projets, des chemins piétonniers longés par une agréable cascade d’eau descendant vers Oisème et la Roguenette.
    Habitant le long de ce ru, il arrive que, lors de gros orages, il affleure ses rives (et même, rarement certes, qu’il pénètre par capillarité dans mon jardin) ce qui prouve qu’il est à la limite de ce qu’il peut écouler.
    Qu’en sera t-il quand les surfaces agricoles actuelles auront été macadamisées ?
    On ne nous a pas présenté (mais nous a t-on tout dit ?) le projet d’éventuels lacs artificiels pouvant faire office de bassins de rétention.
    Il serait intéressant de savoir ce qu’en pensent les responsables des cours d’eau d’Eure et Loir.
    Il ne faut pas oublier qu’il faut faire avec la nature et ses exigences et non l’inverse.

  59. Je comptais acheter une maison à Saint Prest, au Gorget, désormais il ne me reste plus qu’à abandonner ce projet qui deviendrais un projet à risque. Je suis désolé que l’on veuille détruire l’environnement, la nature, la faune, réduire la vie de personnes ayant leur maison depuis longtemps dans ce secteur à rien. L’humain ne compte absolument pas pour ces élus.
    « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme »

  60. La réalisation d’infrastructures publiques, c’est du ressort exclusif de l’Etat! Alors demain pourquoi ne pas prendre ce même raisonnement pour toutes les autres fonctions règaliènnes de l’Etat ?
    comment comprendre la position du président de chartres métropole qui n’arrête pas de trouver que des « bonnes paroles » venant de la Règion Centre sur cette affaire, et dire quelques instants avant qu’il serait d’accord pour voir l’Eure et Loir rejoindre la grande couronne de l’île de france.
    Si les hommes politiques passent, l’Etat reste le seul garant de l’avenir, même si les temps sont difficiles.

  61. Après la robe (d’avocat) Gorges veut maintenant la couronne (celle de l’Ile de France). il reste dans la « grandiosité ». La première ayant été «ratée », espérons qu’il en sera de même pour la seconde, mais soyons très optimistes. En effet, depuis plusieurs semaines, nous voyons « fleurir » de plus en plus de grands projets, dont les montants cumulés, même à 20 ou 30 ans font frémir sur l’endettement de l’Agglomération Chartraine et par conséquent sur celui de chacun d’entre-nous. Quant au vote du conseil communautaire du 9 décembre 2013, observez, Mesdames, Messieurs les Gasvillois-Oisémiens, le vote de votre maire ou plutôt le non vote, seul maire n’ayant pas participé. (cherchez la cause : lâcheté, intérêts personnels, etc……pour ces derniers certainement pas ceux des Villageois de Gasville-Oisème)
    OBSERVEZ QU’IL A ETE DECIDE QUE CHACUN D’ENTRE VOUS FINANCERA, EN CAS DE MISE EN CONCESSION AUTOROUTIERE, ET QUE « CERISE SUR LE GATEAU » VOUS PAIEREZ EN PLUS LE PEAGE – REFLECHISSEZ NE SOYEZ PLUS LES OTAGES D’INCONSEQUENTS DE N’IMPORTE QUEL PARTI POLITIQUE QU’ILS SOIENT.

  62. Fort Monsieur le Président de Chartres Agglomération, très fort, trop fort même pour un simple quidam.
    En effet lors du dernier conseil communautaire il a réussi le tour de force en déclarant qu’il n’avait pas de philosophie entre une autoroute privée ou construite sur fonds publics pourvu qu’elle soit intégralement payée par les usagers au prorata de leur utilisation, puis, tranquillement en demandant à tous les membres de lui donner un blanc seing pour la création d’une subvention pour l’option est rapprochée du contournement de Chartres (sans préciser de savoir si elle sera à péage ou qui dédommagera le concessionnaire).
    Sans broncher ils ont, à une très large majorité, accepté cette motion sans qu’aucun n’ose lui en demander le montant prévu même si il a évoqué une somme de 50.000.000 €.
    Ainsi après un rapide calcul on en déduit que chacun des 125.000 habitants de l’ensemble des 47 communes de Chartres Agglomération va devoir s’acquitter de 400 € même si il n’a pas de véhicule ou n’utilisera jamais cette voie.
    Ainsi une famille de 4 personnes se verra donc demandé la modique somme de 1.600 € !
    A l’un des récalcitrants il a dit qu’il n’y avait plus à discuter le tracé puisque cette question avait été tranchée en 2012.
    Le vice-président, Monsieur Gérard CORNU, a affirmé qu’il n’y avait pas d’autre solution pour désengorger la rocade actuelle.
    Bien entendu il a passé sous silence le fait que la suppression des trois ronds-points actuels (route de Tours, route d’Illiers-Combray et route du Mans) fluidifierait cette voie ou si cela ne coûterait pas moins que les 50.000.000 € en question et que cela bénéficierait à tous (automobilistes et riverains).
    Par ailleurs Monsieur Jean Pierre GORGE a insisté en affirmant qu’il espérait bien « un retour de bonne fortune » pour que soit reversé à la communauté « le trop perçu ».
    Bien entendu il n’a pas répondu à une question qui ne lui a pas été posée mais qui est sur toutes nos lèvres : « et en cas de mauvaise fortune » devrons-nous mettre la main à la poche une fois de plus ?
    Ainsi après que les Euriéliens aient payé les tronçons en 2 X 2 voies déjà réalisés et la subvention de 50.000.000 € donc avant d’emprunter une autoroute à péage ils vont sans doute encore régler son déficit.
    Monsieur le président à aussi réussi à faire avaler une autre couleuvre à son conseil : L’entretien de cette liaison coûte trop cher à la région ; mais est-ce à dire que les itinéraires de substitution seront tellement bien réalisés qu’ils n’auront plus besoin de la moindre intervention.
    Enfin lors de cette réunion on ne peut pas ne pas saluer la performance du maire de Gasville-Oisème qui n’a pas voulu prendre ses responsabilités et a choisi la pire des solutions : ne pas participer au vote comme si sa commune n’existait plus dans cette assemblée.
    Il aurait pu à la limite s’abstenir pour que sa voix soit comptabilisée car ce sont ses administrés qui seront le plus impactés par cet itinéraire qui passera entre le futur Chartres Expo et le quartier de la Garenne car on ne voit pas bien une autre solution.

  63. Petite précision à mon message précédent :
    Ma proposition de supprimer trois ronds-points de la rocade de Chartres sous entend qu’ils seraient remplacés par des passages supérieurs bien entendu et non par des croisements à niveau !
    Le coût d’un tel ouvrage est d’environ 5 à 7 M€ soit pour être large un total de moins de 25 millions d’€ pour la fluidifier à comparer avec les 50 millions d’€ que Monsieur le Président de Chartres Agglomération évoque pour subventionner l’option est rapproché.

  64. Bonjour,
    Nous souhaitons aussi un joyeux NOEL à tous les membres de l’association. Nous tenions à vous remercier pour tout le travail accompli, votre dévouement, votre « ténacité » au cours de l’année 2013. Le repos vous l’avez bien mérité !!!!!! Nous sommes à vos côtés, car nous sommes conscients que l’année 2014 ne va pas se dérouler comme « un long fleuve tranquille ». De bonnes fêtes de fin d’année à tous les membres et à leurs familles. Amicalement Philippe et Danila COATRIEUX

  65. Après avoir relu plusieurs fois le communiqué de Messieurs BONNEAU, RIEHL, CHATEL, Madame MIALOT, nous suggérons d’en faire étudier le contenu dans les Collèges. En effet, c’est un très beau « florilège » de :
    – fautes d’orthographe,
    – fautes de français,
    – répétitions,
    etc, etc…..
    Quant à la compréhension, à chacun la sienne…………………..(mais en conclusion l’autoroute ce n’est pas pour demain, que chacun se rassure)
    Pour ce qui est du corbeau, laissons le (ou la) à ses « observations avisées »!!!!!!!!!!!!

  66. c’est une raison de plus pour croire dans ses idées.
    Non à l’autoroute pour la A 154, ne dit pas : ne rien faire!!
    mêmes les « pro autoroute. » devraient dénoncer ces méthodes?

  67. APRES « LE OU LA CORBEAU » VOILA « UN, UNE OU DES VIPERE(S) » DECIDEMMENT TRES ANIMAL TOUT CA.
    AUCUNE RAISON, MESDAMES, MESSIEURS DE L’ASSOCIATION DE NE PAS CONTINUER VOS ACTIONS, BIEN AU CONTRAIRE ET TOUJOURS AVEC LE COURAGE, LA TENACITE ET LA DROITURE DONT VOUS AVEZ TOUJOURS FAIT PREUVE. ON VOUS SUIT, ET SURTOUT ON VOUS SOUTIENT.

  68. Pensent-ils nous déstabiliser par cet acte « débile ».
    C’est tout le contraire qui se passe !!!!!
    Réagissons et continuons, nos convictions n’en sont « NULLEMENT » atteintes !!!!
    Nous avons confiance en l’association et nous soutenons les membres du bureau pour tout le travail accompli (les heures ne sont pas comptées).
    Merci à vous tous.

  69. Dans le journal de mardi 21 janvier, cela s’ajoute à la liste des articles biaisés et autres commentaires choisis ! Il me semble que les excès de pression par certains élus sur ce projet sont motivés par des intérêts qui vont au-delà du développement économique et de la sécurité !

    • Bonjour Monsieur CHOUGNY,
      Merci pour votre remarque. le nécessaire a été fait, vous pourrez maintenant partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur « lire la suite » dans la rubrique « partager ».
      Bonne journée

  70. « La dépêche » n’est pas « l’Echo ». Notre journal eurélien ne cesse d’ouvrir ses pages aux pro-autoroute en oubliant que la majorité des euréliens y est opposée.

  71. Qui a dit que ce projet ne posait pas de problème localement. Encore un mensonge. Il serait temps que les euréliens se réveillent.

      • En effet il faut être conscient que chaque habitant de Chartres Agglomération sera sollicité 2 fois :
        – Une fois par le département.
        – Une fois suite au vote de la délibération 7 le 09 décembre 2013 par le Conseil Communautaire (motion « autorisant le président de l’assemblée de Chartres Métropole de participer à la contribution publique pour la mise en concession – option est rapproché – du contournement de Chartres par l’autoroute A 154 ») .
        On nous rebat les oreilles sur le fait que le concessionnaire rembourserait cette « mise » par une clause de « retour sur bonne fortune ».
        Mais quid en cas de « mauvaise fortune » ? Serons-nous sollicités une Xème fois ?
        Sur ce point on ne nous donne aucune précision !
        Les élections municipales sont une occasion pour les électeurs de connaître la position des candidats concernant le coût – et non le tracé – de la mise en concession de la RN 154.
        En effet le Conseil Général et le Conseil Communautaire se gardent bien de nous donner des chiffres précis.
        Il a été évalué, pour chacun des 125.000 habitants (et non pour chaque contribuable) – de 0 mois à 110 ans ! – des 47 communes composant Chartres Agglomération, une participation de 1.000 € :
        – 600 € par le biais du Conseil Général.
        – 400 € via Chartres Agglomération.
        A ceux qui ne sont pas encore convaincus de l’inutilité de la mise en concession de la RN 154 de Nonancourt à Allaines de bien réfléchir avant qu’il ne soit trop tard pour dire « si on avait su » !
        Il existe des solutions alternatives plus économes et pour le contribuable et pour l’usager sans parler des emprises de terres agricoles moindres.
        Nos dirigeants politiques n’ont pas pris le temps de les étudier ou ils ont des raisons pour ne pas l’avoir fait ? Laissons leur le bénéfice du doute avant de les juger.
        A nous de ne pas abandonner un combat qui nous semble légitime pour leur faire entendre raison.

  72. Il est impératif que le projet d’amélioration présenté par les diverses Associations d’Allaines à Nonancourt soit étudié par les services de l’Etat qui prouveront leur volonté de faire des économies réelles et substantielles.

  73. Monsieur le Maire de GASVILLE OISEME prétend défendre son village, hors lors de sa réunion publique du vendredi 14 mars il a interpellé, et ce de façon très agressive des membres de l’auditoire (peu nombreux environ 65 personnes sur l’ensemble d’un village)au sujet de ce tract qui a été distribué. S’il comme il le prétend il défend son village et donc nécessairement ses habitants pourquoi a-t-il réagi de façon si agressive ? Il a également proposé de faire réaliser lorsque le moment sera venu un mur anti-bruit. Ne serait-ce pas avouer d’une part son entière connaissance du projet et également ce qui est le plus grave des nuisances terribles qui risquent d’impacter GASVILLE-OISEME ? Pourquoi ne se rapproche t-il pas de l’association de GASVILLE OISEME SAINT PREST ENVIRONNEMENT qui finalement n’a qu’un seul but la DEFENSE REELLE DE NOS VILLAGES ET DE SES HABITANTS ? Quelles sont les REELLES MOTIVATIONS de Monsieur le Maire ?

  74. comment porté plainte contre un voisin qui entrepose des plaques defibros amiante
    sur terrain pour faire protection de c’est culture contre le vent ce la est fait déchetterie du voisinage de la commune

  75. « Pendant la crise… la gabegie continue ».

    Au risque de passer, une fois de plus, pour un trublion, je continue à commenter, le plus objectivement possible, l’actualité concernant le projet d’A154 et aujourd’hui il y a « matière à ».

    Jusqu’à présent on nous rebattait les oreilles sur la clause de « retour de bonne fortune » prévoyant que « le concessionnaire rembourserait les diverses subventions perçues des collectivités en cas de forte rentabilité de ses investissements ».

    D’après cet article paru dans l’Echo Républicain, l’ordre du jour du vendredi 18 avril 2014 du « Comité de Pilotage de la mise en concession autoroutière de la RN 154 » (composé d’élus réunis sous la présidence du corps préfectoral) avait pour objet « étudier les modalités de partage des déficits d’exploitation (60 millions d’€ au minimum !) entre l’Etat et les Collectivités Locales ».

    Si ce n’est pas un aveu « de défaite » on se demande ce que c’est car il n’est plus question « de succès » mais bel et bien « d’un fiasco financier annoncé » pour cette autoroute !

    On peut déjà se demander comment on peut prévoir « un déficit d’exploitation » avant une mise « en exploitation » d’une infrastructure et à fortiori avant que ne débute les moindre travaux de construction de celle-ci ?

    A l’heure où il est demandé à une grande partie des Français de faire des efforts (retraites et point d’indice des fonctionnaires gelés par exemple), la gabegie continue… avec nos impôts, ça va de soi.

    Ce « Comité » ignore (pour ne pas dire « piétine ») toujours « le Grenelle de l’environnement 2 » qui « impose de prouver l’inexistence d’autre solution que la création d’une infrastructure nouvelle ».

    La DREAL-Centre n’est pas en reste puisqu’elle n’a pas encore voulu étudier (ou du moins publier), comme elle s’y était engagée en décembre 2012, une solution alternative (telle celle, intitulée « MOB 28 », présentée par nos associations en février dernier à Garnay – moins coûteuse que ce projet de mise en concession, tant financièrement qu’en terme d’emprises de terres agricoles, rappelons-le –).

    Pour les Internautes qui n’ont pas eu le courage de regarder le Conseil Communautaire du jeudi 17 avril 2014 (qui a tout de même duré plus de cinq heures d’horloge !), si il ne fallait leur rapporter qu’une seule information ce serait la déclaration de son Président : « La rocade (référencée officiellement – du nord à l’est de Chartres en passant par l’ouest et le sud – « RN 1154 », « RN 123 » et « RD 910 ») doit devenir un boulevard urbain »… ni plus ni moins !

    Ceux que cela intéresse peuvent visionner cette retransmission en se connectant au site suivant : http://web3.ltvi.fr/clients/agglo-chartres/co/140417/

    Les plus impatients avanceront jusqu’à la 118ème minute et 43ème seconde (!) pour prendre connaissance des objectifs fixés au 10ème Vice Président :

    « Monsieur Didier Garnier en charge des grandes infrastructures et déplacements et à ce titre suivi du dossier de mise en concession autoroutière de la RN 154 avec comme urgence la constitution du groupe de travail comprenant toutes les communes concernées avec comme chef de projet probable le préfet du département sur tout le département (!)… ».

    Mais c’est à la 119ème minute et 45ème seconde, précisément, que le Président lui en ajoute, à la main (« en direct live »), un supplémentaire intitulé : « Transformer la rocade en boulevard urbain ».

    A-t-il pensé qu’il ne peut pas tout faire sur une voie qui est sous la coupe de l’Etat : Une RN (« Route Nationale » – et non pas « Rue Normale » –) n’est pas un CV (« Chemin Vicinal » – et non pas « Chartres Voirie » –) sur lequel une commune a, à la limite, une certaine autorité.

    Si cependant son projet aboutissait et que l’option du contournement de Chartres dit « Est-Rapproché » se réalisait, le flux Normandie-A10 n’aurait pas d’autre solution que d’emprunter ce dernier, à la plus grande satisfaction du futur concessionnaire on s’en doute.

    Il est facile d’imaginer les nuisances que subiront les habitants de St Prest, Champhol, Gasville-Oisème, Nogent le Phaye ou Sours par exemple, sans que cela n’améliore en rien la circulation à l’ouest et au sud de Chartres, bien au contraire.

    Merci au Conseil Communautaire de Chartres Métropole et surtout à son Président de fournir, une fois de plus, du grain à moudre à notre association !

    Que pensez-vous, membres, de ces évènements ? N’hésitez pas à déposer vos commentaires ou vos contributions (à moins que je ne sois le seul que cela interpelle).

  76. Le commentaire de Monsieur BLANC reflète d’une manière claire et objective la situation.
    – d’un côté le Gouvernement demande aux Français des efforts considérables pour tenter d’économiser 50 milliards d’euros,
    – de l’autre, certains élus, au nom de leur « ego » demesuré et surtout de leurs caprices « d’enfants gâtés » souhaitent nous entraîner dans des dépenses somptuaires dont l’inutilité n’est plus à prouver.
    Nous ne pouvons rester insensibles aux difficultés rencontrées par certaines sociétés Françaises (Alstom en particulier en ce moment) – Comment peut-on envisager d’investir des millions d’euros pour une « concession autoroutière » et ne pas aider des sociétés en difficultés, avec le risque de voir le chômage augmenter et surtout de voir des familles en difficultés financières. Il ne faut pas oublier que « ces investissements inutiles » détruiraient, en prime, notre cadre de vie.

  77. A travers le tract de Monsieur CHAGOT, qui n’est que méchanceté, diffamation et inexactitudes, nous ne constatons qu’une vengeance personnelle vis-à-vis de Monsieur BREDON et non un soutien à Monsieur CAVET. En effet il cite « ce qu’il a fait concrètement dans une commune dont nous ne connaissons même pas le nom »; Il semble oublier qu’il a exercé les fonctions de maire, suite au décès du maire en place, personne d’autre ne s’étant présenté (ce qui est totalement différent). Il est de surplus fort présomptueux de penser que tous les Français connaissent le nom du village Saint-Prest et de « LUI » en particulier. En ce qui concerne la Présidence de Monsieur BREDON, elle fait L’UNANIMITÉ, ce qui se vérifie chaque année lors de l’assemblée générale. Les actions que nous menons à travers sa présidence le sont toujours dans le respect de la loi, des décisions du Conseil d’Administration et il est toujours à l’écoute des demandes des adhérents. Nous nous faisons les porte-paroles des nombreuses personnes qui se sont manifestées après avoir lu ce tract.

  78. Fort compliqué de savoir exactement ce que cherche Monsieur CAVET, Maire de Saint-Prest. Nous avions cru comprendre, à plusieurs reprises, qu’il était contre la mise en concession autoroutière et qu’en conséquence les panneaux mis en place devaient le satisfaire, mais non point à priori…
    Il s’agit de la deuxième fois que l’association reçoit un courrier émanant de la Mairie de Saint Prest, signé par Monsieur CAVET, dont les références aux textes de loi sont totalement erronées, ce qui nous semble extrêmement inquiétant, alors qu’il est représentant de l’Etat et de la Commune.

  79. Ne rien lâcher, faire confiance à notre Président qui est toujours présent et à tous ceux qui le suivent sans relâche – merci à tous ceux qui ont envoyé le courrier à Madame ROYAL, mais surtout faites tous passer l’information – ne pas oublier que le rapport « Commission Mobilité 21 » n’est pas favorable à ce projet délirant et que pour le moment personne ne l’a contesté, sauf Certains de nos « élus d’Eure et Loir », qui sont soit disant les porte paroles?????de la « population » merci aux élus qui sont à nos côtés.

  80. beaucoup plus de courriers sont partis à Mme ROYAL, mais certains, sans ordinateur n’ont pu le faire savoir et certains « un peu paresseux », mais ils se reconnaitront ne l’ont pas fait savoir, d’autres ont adressé un mail plus personnel (mais un grand merci à tous ceux qui ont pris le temps de le faire) – il ne faut pas fléchir

  81. L’engagement 14 du « Grenelle de l’environnement 2 » stipule, notamment, que « la réalisation d’infrastructures nouvelles doit aller de pair avec l’amélioration de services, de la maintenance et de l’exploitation des réseaux existants » et que « ce ne sera plus aux solutions écologiques de prouver leur intérêt mais que ce sera aux projets de prouver qu’il n’était pas possible de faire autrement ».

    – Il semble que la DREAL Centre « n’a jamais prouvé qu’il n’était pas possible de faire autrement ni en quoi la mise en concession améliorerait le service, la maintenance et l’exploitation des réseaux existants ».

    – A ce jour elle n’a pas encore publié officiellement (comme elle s’en était engagée) une solution alternative détaillée (avec utilisation des parties déjà mises en 2 X 2 voies par exemple) à la mise en concession ni un document comparatif entre les deux projets prouvant que le second serait « un plus » pour les usagers malgré le surcoût qu’engendrerait le péage.

    – Dans ses calculs (de bénéfices pour la collectivité) a-t-elle intégré les coûts d’entretien des itinéraires de substitution qui supporteraient un trafic supplémentaire non négligeable ?

    – En quoi l’autoroute serait un atout pour l’aménagement du territoire qu’elle traverserait ?

    – En particulier quels avantages en tireraient industriels et habitants par la mise en concession de la RN 154 entre Dreux et Chartres qui entraînerait inévitablement la suppression de certaines bretelles d’accès existantes (à moins que leur maintien n’engendre aucune demande de subvention supplémentaire de la part du futur concessionnaire) ?

    – Est-elle consciente des dangers et des nuisances que retrouveraient les villages traversés par les itinéraires de substitution : un bon nombre d’usagers n’aurait pas d’autres choix que de les emprunter (par le manque d’accès / sorties) tandis que d’autres refuseraient de s’acquitter d’un péage ?

    – A-t-elle réalisé une étude des fréquentations des divers tronçons entre Nonencourt et Allaines en 2014 et l’a-t-elle comparée à celle qu’elle a publiée en 2012 dans son dossier de concertation ?

    – Plus précisément a-t-elle constaté que le nombre de circulations est en hausse, stagne, ou est en baisse sur cette liaison depuis deux ans ?

    – A-t-elle étudié la proportion des usagers qui emprunte l’autoroute A10 à Allaines et celle qui continue sur la RN 154 en direction d’Artenay ?

  82. Pas de « blabla » inutile mais uniquement de la réactivité, de l’efficacité et de l’action. Merci surtout à Monsieur BREDON, mais aussi à tous ceux qui ne « baissent pas la garde » et répondent toujours présents (membres de l’Association ou non).
    Les informations parues sur le site sont rapides claires, nettes et précises.

  83. Si les usagers réclament une sécurisation de la RN 154, qui n’est pas plus accidentogène que les autres routes, ils ne veulent pas d’une autoroute, mais d’une 2×2 voies sécurisée. Le tronçon sud est en particulier fréquenté par les carriers et les agriculteurs qui ne pourront pas prendre l’autoroute. Quant à la fréquentation les chiffres divergent selon ce que l’on veut faire croire 9 000, 10 000,
    12 000 véhicules / jour….. Qui croire ?

  84. La DREAL-Centre réalise donc une nouvelle concertation pour la mise en concession des RN 154 et RN 12.

    L’iconographie de son document de 2014 semble moins précise qu’il y a deux ans, espérons que ce ne soit que fortuit.

    Après la réunion d’Ymonville nous n’en savons toujours pas plus.

    Par contre la DREAL-Centre a cru bon de nous préciser : « soyez rassurés, la loi nous oblige à respecter des règles concernant la protection des personnes et de l’environnement et si, 6 mois après l’inauguration, on s’aperçoit qu’il y a des problèmes, on rectifiera le tir ! ».

    Devons nous faire confiance en ces belles paroles et donner un blanc-seing à un projet si vague ?

    Puis elle nous a affirmé que « c’est au concessionnaire d’établir des études détaillées du parcours »

    Pourquoi un tel battage pour qu’au final on ne puisse rien nous dire de concret ?

    Plus ce projet avance, moins il semble clair et on a l’impression d’en savoir de moins en moins.

    Par exemple dans son document de 80 pages on nous donne des détails sur « la zone inondable de la vallée de l’Eure », « la zone urbanisée de l’agglomération Chartraine », ou « les zones de protection de monuments historiques » et rien sur le Collège de Soutine ni sur Gasville-Oisème.

    Il semble que notre cadre de vie passe après la sauvegarde du panorama depuis le haut des flèches de la Cathédrale de Chartres !

    Les foudres du Ministère de la Culture sont sans doute plus à craindre par les décideurs que la réaction d’une population en plein désarroi qui a le sentiment d’être inexistante pour eux.

    Tout est de plus en plus flou pour elle et le contournement de notre village est totalement occulté hors mis (page 41) une phrase très bucolique : « A partir de la voie ferrée, la variante chemine entre Champhol et Gasville-Oisème, puis passe sous l’autoroute A 11 et sous la RN 10 ».

    Ce ton sarcastique est très désobligeant pour nous car on se garde bien de nous détailler l’avenir sombre que ce projet nous réserve et pour ceux qui ne connaissent pas la région, il sont en droit de penser que ce n’est que désert agricole entre « la Vallée de l’Eure » et « la Vallée de Nogent » (« le Phaye »).

    Leur leitmotiv est : « On fera tout pour réduire les gênes » mais « réduire les gênes » n’est pas « supprimer les gênes » et ne vaudrait-il pas mieux tout mettre en œuvre pour « ne pas créer les gênes » ?

    Le commentaire de l’un des plans de la page 54 nous apprend que « un nœud autoroutier (entre l’A 154 et l’A 11) permettant de rétablir tous les échanges sans sortir du domaine autoroutier est proposé ».

    Au lecteur de traduire : « Implantation d’un échangeur autoroutier A154 / A 11 dans la vallée de la Roguenette à moins de 100 mètres des premières habitations de Gasville-Oisème ».

    Comment les véhicules atteindront le niveau de l’A 11 sans bruit ?

    Le 16 janvier 2015 à Chartres-Expo allons-nous nous détailler « le cheminement » de l’A 154 à Oisème dont le fuseau se « faufilera » entre le futur « PEX » (« Parc des Expositions de Chartres ») et la Rue des Tourelles, soit à quelques dizaines de mètres des premières habitations ?

    On ne nous dit pas comment l’A 154 passera la RD 32 / Route de Gallardon (au-dessus ou en dessous) ni à quel endroit précis sera situé l’échangeur A 154 / A 11.

    Espérons qu’un jour on apprendra comment le village de Oisème sera protégé des nuisances (par un simple merlon, par un mur anti-bruit ou si cette A 154 passera dans un « boyau » fermé ?).

    C’est pour toutes ces interrogations que nous devons être présents en grand nombre à la réunion d’information qu’organise la DREAL-Centre le vendredi 16 janvier à 19 H 30 à Chartres-Expo.

    En attendant, bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous.

  85. Nous souhaitons à tous les membres de l’association un joyeux Noël. Tous nos voeux pour l’année 2015 qui sera sûrement difficile. Mais nous gardons confiance, La ténacité est notre mot d’ordre!!! Nous ne lâcherons pas…..Qu’ils se le disent!!!!!Amicalement Mr et Mme Coatrieux

  86. IL FAUT VOUS MOBILISER – NE CRAINDRE PERSONNE – JUSTE SE DIRE QUE NOUS NOUS BATTONS POUR UNE JUSTE CAUSE – ON EST MAITRE DE SON DESTIN (SAUF LA MALADIE ET LA MORT SONT INELUCTABLES) – ON NE PEUT CONTINUER A LAISSER CERTAINS DETRUIRE NOS VILLAGES – UNE PETITE SOIREE POUR SON VILLAGE

  87. Les dirigeants de ce pays nous parlent constamment de réduire notre vitesse sur la route par mesure d’écologie… Qui à signé la concession pour passer de 110 à 130 sur la N154 entre Dreux et Chartres? Ne serait ce pas un personnage politique ayant été ministre de l’écologie? L’écologie s’arrête où le tiroir caisse commence!

  88. « Une petite soirée pour son village ». Et pour sa vie, sa famille, sa maison!!! Nous demeurons rue de l’ORME GUYOT à OISEME, et nous pouvons être inquiets pour l’avenir!!! C’est le noir complet sur le devenir de « notre rue » !!!Nous allons être encerclés, pris comme dans un étau par Chartres Expo et l’autoroute!!! L’asphyxie complète!!!!!! Nous demandons tout simplement la vérité et des explications claires sur le tracé de l’autoroute!!!! Nous l’aimons notre VILLAGE, notre vie s’est construite et nos souvenirs sont à OISEME. Alors que la franchise soit de mise pour nous habitants de la commune et fiers de l’être.

  89. A154, projet de nuisance publique !
    Nul doute n’est plus possible maintenant, ce projet n’est conforme en aucun des points mentionnés par le ministre JL Borloo dans son décret, ni dans les préoccupations de la commission Mobilité 21 qui a retoqué ce projet:
    – Il ne facilite en aucune façon la circulation locale, en dehors du fait du péage, car les voieries locales vont être beaucoup plus encombrées (étude de report de A10 Gratuite) et les habitants de l’agglomération chartraine devront soit aller entrer à Poisvilliers, soit en sortir pour utiliser ce contournement est, ce qui ne correspond vraiment à rien dans la pratique…
    – Il provoque de nombreuses nuisances en serrant au plus près beaucoup de zones habitées, comme cela a été constamment répété.
    – Il ne tient pas compte du trafic régional de type économique: que vont faire les véhicules de 3,5 T et plus des entreprises régionales de TP, de bâtiment, de carrière, de livraison, etc. si les itinéraires de substitution prévus leur sont interdits???? Vont-ils traverser nos hameaux par des voies encore plus étroites?
    C’est vraiment du grand n’importe quoi.
    – Par ailleurs, tout maire, doux rêveur, qui pense que l’autoroute va lui supprimer le trafic qu’il supporte étant situé sur la RN154 se trompe énormément et méconnait le phénomène de report de trafic prouvé largement.
    La seule solution est bien entendu une déviation, bien sûr à 2 fois 2 voies…
    Je propose qu’à l’occasion de la réunion du 30 janvier, il soit initié une pétition à signer par tous les habitants de toutes les communes impactées et tous les acteurs économiques concernés, afin de dénoncer ce projet de nuisance publique, (soutenu uniquement par un groupe d’élus pour des raisons qui échappent à la raison) auprès de la ministre Mme Royale.

  90. J’ai été abasourdie d’entendre, lorsque la question a été posée sur la proximité du collège et les nuisances engendrées pour nos enfants, que d’autres établissements avaient eux aussi des nuisances ! alors allons-y sacrifions la santé de nos enfants puisque cela semble normal, apportons les nuisances là où il n’y en a pas encore. Il est effectivement plus préoccupant de protéger les vues sur la cathédrale (malgré tout le respect que j’ai pour cet inestimable monument)

  91. Honte à nos élus qui ont fait le « pied de grue » au Ministère des Transports pour balayer d’un revers de main (avec des arguments mensongers) les priorités du rapport de la commission « mobilité 21 ». Honte à ces élus qui jouent avec nos revenus et nos impôts locaux. Honte à ces élus qui font passer l’humain au second plan. Honte à ces élus dont la santé de nos enfants a moins de valeur qu’une autoroute (collège Soutine). Pognon quand tu nous tiens !!!!

  92. Le projet d’autoroute A 154 est un mauvais coup porté aux habitants des communes concernées.
    Il faut d’abord rappeler que le projet original prévoyait un autre tracé de contournement de Chartres (Le Coudray, Ver les Chartres, Fontenay-sur-Eure….), mais que, suite aux réactions d’opposition des habitants et de certains de leurs maires, il a été modifié. Il a trouvé des maires plus complaisants pour l’accueillir à l’Est….
    Au plan financier, cette opération heurte le bon sens : alors que les travaux de contournement de certaines communes (par ex. Berchères-les-Pierres) ont été réalisés récemment pour la Nationale 154, il faudra à nouveau de lourds investissements pour l’autoroute.
    Pour ce qui est des nuisances, les habitants d’Oisème et certains, de Saint-Prest, sont déjà fortement exposés aux bruits provenant de l’A11 et de la RN 10. L’A 154 leur vaudrait, à cause des vents d’Ouest dominants, d’être régulièrement, constamment soumis à un fort taux de décibels. Ils seront pour ainsi dire encerclés. Merci à nos élus…..
    Quant aux protections (encaissement…), il ne faudrait pas connaître les impératifs directs de rentabilité des investisseurs-constructeurs pour y croire ! Qui vent-on endormir ?

  93. Hélas, ces deux articles me confortent dans mon jugement !
    C’est pourquoi, j’ai notifié à la DREAL qu’on peut considérer que la population de Oisème sera sacrifiée par le passage d’une (auto)route à fort trafic.
    Vous serait-il possible de communiquer ces deux articles à qui de droit (DREAL, élus locaux favorables au projet rapproché de Chartres, ministères…) ? De toute évidence, pour ces « responsables », l’aspect humain n’est rien au regard de l’aspect financier puisque les différentes options de tracés seront choisies en fonction de leur coût (plus ou moins minimisé) pour que ce soit aussi attractif que possible pour le concessionnaire potentiel. Il faut être bien naïf pour ne pas s’en rendre compte !!
    De plus, il est à noter que le projet de viaduc dans la vallée de l’Eure dénaturerait totalement le site, mais ce n’est pas un problème pour les décideurs !

  94. Les arguments donnés pour le tracé Est de Dreux sont tout aussi valables sinon pires pour le tracé Est rapproché de Chartres (proximité plus rapprochée des habitations notamment à Oisème !!, avec des vents d’ouest, nord-ouest et nord!!). Hélas peu ou pas assez de participants à Chartres le 16 janvier ont dénoncé ces « inconvénients » (le mot choisi est encore trop faible …).

  95. Voici une copie du courriel adressé le 26/01/2015 à la DREAL (Maître d’ouvrage et garant).

    OISEME SACRIFIE AVEC L’A154 !!!
    Dans le village à l’Est, il y a une fonderie avec ses nuisances, au Sud-est et au Sud, à 3 ou 400 m il y a l’A11 et la RN10, au Sud-ouest se trouve le diffuseur A11-RN10.

    Avec le projet autoroutier A154, au Sud-ouest encore, il y aura le diffuseur A154 avec le nœud autoroutier A11-A154. De plus, à l’Ouest, au Nord-ouest, au Nord, l’A154 contournera le village et ce, entre 50 et 300 m des habitations !!
    Il ne reste que le Nord-est avec la station d’épuration.
    Donc, quelle que soit l’orientation du vent, le village (1200 âmes) sera impacté.

    AUTANT DIRE CLAIREMENT QUE LE VILLAGE DE OISEME SERA SACRIFIE SUR L’AUTEL DES AMBITIONS … DE NOS ÉLUS !!!

    On nous parle de murs antibruit comme si la seule cause de nuisances était le bruit.

    Le cocktail toxique émis par les véhicules comprend des oxydes d’azote, des composés organiques volatils ainsi que des monoxydes et dioxydes de carbone.

    LES MURS ANTIBRUIT NE POURRONT RIEN CONTRE CES POLLUANTS PUISQUE CEUX-CI PASSENT AISEMENT PAR DESSUS. « Les contaminants sont plus diffus dans l’air que le bruit. Les personnes âgées, les femmes et les enfants sont particulièrement vulnérables aux conséquences néfastes de ces polluants ! » (Dr Melissa Généreux).

    Pour ce qui est de la « protection » sonore, on nous promet que … On a déjà donné puisque rien n’est fait contre le bruit provenant de l’A11 et de son diffuseur A11-RN10 !!!

    Comme dit le dicton :  » Après la fête, adieu le saint !! »

    Pour vous, l’aspect humain est secondaire !!

  96. Pour information :
    Réponse du garant Jean-Yves AUDOUIN le 27/01/15 :

    Je vous remercie de votre message et de votre participation sur la concertation en cours qui porte sur les projets de tracés et d’implantation des échangeurs-diffuseurs.

    Vous singularisez, à juste titre, la situation de la commune d’Oiseme, dont j’ai retenu qu’elle avait été largement évoquée lors de la réunion publique à Chartres le 16 janvier.

    Le garant n’a pas à prendre position sur le projet. Toutefois, il doit en l’espèce relever que les critiques sur les conséquences du projet d’autoroute pourraient être largement reprises (peut-être sur certains points dans des proportions moindres) pour la 2 x 2 voies initialement prévue, les nuisances n’étant pas fondamentalement différentes.

    Bien évidemment, au cas où vous ne l’auriez pas fait, je transmets votre message, avec les positions argumentées qu’il contient, au maître d’ouvrage.

    Vous me permettrez cependant, après 41 ans de fonction publique au service de nos concitoyens, de ne pas accepter votre dernière phrase sur  » pour vous l’aspect humain qui serait secondaire ».

    Avec toute ma considération. JYA./.

  97. Le site permet d’avoir une vision exacte des renseignements dont nous avons tous la nécessité pour lutter contre une concession autoroutière inutile (pollution, destruction de nos villages, destruction de notre cadre de vie si serein actuellement, sauf bien sûr déjà l’A11 par ses nuisances sonores, olfactives, etc) – il faut bien comprendre que RIEN N’EST PERDU – Ne vous laissez pas convaincre par les pessimistes, ceux dont les intérêts sont évidents, les élus qui ne défendent absolument pas leurs administrés, ceux qui semblent « terrorisés » par les « Grands Elus » qui en veulent tant de cette concession. Soyons des adultes responsables dont les enfants et petits-enfants, la famille, les amis n’auront jamais à avoir honte. Essayons de convaincre le maximum de personnes de la justesse de ce refus de concession, d’autres solutions étant possibles.

  98. les routes en 2×2 existantes vont être reprises comme voies d’autoroute mais elle ont été financées par qui ? Et un coup l’autoroute en fonction les gens voulant se rendre sur Chartres sans cette accès à l’autoroute seront obligés de prendre les routes de campagne car tous les gens qui travaillent sur Chartres ne sont pas ministres quoi que c’est nous qui payons les véhicules ,le carburant et le péage de nos ministres qui par le fait ce fichent de savoir si les petites routes seront ou non accidentogènes.

  99. L’argumentation et la démonstration de M.BLANC sont évidentes.Comment peut-on opposer à son projet une autoroute qui dénature l’environnement,
    provoque des nuisances intolérables,notamment aux 1300 habitants de Oisème
    bruit,pollution de l’air,odeurs de gaz brûlés auxquels viennent s’ajouter des contraintes économiques :déplacement payant entre Dreux et Allaines ou contournement par des voies secondaires plus dangereuses ,plus longues plus consommatrices que les axes actuels bien aménagés, ouverts à tous.
    Enfin sur le plan économique,dégradation inévitable des valeurs immobilières.
    Quel attrait accordé à des habitations situées dans un environnement dégradé
    et soumises à cet ensemble de nuisances?
    On veille à sauvegarder les hannetons sur l’autoroute Le Mans-Tours ou les grenouilles sur la A19, mais l’ espèce humaine de Oisème n’a aucune importance aux yeux de l’Aministration et des « Grands Elus » censés la représenter.
    Nous ne pouvons que rejeter cette autoroute ,qui n’a aucun sens,alors que l’aménagement de la rocade se justifie pleinement,et sans causer de nouvelles nuisances.
    Monique et Bernard Watteau

  100. On ne peut que se réjouir de la mobilisation des habitants et associations qui souhaitent préserver leur cadre de vie et on doit rendre hommage à tout ceux qui se démènent pour cette cause. Malheureusement nous avons vécu ce combat en Normandie sur le m^me sujet avec le contournement EST de Rouen et malgré les suggestions pertinentes , l’appui de nombreux élus, les manifestations , l’Etat a persisté dans son passage en force en baladant les petits élus et les habitants locaux que nous sommes. Je ne vois aucune raison déterminante qui pourrait faire reculer l’état et les personnes favorables au projet qui malheureusement se fera…malgré tout!

    • Merci pour votre commentaire. Nous ne devons pas perdre espoir tant que rien n’est décidé. On ne peut qu’espérer une décision raisonnable de notre gouvernement. Pour ce qui concerne le contournement Est de Rouen, si nous parlons bien du même projet, la commission Mobilité 21 l’avait classé dans les premières priorités, ce qui n’est pas le cas de notre projet. Le contexte actuel peut nous être favorable.

  101. La rocade actuelle doit etre amenagée
    Et la vallée de l’ eure doit etre protégée .
    C’est le bon sens qu’il faut privilégier
    Merci a tous ceux qui militent Dans ce
    Sens
    B. Hinard

  102. L’inquiétude grandit, du Nord au Sud. Mais que font les élus de nos communes. Pour Saint-Prest, seul un élu de l’opposition était présent et 4 sur Gasville Oisème. et curieusement le Maire avait décidé d’une réunion travaux ce même jour à 19 heures !
    Ont-ils réellement pris la mesure de l’impact de ce projet sur nos communes, sur les enfants du collège Soutine (750 élèves) de l’IME. Peut-être y a-t-il des intérêts particuliers ?
    Nous devons raisonner pour l’avenir de nos villages et des générations futures.

  103. Selon l’encart de l’Echo de mardi dernier et les dires de la Dreal , il est possible de construire 36 km en 2×2 voies sans recours au privé. Une catastrophe annoncée pour nos villages, sans que nos Maires et certains membres de leurs conseils ne lèvent le petit doigt, les avez-vous élus pour pour cela ? Quand votre bien immobilier va perdre de la valeur, quand vous ne pourrez plus vous déplacer comme bon vous semble, quand vos enfants subiront les pollutions au Collège Soutine, il sera trop tard. Elus soyez responsables, ne laissez pas massacrer vos villages et préservez nos enfants.

  104. Voici le texte que j’ai posté sur le site DREAL hier et pour lequel j’ai un accusé de réception et de transmission:

    En dehors de l’amélioration du contournement de Dreux (reconnue utile par la Commission Mobilité 21) et de la fluidité autour de Chartres, ce projet n’amène que nuisance aux populations qui résident tout au long du parcours.
    En effet, la confiscation du seul axe nord sud du département réellement utilisable et gratuit, va entraîner un problème grave, voire insurmontable pour tous les riverains qui résident le long du tracé.
    Même si on admet que les pollutions sonores et chimiques puissent être acceptables, comme vous avez l’air de le penser, il n »en reste pas moins que ces riverains seront coupés des moyens de communication normaux et auront le choix entre;
    – des routes gratuites étroites, bien moins sécurisées, et encombrées par les reports inévitables engendrés par le péage,
    – un allongement certain engendré par la distance les séparant d’un échangeur, avec un péage en plus, ce que beaucoup ne pourront absolument pas supporter en trajet journalier, car ils ont choisi un éloignement des agglomérations justement pour des raisons de coût…
    Et que dire des villages qui seront à nouveau traversés par un flux de véhicules qu’ils ont mis des dizaines d’années à éloigner??
    Au total, ce projet amène beaucoup de nuisances et d’insécurité aux riverains sans aucune contrepartie tangible.
    Il est donc inutile.
    On ne peut y voir que la facilitation d’une partie (sans doute faible) du trafic nord sud traversant l’Eure et Loir, sans favoriser le trafic local et améliorer les échanges locaux, ni respecter au mieux l’environnement, comme vous le demandait le décret ministériel auquel vous faites référence, ainsi que les critères de la Commission Mobilité 21.
    Ce projet est inutile tel quel et ne correspond pas au souhait de la population concernée.
    Un projet tel que MOB28 entraîne l’adhésion d’une majorité des gens qui en ont pris connaissance et il serait bon que vous l’étudiiez enfin.

  105. Attentive à votre action depuis toujours, je tiens à vous encourager à poursuivre et vous remercie pour cette nouvelle initiative du 6 février dernier. Si utile, je reste à votre disposition pour vous aider dans vos démarches.
    Bien cordialement, Françoise VALLET, ancienne députée 1re circonscription d’E&L

  106. « CHOIX DE LA VARIANTE POUR CONTOURNER L’AGGLOMERATION DE DREUX : EURE ET LOIR NATURE est très opposée au contournement Est de Dreux par la variante 6 »: il s’agit je pense du contournement ouest de Dreux et de l’option « variante 6: Louvilliers Est » tel que exposé à la page 35 du dossier de concertation.
    Cordialement

  107. Bravo pour votre pugnacité qui a permis de présenter votre action au plus haut lieu.
    Il est important que le projet de concession autoroutière envisagé pour la 154 ne se réalise pas tel que proposé . Alors que d’autre part on entend de certains dirigeants politiques des critiques a l’encontre des profits indécents que réalisent les concessionnaires des autoroutes privatisées, ce serait un comble de faire payer les euréliens pour l’utilisation de la 154 qu’ils paient déjà par leurs impôts au département.

  108. glané sur le net ce jour, ceci explique l’entêtement de l’état à nous construire une autoroute!

    Autoroutes : François Hollande lâche le gouvernement
    Le chef de l’État ne veut pas laisser le contentieux entre le gouvernement et les sociétés d’autoroute durer plus longtemps. Il a ainsi posé un ultimatum à Ségolène Royal, Emmanuel Macron et Manuel Valls.
    La page de l’émission : RTL Week-end

    Autoroutes : François Hollande prend le parti des sociétés et lâche le gouvernement

    PAR MARTIAL YOU , LA RÉDACTION NUMÉRIQUE DE RTL PUBLIÉ LE 08/02/2015 À 11:28

    François Hollande a inauguré un nouveau tronçon d’autoroute, en Corrèze et en a profité pour mettre les pieds dans le plat. Le chef de l’État exige, dans les prochains jours, un règlement global et définitif du contentieux entre l’État et les sociétés d’autoroute. Ce contentieux traîne depuis que le gouvernement a décidé de geler les tarifs de péage.
    Des travaux de 3,2 milliards d’euros
    Dans ce dossier, le président de la République a choisi son camp. François Hollande a clairement pris le parti des sociétés d’autoroute plutôt que celui de ses ministres. Il a demandé que l’on signe un contrat de confiance entre l’État et les sociétés autoroutières.

    Il a donné quelques jours à Ségolène Royal, Emmanuel macron et Manuel Valls pour trouver une solution. C’est un ultimatum. François Hollande a besoin des concessionnaires pour soutenir sa politique économique. Les groupes sont prêts à financier un plan de travaux autoroutiers de 3,2 milliards d’euros dans les prochaines années. Cela pourrait créer 20.000 emplois.
    Hausse des tarifs des autoroutes de 0,25%
    Un tel programme d’investissement ne peut pas être stoppé pour cause de tensions entre certains membres de son gouvernement et les géants du BTP. François Hollande a déblayé et aplani le terrain hier. Fini l’idée de renationaliser les autoroutes. Il souhaite que l’on prenne en compte la rentabilité des sociétés concessionnaire et le pouvoir d’achat des automobilistes.

    On pourrait donc voir réapparaître une petite augmentation de 0,25% des tarifs dans les prochaines semaines. À l’Élysée comme chez Vinci, on trouve que le dialogue est préférable au bras juridique à tel point que les sociétés d’autoroute souhaitent avoir une nouvelle réunion avec les ministres dès lundi.

  109. Si les élus doivent se réunir pour étudier des mesures de protection, c’est avouer que le projet sera dommageable pour les habitants et l’environnement. Il ne faut pas rêver les nuisances seront toujours là. Il vaudrait mieux ne pas les créer.
    Des protections, un concours d’architectes….. à quel coût ?

  110. Bonjour,
    M. Bonneau explique que le rôle de l’Etat est de faire respecter aux concessionnaires autoroutiers toutes les lois en vigueur, notamment celles sur les nuisances et il a vraiment l’air d’y croire ! Je lui réponds de lire les rapports de la cour des comptes qui incitent l’Etat à la plus grande vigilance envers les contrats le liant aux concessionnaires, preuve qu’on ne peut pas leur faire confiance aveuglément. La Région doit soutenir le projet alternatif MOB 28, bien plus raisonnable et plus sûr que l’autoroute. C’est avec ce type d’engagement courageux et respectueux du véritable intérêt général que le peuple retrouvera un peu de confiance en ses hommes et femmes politiques et non en se rangeant docilement aux côtés du plus fort tout en essayant, à tout prix, de ne pas perdre la face…

  111. L’objectif à considérer est une liaison autoroutière Rouen – Orléans. Cet objectif n’est pas contestable, mais basé sur l’expérience, cession des autoroutes a des concessionnaires privés, suppressions de terrains agricoles etc. Le bon sens voudrait que l’on utise au maximum l’existant. Actuellement, une liaison directe existe par Mainvilliers. Pourquoi ne pas l’élargir pour permettre la mise à 2 x2 voies. Pourquoi ne pas doubler la RN 154 actuelle à l’instar de ce qui est fait sur l’A 20 au sud de Vierzon ou encore l’A 51 entre Reims et Charleville. L’emprise, l’impact serait bien moindre et bien suffisant pour une circulation fluide. Le contournement par Saint-Prest et Champhol me semble aberrent (contraire au bon sens), enfin pour faciliter le fret entre Le Havre et le Sud via Le Centre Val de Loire, pourquoi ne pas mettre en avant la liaison ferrovière davantage en accord avec le dévellopement durable et l’environnement.

  112. A l’heure où est mis en évidence les scandales autoroutiers, tout en gardant l’objectif de la nécéssité d’une liaison la plus fluide possible entre Orléans et Rouen, il serait temps que les autorités décisionnaires écoutent les riverains des territoires concernés. Ces associations ont travaillé sérieusement en présentant d’autres propositions. Sans rejeter la nécéssité d’améliorer le trafic routier tout en préservant l’environnement et en même temps la conservation de terres agricoles qui pourraient nous faire défaut un jour, il est encore temps de retrouver le bon sens qui nous fait si souvent défaut. Il serait temps aussi de penser à cette liaison ferroviaire (fret et voyageurs) qui nous fait défaut et qui pourrait alléger le trafic routier.

  113. Je suis contre le projet d’autoroute qui passe par St Prest, secteur particulièrement habité. Pourquoi n’a-t-il pas été envisagé de créer une sortie plus haute sur l’autoroute A11 pour passer à travers des terrains agricoles sans pratiquement aucune habitation pour rejoindre la RN 154 (entre Jouy et St Piat) ? Sans doute le pont qui va détruire un paysage sauvage préservé deviendrait inutile à cet endroit.

    • Si la proposition du tracé que vous évoquez n’a pas été retenue c’est en raison de la levée de boucliers notamment du Maire de JOUY. « Chez les autres, mais pas chez moi ». Ce dont nous ne voulons pas non plus, ce qui n’est pas bon chez nous ne peut pas être bon chez les autres.
      C’est pourquoi nous insistons sur le projet alternatif MOB28 présenté par les associations qui n’apporte pas de nuisances supplémentaires et serait gratuit.

  114. Si sur un point aussi simple que les délais de réponse à la concertation, la DREAL (avec la bénédiction du Garant M. AUDOUIN), donne des informations inexactes, voire même « trompeuses » (dans tous les sens du terme) on est vraiment en droit d’avoir des doutes sur la régularité des « études » soit disant faites………….Franchement M. AUDOUIN, pas sérieux du tout, mais alors pas du tout – finalement tout ceci est abscons (incomprehensible, secret, nebuleux, etc…..) manifestement avec une volonté délibérée, mais qui est derrière tout cela ????????????? Sans aucun doute une bande de « pinocchio » malfaisants

  115. Bonjour, habitants de Oiséme nous sommes inquiets pour notre qualité de vie et surtout de la proximité du tracé de l’A154 et du collège Soutine. Nos jeunes enfants seront amenés à fréquenter ce collège et nous ne pouvons accepter une telle proximité . Nous saluons vos démarches d’oppositions et de propositions alternatives plus durables et environnementale plus acceptables . Merci à vous.

  116. Voici un texte envoyé via la DREAL et transmis, selon l’AR reçu:

    Pauvre Oisème …

    Je suis un habitant de Gasville Oisème qui suit avec effroi ce qui va arriver à notre commune si la projet A154 devient réalité !

    En effet, dans un premier temps Oisème a été ignoré en tant qu ‘agglomération dans le projet tel qu’il a été présenté en 2012, en même temps que la traversée de la RN10 et de A11, qui ne semblait poser aucun problème particulier (pas de point remarquable sur les cartes présentées), alors que ce genre de franchissement en posait sur les autres variantes…

    Vraiment très, très curieux.

    Maintenant que le trajet « privilégié », sans qu’on ait jamais su par qui, est choisi, on s’aperçoit que ce projet empiète sur la commune au point qu’il faudra peut-être raser des maisons !!!

    Est-ce réellement cela l’amélioration des conditions de vie locale dues à ce « progrès » ?

    Et votre projet prévoit-il réellement de passer au dessus de la voie ferrée désaffectée, surplombant ainsi les habitations ???

    C’est une solution absolument inadmissible !

    L’ensemble des nuisances de cette deuxième autoroute venant polluer beaucoup plus un site rural et plutôt calme jusqu’à présent vous a-t-il été présenté comme admissible par la population ???

    Sûrement NON. Mais alors par qui ???

    Et tout le monde a entendu en réunion à Chartres que les aménagements dans cette zone primitivement oubliée n’engendrait aucune augmentation du coût total !!!
    Et pourtant tout cela suppose un nombre d’aménagements imposants pour rendre votre projet réellement envisageable, et donc un coût supplémentaire non négligeable.

    Enfin, pour les habitants de ce secteur, plus d’un millier, il s’agit plutôt de l’érection d’une barrière et non pas de l’installation d’une amélioration des moyens de communication…

    Au total, ce projet ne répond pas aux critères donnés par les décrets ministériels, bien au contraire.
    Ces décrets ayant d’ailleurs été sollicités par certains de nos élus, pour des raisons très controversées et peu justifiées selon beaucoup d’avis autorisés.

    Et comme vous savez cela pertinemment, je pense que vous serez de mon avis :
    Pour ne pas asphyxier nos villages et conserver une vie locale active, seul un aménagement de l’existant facilitant à la fois la communication locale et le transit interrégional donne entière satisfaction.

    Ce qui inclut aussi l’aménagement de la déviation actuelle de Chartres, seule solution pour éviter un engorgement systématique en raison des projets importants des mêmes élus dans l’ouest chartrain…
    Mais ceci est une autre histoire, pourtant intimement liée

    Guy Plivard

  117. Comment oser insister sur la réalisation d’un tel projet alors qu’il est convenu qu’il y a de « nombreux enjeux sensibles » sur la traversée de la vallée de l’Eure. Bien sûr il y a la protection des vues sur la Cathédrale, mais que dire des enjeux humains !!!! et au nom de quels enjeux économiques ? Quand les contribuables en auront-ils fini de payer ? Je me pose beaucoup de questions.

    • Hélas ! nous sommes très nombreux à nous poser les mêmes questions. Ceux qui ne réagissent pas car l’éventuelle autoroute ne passera pas chez eux, ne se doutent pas qu’ils devront payer la facture et la gratuité pour les Euréliens est un leurre. Si les usagers ne paient pas ce seront tous les contribuables Euréliens qui financeront la gratuité, qu’ils empruntent ou non l’infrastructure.

      • Alors que l’Association oeuvre depuis tant d’annéées, il aura fallu attendre la présentation par la DREAL le 13 février 2015 à Saint-Prest pour que certains élus découvrent « l’ignominie ». Ce n’est pas faute d’avoir prévenu, d’avoir alerté, alors que certains élus osent dire « qu’ils n’étaient pas au courant »…..La bataille est loin d’être perdue. Nous suggérons de faire du porte à porte et de demander 1, 2, voire 3 euros à chaque famille et là nous sommes sûr que les portes se fermeront, par contre 10, 20 euros voire plus sur leur feuille d’impôts, chacun le paiera sans problème (en ralant bien sûr, mais sans plus) voilà toute la différence………………Cherchez l’erreur

  118. A nos maires et nos élus de tout poil, il est bien temps de former des commissions quand on sait leurs rôles et le peu d’écoute qu’on leur accorde sur tous les plans qu’ils soient Municipaux,Nationaux, ou autre.( ex commission MOBILITE 21).
    Il fallait s’opposer dès le départ contre cette autoroute destructrice de nos villages,notre cadre vie, la vie de nos enfants au collège et centre de l’enfance.
    Effectivement il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, certains de nos élus n’étaient pas au courant ! un COMBLE, alors que le tracé était connu depuis 2009, rassurez- vous, vous aurez droit aux protections au moindre coût bien sûr pour assurer la marge du concessionnaire et de ses actionnaires.

  119. Cà va défigurer toute la vallée de l’Eure. Les promoteurs de cet aménagement ne sont pas des philanthropes et encore moins des esthètes.

  120. Sur ce dossier, les élus manquent de clairvoyance !
    Ils s’obstinent à défendre un projet contre l’avis des riverains, des électeurs et des euréliens qui, tous en tant que contribuables, sont las de voir leurs impôts augmenter chaque année. Plus de 51% des électeurs euréliens se sont abstenus de voter aux dernières élections départementales montrant leur désaccord avec les hommes politiques actuels. Comment faut-il le dire ? La France est en crise et n’est pas prête d’en sortir, le déficit budgétaire continue de se creuser, la dette est vertigineuse. Est-ce le moment de dépenser des centaines de millions d’euros dans un projet de construction d’une autoroute dont les euréliens, l’Etat et la Région ne veulent pas ?

  121. A tous ceux qui n’ont pas connaissance de ce tracé alternatif, je les encourage à consulter le site de MOB28 pour constater qu’avec la volonté la fin d’aménagement de la RN 154 RN 12 n’est pas si problématique, à un coût équivalent à la subvention d’équilibre que le contribuable serait tenu de verser en plus des péages à très longue échéance, voire à vie….
    De plus il protègerait nos vallées, nos terres agricoles qui bientôt nous feront défaut, et notre cadre de vie.
    Mobilisez-vous, lorsque les pelleteuses et engins seront sur le terrain, il sera trop tard (le temps de la construction, jour et nuit, sera infernal pour les riverains…)

  122. il suffit de prendre la 2 fois deux voies sur le secteur Dreux – Chartres pour constater les travaux de rénovation et d’amélioration de ce tronçon.
    Alors imaginer que cela serait offert à un concessionnaire, serait un scandale financier !!

  123. Une suggestion:multiplier les dos d’âne!Plus il y en aura et plus ça découragera(en les plaçant près des arrêts des cars du département,on fera coup double 1-en augmentant la sécurité des passagers 2- en retardant les poids lourds:le temps c’est de l’argent!C’est une autre façon de les mettre à l’amende…

  124. Bonsoir,
    Je voudrais partager avec vous quelques réflexions sur le respect de MOB28 par la DREAL.
    L’étude faite est très dure. Nous sommes attaqués sur le respect des commandes de 1994, sur le financement, sur les congestions routières, sur l’hétérogénéité et la sécurité…. et l’étude s’appuie sur les débats passés de façon éhontée.

    Peut-être quelques pistes à approfondir :

    Ce n’est pas l’Etat qui demande, ce sont nos élus qui pleurent.

    Pour le coût, on aurait pu craindre pire, mais c’est quand même fortement éxagéré.

    Comment financer MOB28 ? C’est une bonne question que nous avons entendue. Mais comment financer la mise en concession, rien ! Comment seront financés, la subvention d’équilibre, la ou les gratuités promises par nos élus, les abonnements, les travaux à la charge des communes….

    Ils n’ont même pas chiffré. Ils veulent nous faire signer un chèque en blanc.

    Pour les congestions, ce qui nous est dit est irrecevable. En creusant leurs chiffres, on s’aperçoit qu’ils continuent de raisonner avec des augmentations exponentielles de trafic, (de 0.8 à plus de 2 % selon les tronçons). Ils n’ont toujours pas compris et n’ont donc pas changé leur outil de prévision. Les faits leurs donnent tort chaque jour. Ils devraient savoir que leurs prévisions antérieures grotesques leur ont fait perdre le droit à la crédibilité.

    MOB28 est hétérogène ! OUI ! Nous ne devons pas en rougir, au contraire, MOB28 sait s’adapter aux caractéristiques locales.

    Nous devons refuser les critiques et allusions à la sécurité. La DREAL a perdu sur ce point le droit à la parole. Quand on confond « la sécurité s’aggrave » avec « la sécurité s’améliore », puis qu’on insiste plus de 40 fois sur ce point, alors c’est un ÉNORME MENSONGE.

    Nous pouvons être fiers de MOB28 et continuer à la promouvoir.

    Il est peut-être temps de passer à l’offensive contre l’autoroute A 154. Aucun de leurs arguments n’est valable.

    • Nous constatons que seuls ont été retenus les points qui n’étaient pas en conformité avec une autoroute !!!
      Ce n’était pas le but. il faut rechercher à tout prix une solution qui puisse satisfaire tout le monde.
      Une autoroute est loin de répondre à toutes les préoccupations notamment aux préoccupations locales de desserte du territoire, ce qu’à reconnu la DREAL sans pour autant en faire état sur son évaluation.
      Tout citoyen préfèrera contribuer à une facture de 320 M€ plutôt que 853 M€ qui malgré ce qu’on nous affirme sera bien payé par le citoyen, usager ou non de l’infrastructure.
      Que nos élus fassent preuve d’un peu plus de réalisme et de bon sens !.

  125. juste un petit peu de son temps pour une manifestation contre ce projet délirant – Il va falloir se mobiliser rapidement et très sérieusement, ne pas se laisser impressionner, mais au contraire montrer notre détermination indéfectible, faire face à des élus irresponsables et « faibles » face à la volonté destructrice de certains. Mot de la fin « ne lachons rien, soyons solidaires et surtout ne soyons pas LACHES » MERCI A TOUS CEUX QUI ENTENDRONT ET COMPRENDRONT CE MESSAGE

  126. ce projet n’est pas du tout au service des citoyen(ne)s mais uniquement pour faite tourner la pompe à fric de sociétés privées, toujours ce capitalisme

  127. Il est bien dommage que ces réunions ne soient pas diffusées en direct via internet. Nous pourrions ainsi constater le peu de considération dont témoignent les élus vis à vis de leurs concitoyens en dehors des campagnes électorales.

  128. Une preuve de plus que le mécontentement gagne du terrain sans compter les citoyens qui ne prennent pas position par peur de représailles et intérêts.
    N’ayons peur de rien les derniers événements le prouvent.L’avenir de nos enfants de notre santé en dépendent ,notre vie tout simplement.
    Nous serons forts si nous restons mobilisés, un élu est élu au suffrage universel ce qui ne lui donne pas tous les droits et en profiter pour piétiner la démocratie participative

  129. J’ai lu l’excellent compte rendu du collégue qui a participé à la réunion de la préfecture .

    Nos administratifs style préfet de région ne sont que des hypocrites qui confondent intéret public ou général et intérets privés .

    Dans notre dossier ils sont là pour nous imposer le choix d’une autoroute privée qui a reçu l’accord de la majorité départementale LR qui monopolise en Eure et Loir tous les pouvoirs .

    A nous de faire valoir l’intéret général comme la sécurisation de notre ressource en eau potable sur laquelle ils s’assoient sans complexe, ayant payé un cabinet d’étude privé IRIS pour faire passer à tous prix et tous mensonges l’A 154 contre le projet MOB 28 élaboré gracieusement par des habitants d’Eure et Loir.

    Le préfet de région se dit responsable de la sécurité ,alors qu’il ordonne d’urgence la réalisation du barreau Est prévu pour que les pompiers de Dreux accédent directement à cette rocade Est, prévue il y a plus de 25 ans aux drouais.

    Si l’A 154 se réalise jamais les drouais de la Croix tiénac ,du clos maillard des chamards ,de Foulonval au du Gué aux anes n’auront droit à cette sécurité et au calme que devait leur apporter cette rocade Est .

    Quant aux pompiers ils devront attendre encore des années pour accéder rapidement au secours de tous les drouais .

    Voilà ma réaction de drouais depuis plus de 50 ans et qui a attendu avec beaucoup de patience et avec ses impots que petit à petit le réseau routier soit amèlioré .

    L’A154 est soit disant mise en place pour accéder au niveau de Dreux à la zone d’activité de la pyramide prévue et mise en place par le conseiller départemental Jacques Lemare dans les années 1987.

    Ce visionnaire a hélas tout faux ,lui qui prévoyait avec l’A 19 ,l’arrivée de milliers de véhicules venant du sud et rejoignant la direction de Rouen (tunnel sous la manche) …

    Depuis les années 2000 toutes nos zones industrielles se sont vidées ,des hectares de friches industrielles se sont développées sur Dreux – Vernouillet ; ce n’est pas cette autoroute A 154 qui ramènera sur Dreux des entreprises …

    Mr le Préfet de région venez vivre à Dreux et ne vous contentez pas des comptes rendus des politiques qui méconnaissent la réalité drouaise .

    Voilà ma réaction à ce bon compte rendu .

    Présent à l’extérieur de la préfecture j’ai été le témoin de cette présence policière et de fonctionnaires de la préfecture qui voulaient nous interdire le stationnement sur le trottoir préfectoral!!!

    QUELLE HONTE !!

    F.Fillon

    • Effectivement à la Préfecture les manifestants, très pacifiques, n’ayant pour seules armes que des pancartes se sont entendus dire que l’extérieur de la Préfecture étant un lieu privé sur lequel il n’était pas possible de manifester !!!!! -très drôle l’arrivée des forces de l’ordre (pardon aux gendarmes et policiers que nous respectons) Effectivement des élus sans foi ni loi (sauf les leurs bien sûr) et en plus quel courage face aux manifestants… – Il faut de surplus se rendre compte que certains élus soit disant décisionnaires ne sont là que depuis 2013 et n’ont absolument pas suivi le dossier depuis l’origine des débats…..Quant au Président de région , il suffit de bien s’imprégner de la vidéo sur le site pour apprécier son revirement de position……. Effectivement honte à tous ces élus – Hier soir sur M6 un documentaire très instructif sur « le pouvoir » des sociétés autoroutières……
      Nous ne sommes absolument pas dans une démocratie, mais dans une monarchie absolue.
      Finalement on va nous obliger à agir et non plus « à parloter ».
      LA COUPE EST PLEINE

  130. Un comité de pilotage composé de grands élus (hommes) pour étudier le projet MOB28 ! voir les photos sur le site de Christian GIGON.

  131. bonsoir à vous…une idée qui m’est apparue dans ma tète dingue ; Nous aussi on a des contres projets …!!!!..demander à (( l’UNESCO )) d’agrandir son rayon de protection de la cathédrale de Chartres sur la vallée de l’Eure dans un rayon de 30 km sur les vues qui existent déjà…!!!!!..et dénoncer la relance du projet d’autoroute A 154 …..bonnes vacances à tous …serge.

  132. Manifestement toutes les « FORCES » s’unissent contre ce projet autoroutier A 154 qui va déruire nos villages (merci à tous ceux qui nous rejoignent). OUI au projet MOB 28 qui a été réalisé par des défenseurs sincères qui « eux se sont déplacés sur tout le trajet » qui connaissent tous les méfaits de ce « bétonnage stupide et sans âme » . Ce projet MOB 28 semble « damer le pion » à la DREAL car l’étude est fiable, même s’il reste à la peaufiner. L’UNION FAIT LA FORCE ET TOUS ENSEMBLE NOUS FERONS ECHOUER CE PROJET DE CONCESSION AUTOROUTIERE A 154 QUI EST INUTILE, ONEREUX, DESTRUCTEUR ET SANS AUCUN BENEFICE FINANCIER POUR NOTRE REGION ET NOS PAUVRES PETITES COMMUNES…….QUI DE SURPLUS SERONT DETRUITES PAR CETTE REALISATION STUPIDE (DESOLE POUR LA REPETITION DE CE DERNIER MOT, MAIS RESTONS CORRECTS!!!!)

  133. Une motif de plus de ne pas « plier » face aux pro-autoroutes, même si pour nous la raison majeure est la préservation de notre cadre de vie. Toutefois, il est clair que nous sommes dans le même contexte financier. Le mot d’ordre à nous tous défenseurs de nos villages est donc : PERSEVERONS

  134. Il est vrai que P.VIGIER semble être dans le « secret des dieux » : la déclaration d’utilité publique en fin d’année??????? effectivement une longueur d’avance par rapport à la DREAL, Service de l’Etat………..(voir le site de la DREAL RN 154)
    Ouf, enfin ……… »ils commencent à travailler sur les itineraires…..avec la plus grande adhésion possible », ALORS LA P. VIGIER PAS GAGNE, L’OPPOSITION GRANDISSANTE RISQUE DE VOUS CONTRARIER ET D’EN CONTRARIER PLUS D’UN ET CECI SUR TOUT LE TRAJET DU NORD AU SUD DE L’HYPOTHETIQUE CONCESSION AUTOROUTIERE A 154.
    Quand P.VIGIER connaitra les itineraires définitifs, il sera fort aimable de les faire connaître!!!!!!!!!!!!!!
    Certains des élus ne semblent pas avoir tous les mêmes informations, mais que ne font pas faire les prochaines élections….
    Vive les informations de l’Echo – ce matin sur RTL il a été annoncé que nous avons une grande liberté de la Presse en France; la Beauce et notamment la Région Chartraine ne feraient-elles pas partie de la France ?

  135. – Oui l’Association Saint-Prest-Environnement a été créée en 2008
    – Oui Gasville-Oisème a rejoint l’Association en 2010
    – Oui « une petite poignée » d’élus de Gasville-Oisème n’a « découvert » le tracé prévu que lors de la réunion organisée par la DREAL, à Saint-Prest, le 12 février 2015
    QUE S’EST-IL PASSE ENTRE 2008 ET FEVRIER 2015, QUELLES ONT ETE LES ACTIONS DES ELUS DE GASVILLE-OISEME?????????????
    – Oui François Bredon a assisté à toutes les réunions du débat public, toutes celles, fort nombreuses avec les élus de tout bord, Ministres, Préfets, Sous-Préfets, etc….. Des multitudes de courriers ont été adressés aux instances concernées, des manifestations ont été organisées (la dernière « superbe » à la Préfecture de Chartres le 30 Juin 2015 – nous avons été accueillis par les forces de l’ordre, même pour certains avec les gilets pare-balles!!!!!!!!!!!),
    – Non l’habitant qui en 2014 a diffusé un « tracé » n’a été ni manipulateur, ni trompeur, ni alarmiste, bien au contraire….pas plus que l’Association Saint-Prest-Gasville-Oisème-Environnement – Il suffit d’ailleurs de prendre simplement le plan de Oisème pour en être convaincu.
    – Oui le nouveau lotissement de la Garenne IV n’est qu’à environ une centaine de mètres de l’éventuelle concession autoroutière A 154, ainsi que la rue de l’Orme Guyot
    DONC OUI AU PROJET « MOB 28 » qui regroupe maintenant de très nombreuses associations. Ce projet est réaliste, ne détruit pas des centaines d’hectares, est moins pollueur, moins onéreux, etc………
    Si vous êtes convaincus, faites circuler largement – François BREDON et nous-mêmes nous tenons à votre disposition pour toute explication qui vous serait utile.
    La DREAL a procédé à des relevés sonores, olfactifs, etc….sur les nuisances en tout genre de ce projet – les témoins utiles à ces relevés ont été posés dans la maison d’un habitant de Oisème (à vérifier sur le site de la DREAL concernant la RN 154)

  136. il est dommage de constater que le courrier de la Mairie de Gasville-Oisème est :
    – non daté,
    – non signé nomativement par les élus à l’origine de ce courrier,
    Quant au tableau au verso à débattre largement sur les « demandes et actions » de la commune : quels sont les courriers adressés et à quelles instances, quels sont les interlocuteurs ?????????????????, quand on lieu les rendez-vous auxquels les habitants de Gasville-Oisème pourraient participer, etc…

  137. Oui ceci est aussi le cas pour rejoindre l’autoroute A6 à courtenay.
    Je vais souvent dans lEst (Mulhouse) de la France et de Dreux ,mon GPS m’oriente sur Paris où le cout autoroutier est limité et la distance plus faible.Par contre il m’est arrivé d’emprunter la N154 actuellement à 4 voies en grande partie et de prendre l’autoroute à Artenay puis la fameuse A 19 .Et là non seulement je fais prés de 40 km en plus et le surcôut est de plus de 15 €.Et pourtant dés élus départementaux d’eure et loir nous annonçaient l’arrivée sur la 154 de milliers de camions et véhicules venant de l’est et du sud pour rejoindre Rouen ,le tunnel sous la manche ….Cette prédiction qui devait justifier à leurs yeux la mise en autoroute de la N 154 s’est révélée totalement fausse .Tous ces véhicules préférent contourner à mondre cout et moins de km Paris par le sud.Faites une étude plus précise mais pour moi ,le seul intéret de l’A 19, est d’être « vide  » .En mettant en autoroute privée Artenay Dreux Nonancourt(morceau N12) le surcout sera considérable alors qu’aujourd’hui Artenay Nonancourt sont totalement gratuits et souvent en 4 voies .Ce ne sont pas les camions français et étrangers qui emprunteront cet axe si couteux ….

  138. Venant de Paris , Evreux et Chartres des 4 voies à 110 Kms heure .Pourquoi un contournement de Dreux par autoroute à 130 Kms heure ? ; pour polluer plus et dépenser plus . Rigolons, rigolons ! . Quelles que soient les options sur le terrain une seule vérité acceptable : péage ou pas : 110 Kms heure sur notre région .QUE LE TRIANGLE PARIS , ROUEN , LE MANS , PARIS , soit la première région de France à 110 Kms heure .

  139. Bonjour,
    le tracé que vous proposez (limiterait la pollution automobile en proche Région Parisienne), sera-t-il acceptable, dans la mesure, où les travaux sur la RN154 , sont bien engagés!
    ce serait le trace ideal…
    bon courage, nous sommes avec vous

  140. Merci à Madame RENDA de défendre, une fois de plus, une noble cause et de toujours faire face dignement « aux destructeurs » sans âme. Dans certains villages alentour l’abattage des arbres est également, semble-t-il, devenu une contagion frénétique………………pauvres generations futures!!!!!!!!! Belle phrase « les causes perdues sont celles que l’on a pas menées » – heureusement qu’il reste encore de belles personnes.

    • MOB28 n’a pas disparu, bien au contraire.
      Ce projet est porté par toutes les associations et au-delà. Merci encore à ceux qui ont largement participé à l’élaboration de ce projet alternatif.
      La mobilisation du 18 novembre porte essentiellement sur la demande d’abrogation de la décision de JL BORLOO qui fera de ce fait tomber le projet de concession autoroutière.
      MOB28 sera alors tout naturellement l’alternative.

  141. Merci à tous ceux qui sont venus nous soutenir lors de cette manifestation.
    Merci également à tous les automobilistes, compréhensifs et patients qui, pour la grande majorité adhérent à notre combat et refusent de devoir payer les routes que nous avons déjà payées.
    Pensez à signer la pétition en ligne. Plus nous aurons de signatures, plus notre démarche aura de poids.

  142. Chacun pourra observer, une fois de plus, que l’article qui pourrait en « facher certains » est paru le DIMANCHE – un autre jour de la semaine « trop de lecteurs »!!!!!!!!!!!!

  143. Juste un petit geste au quotidien : mettre de côté la publicité, les enveloppes, les journaux, etc…..c’est simple et surtout utile pour tous et permettra aux enfants de Gasville-Oisème de bénéficier d’une sortie ludique, instructive et surtout joyeuse.

  144. Certains « grands-parents » seront présents, mais pas d’inquiétude pour les parents ils seront reconnaissables……….merci pour cette initiative que nous soutenons car ce projet est totalement inadmissible, incompréhensible et surtout stupide……….

  145. Monsieur,
    Il me semble que votre lettre à M. Le Président du Conseil Régional comporte une petite erreur: le dernier comité de suivi a eu lieu le vendredi 8 janvier 2016 et non le 8 décembre comme indiqué

    Cordialement

    Pierre Daniel

  146. Bonjour,
    Le péage (même à un tarif élevé) ne pourra pas financer le coût de l’autoroute car on sait déjà que le trafic nécessaire ne sera pas au rendez-vous. Ce sont donc les collectivités locales qui financeront les déficits de l’autoroute pendant les 50 ans de la concession, c’est-à-dire l’argent public. Cela constitue l’un des scandales de cette autoroute.

    • l’argent public, c’est l’impôt en fait, donc payer deux fois !!
      L’usager doit défendre le NON aux péages.
      Il y a déjà un impôt « voirie » .Certains disent que les départements disparaitront !
      les mêmes sont d’accord pour que le département donne 60 millions d’Euros pour ce projet autoroute???
      N’oublions pas les taxes sur les cartes grises et bien d’autres impôts : les carburants, taxes essieux, amendes, participation des collectivités etc…..

  147. Bonjour,
    Effectivement, même problématique là encore sauf que les Maires semblent plus impliqués à défendre leurs administrés. Dans notre cas, la demande initiale est venue des grands élus d’Eure et Loir et non de l’Etat.

  148. la vallée . site étang du gorget est un lieu magnifique de la nature merci dans avoir un respect il est reconnu des internationaux de barefoot ( 11 Nationalités aiment les entraînements sur le site depuis plusieurs années ce qui valorise notre région passage a télé matin 2 fois dans l’année 2015, le champion du monde Davis Small vient faire des stages chaque années pour les barefooteurs de tous régions de la France. ceci était une simple information nous avons réalisé les championnats d’europe et peu être un jour le Monde.

  149. L’A 154 chez les autres, mais pas chez nous, le mot d’ordre de beaucoup de maires, sauf ceux de Gasville-Oisème et Saint-Prest!!!!!!!!! . Quels sont les intérêts, les craintes, ou autres de ces deux derniers. A quand des réunions publiques dans ces deux villages????????????(il y a d’autres élus, que font-ils ????????) – que c’est difficile de dire la vérité en face……………….., mais quand les intérêts privés priment sur l’intérêt général NOUS DISONS NON)

  150. Superbe documentaire. De très bons reportages et interviews, des citoyens, dans le monde entier se mobilisent pour un avenir meilleur pour nos enfants et la planète toute entière. Tant que nous serons menés par le monde de la finance, nous allons à notre perte. Réveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard !

  151. Bonjour,
    Si comparaison n’est pas raison, il y a souvent un moyen de trouver une logique de bon sens.
    j’entendais à la télévision cette semaine, l’interview de pilotes concernant l’aéroport de notre Dame des Landes, pour eux l’agrandissement des pistes est un non sens. ils argumentaient de façon professionnelle !
    Alors! c’est bien la politique et les lobbys qui nous prennent pour des vaches à lait !
    La privatisation des RN154 ET RN12 , c’est la même démarche , tout est présenté comme indispensable !
    Pour les locaux, allez voir la nouvelle rocade de Nogent le roi depuis la RN 154 depuis  » le bois de brou  » entre Dreux et Chartres. Le passage des vallées est une réussite, il y a bien des exemples ou on pourrait prendre en compte avant de dépenser à tout va!

  152. Bonjour, Voir aussi notre commentaire sur la page Facebook « Tousavecmob28 » où l’on explique que l’encart sur « Dévier St Rémy » est un choix éditorial tout à fait orienté et qui colporte l’idée fausse qu’il n’y a pas d’autres solutions techniques pour dévier St Rémy alors que la DREAL a validé techniquement le projet alternatif MOB 28 ! A beintôt !

  153. en plus des coûts financiers, il faudrait rappeler aux partisans de l’autoroute que l’espace de terre agricole nécessaire au passage de cet équipement, est bien supérieur a une nationale 2×2 voies!!

  154. Dans la pièce C page 44 une vue du pont passant sur le Gorget.
    Dans la pièce D page 9 le fuseau tel que défini. Attention, le concessionnaire se positionnera comme bon lui semble à l’intérieur de ce fuseau !

  155. abaissé à 57 dB(A) de jour)
    60 dB(A) 55 dB(A)

    Logements en zone d’ambiance sonore préexistante modérée 60 dB(A) 55 dB(A)
    Autres logements 65 dB(A) 60 dB(A)
    Locaux à usage de bureaux en zone d’ambiance sonore préexistante modérée 65 dB(A) –

    Tableau 82 : Niveaux sonores limites à ne pas dépasser pour une route nouvelle (Source : articles L571-9 et R571-
    44 à R571-52 du Code de l’Environnement)
    Pièce C:
    3.3.2 Itinéraires de substitution
    « Il est à noter que les interdictions de circulation des poids-lourds, même si elles ne sont pas licites, peuvent être reproduites dans le cadre de ce projet via des arrêtés d’interdiction de circulation des poids-lourds en traversée des agglomérations qui jalonnent l’itinéraire de substitution. »
    Les services de l’état suggèrent ils de prendre des interdictions illicites ?

  156. Monsieur le Préfet connait bien l’avis des conseils municipaux, ils seront pour les communes rurales de Chartres Métropole de l’avis du Président !! , si nous étions dans une démocratie réaliste sur un sujet tel que celui-ci, un référendum d’initiative populaire dirait directement la préférence pour le Non autoroute !
    Nous voyons bien aujourd’hui la confiance disparaître pour la politique de tout bord !
    La devise diviser pour régner va encore s’appliquer pour nous imposer ce projet d’autoroute ruineux pour notre environnement et nos impôts futurs.

    • Oui, il a des pressions à la mode « Gorges ». je suis pour un référendum sur notre département, comme il est fait sur Notre Dame des landes (nous l’avions demandé déjà dans notre cahier d’acteur -Modem- il y a quelques années déjà – nous avons été les seuls à le demander)

  157. Qui dit autoroute dit péage. Cette solution n’est pas à envisager, même en rêves, lorsque l’on voit qu’au bout de 15 ans il n’en est rien. Cependant tout le monde sait bien qu’il y a longtemps que le concessionnaire est remboursé et fait de gros bénéfices.
    Il nous faut démontrer que l’autoroute c’est : NON.
    Pour ce faire, nous nous devons de nous unir réellement, et NOUS NE DEVONS RIEN LÂCHER !

  158. Bonjour,

    Un goulot d’étranglement à une voie existe déjà direction ouest -> est, il arrive parfois que le bouchon atteigne le rond-point de Nonancourt. Cet aménagement serait, à mon sens, une dépense inutile et il voudrait mieux garder un budget pour une rocade gratuite (comme Ymonville et Prunay le Gillon)

    Bonne journée

    Yves

  159. Félicitations à tous pour cette manifestation. Les autoroutes péri-urbaines sont à proscrire, d’autant que les péages acquittés ne servent qu’à enrichir les concessionnaires autoroutiers et leurs actionnaires.

  160. J’ai déjà donné mon avis : préférence à la rocade actuelle aménagée à 2fois 2 voies voire à 2 fois 3 voies si nécessaire .Créer une autoroute
    1:au ras de Chartres (anti écolo , pollution,bruit, )
    2:traversant la vallée de l’Eure
    3:pour un cout exorbitant
    4:faisant payer les usagers abusivement
    5:dont la difficulté de financement provoque un retard coupable de la part de nos élus qui semblent se moquer des graves souffrances des habitants de St Rémy , des exaspérations des professionnels qui bouchonnent autour des rond-points de Dreux et Chartres ,
    relève de la désinvolture et de l’entêtement .J’en connais qui sortiraient la tête haute en abandonnant leurs chimères
    cordialement

  161. bien dire à tous que s’il est conseillé de rencontrer le commissaire enquêteur il est possible de déposer par écrit dans le registre mis à disposition dans différentes mairies remarques ,avis motivés ,courriers ,pétitions en les faisant bien enregistrer pour qu’elles soient toutes prises en compte au moins numériquement sans oublier de signer . Le commissaire enquêteur fera ressortir en premier le nombre d’avis favorables et d’avis défavorables .Les proautoroutes ne vont pas ménager leurs efforts !!!

  162. Rappelons à nos amis de l’Eure que le projet alternatif Mob 28 permet aussi de dévier St-Rémy, à moindre coût et en consommant moins de terres agricoles qu’une autoroute, et résout le problème de la traversée de cette commune par les véhicules qui ne souhaiteraient pas emprunter l’autoroute à péage : 12 000 par jour selon la DREAL !

  163. Bonsoir,
    J’imagine que vous avez eu connaissance de ce rapport du Sénat de juillet 2015, mais il me semble utile de le diffuser largement. Ses conclusions sur les impacts sur la santé, sur la qualité de l’air, sur l’eau, sur le rendement des terres est….affligeant. Encore une commission « Théodule » dont les travaux ont été enterrés. Et je pense à l’avenir de nos enfants….
    https://www.senat.fr/rap/r14-610-1/r14-610-11.pdf

  164. Bonjour,
    Nous n’avons plus le droit de nous exprimer ni de donner nos opinions ou nos oppositions. Nous avons juste le droit de payer et de repayer !! Ils est honteux que nos élus réagissent de cette façon. La création de la A154 va inévitablement remonter les accidents mortels dans nos régions a cause de cette autoroute. Aujourd’hui il semblerait plus juste de fermer les yeux pour des intérêts purement financiers. Il serait plus raisonnable de la part de nos élus de continuer de travailler mains dans la mains avec la population de leur région !

  165. Non, il n’y aura jamais de gratuité proposée par un concessionnaire aux euréliens, ce serait une première : les usagers franciliens négocient en vain depuis 20 ans une gratuité de l’A10, alors que même les transports en commun (Dourdan / gare de Massy) payent encore !!!
    Donc, le plus grand nombre de véhicules, spécialement l’ensemble des camions empruntant actuellement la N154 GRATUITE (français et étrangers) et la plupart des déplacements professionnels locaux se reporteront sur les voies de substitution.
    Or, aucune voie de substitution nouvelle n’étant prévue par le projet présenté par la DREAL, tous ces véhicules retraverseront les villages actuellement détournés, créant nuisance et risque d’accidents permanents!!!
    Ceci est contraire aux recommandations ministérielles « autorisant » la mise en concession…
    Enfin, dans ce chapitre, signalons qu’une autoroute possède un nombre limité d’échangeurs (surtout dans les coûts prévus), ce qui oblige les éventuels usagers à des trajets supplémentaires, plus ou moins pénalisants en fonction de leur lieu de résidence!
    Ce qui est aussi contraire aux recommandations ministérielles…

    Et l’environnement?? le projet traverse des sites classés ou protégés autour de Dreux! et la vallée touristique de l’Eure autour de Chartres pour aller tutoyer le collège Soutine!
    On se moque là aussi des recommandations ministérielles!!!!!

    Mais le projet MOB 28 ne présente aucun de ces défauts et montre bien qu’il existe une alternative raisonnable, peu onéreuse, gratuite pour l’usager et non accidentogène… alors???

    C’est trop cher, entend-on dire… par rapport, bien sûr, aux coûts évalués du projet par la DREAL, qui sont restés bas et inchangés depuis des années, alors que la présentation 2011 du trajet actuellement retenu, ignorait superbement le franchissement des voies ferrées, de la RN10 et de A10 autour de Chartres, ainsi que la protection contre les nuisances sonores autour de Chartres!!!
    De qui se moque-t-on???
    Et si on parlait de la subvention d’équilibre, basée sur un trafic irréaliste, comme le démontre la fréquentation de A19, sa continuation après la traversée de A10, insuffisante pour une exploitation normale!
    Ce qui entraîne encore un coût supplémentaire et un argument financier contre ce projet.

    Enfin, en c as de péage, soyons logique, en tout cas plus que les promoteurs du projet, car depuis Rouen, si on veut un axe:
    – allant vers la Bourgogne, on a déjà l’itinéraire A13, A10, A19…. et on connaît le trafic sur A19… (il fonctionne pour Orléans aussi)
    – allant vers la Touraine, on a déjà l’itinéraire par A28…
    – venant à Chartres : il existe déjà, excepté le contournement de Dreux, seul tronçon validé par la Commission Mobilité 21 et on comprend pourquoi!!
    – vers où donc n’y aurait-il pas de double emploi???
    Il s’agit donc d’un projet inutile en tant que « grand axe routier »!!!

    Ce n »est pas à titre personnel que j »adresse ces observations, mais au titre d’un bon sens commun qui semble échapper aux promoteurs de c e projet.
    Il est difficile de comprendre leurs motivations, étant données ces constatations de nuisance certaine pour l’ensemble des euréliens, en général, et les riverains du projet en particulier.

  166. Quand on regarde dans le détail les 37,1Kg du dossier soumis à l’enquête publique on découvre la méthode dinformation biaisée et peu respectable du citoyen de base .Ainsi pour la rocade Ouest de Dreux ,autoroute périurbaine qui passe au plus prés des Corvées pas un seul établissement sanitaire social n’est indiqué IME et ANAIS à 500m,3 groupes scolaires (+ de 600 éléves ) 2 maisons de retraite,1 CES ,1 gymnase et son terrain de sport sont totalement oubliés alors qu’au coeur de Chartres ,lIUT ,les terrains de sport du centre ville ,le lycee Notre dame …sont en bonne place dans la série des établissements sensibles.Sur le plateau des Vauvettes situé à 2 KM sous les vents dominants si la clinique cardiologique est citée ,le CES Nicolas Robert voisin ,son gymnase et terrain de sports sont aussi oubliés .Ce dossier d’enquête est vraiment trés orienté et uniquement rédigé pour justifier le tracé préférentiel de la DREAL .Plus de 12000 vernolitains sont oubliés alors qu’ils seront sous les vents dominants à moins de 4 km .Non cette autoroute A 154 n’est pas faite pour l’interet public mais dans le drouais pour une petite dizaine de citoyens qui n’ont pas le même interet à défendre .Que dire de l’eau des 53000 drouais qui vient des 6 forages AEP Grenelle de Vernouillet dont le bassin d’alimentation a été défini par le service eau de l’agglo en octobre 2014 .Ce document important ne figure pas dans le dossier d’enquête car l’autoroute va le traverser sur plus de 10 km en son coeur .Au niveau de Garnay ,au pied du viaduc les eaux de lavage de la chaussée aprés simple décantation seront rejetées dans la nappe alluviale de la Balise en amont des puits de Vernouillet .Par contre le puits de Garnay fermé depuis plus de 20 ans est pris en considération .Cette analyse précise doit être effectuée de Nonancourt à Allaines par les citoyens qui n’auront pas de difficultés à découvrir les nombreuses erreurs ,omissions,contreverités …commises par le cabinet Egis qui a constitué une étude d’impact devant justifier coûte que coûte le choix de la DREAL centre .Ayant été commissaire enquêteur à plusieurs reprises ou ayant analysé pour l’amicale des vallées des dizaines de d’études d’impact j’ai pu constater combien celles ci manquaient souvent d’objectivité et avaient pour seul but d’obtenir ce que le maitre d’oeuvre avait décidé et pour lequel il avait payé le cabinet d’étude .Deux gros projets de carrière en vallée de la Blaise à Vernouillet et Saulnières ont été annulés aprés de longues démarches devant les tribunaux et le conseil d’état ,les habitants ayant pris en main eux mêmes la défense de leur territoire et de leur eau potable .Réveillez vous ,toutes les réactions même modestes sont nécessaires et doivent être portées au registre d’enquête

  167. l’enquête publique serait formidable et encore plus démocratique !! si on pouvait obtenir de nos « gouvernants » un référendum local?? POUR ou CONTRE l’autoroute….

    • je ne sais pas si le referundum est  » la  » bonne tactique
      ( voir l’ aeroport de Nantes ) car les chartrains étant plus nombreux et ne déboursant rien dans ce projet , voteront majoritairement « pour », alors que les opposants seraient matés . Par contre je conseillerais aux habitants de tous ces villages concernés de se mobiliser en masse sur l’ enquête publique . Il n’ est jamais trop tard pour marquer des buts juste avant la fin du match . Chacun doit en parler avec son entourage ; le sujet doit devenir prioritaire

      • Je constate que bon nombre de citoyens concernés ne connaissent pas encore ou doute de la portée de l’Enquête Publique.
        Le 10 janvier à 17h il sera trop tard !
        Rendez-vous en Mairie de votre village et indiquez clairement sur le registre que nous ne serons pas à même de payer un péage pour nos trajets quotidiens ou fréquents et que vous contestez de ce fait le caractère d’Utilité Publique du projet !

  168. Trés bonne analyse effectuée par M B Watteau de Oisème de la notion d’interet public de ce projet soumis à l’enquête publique et qui sacrifie des milliers d’euréliens pour l’interet privé de quelques personnes seulement dont la plupart ne vit même pas au quotidien en Eure et loir.Nos villages ,notre eau,notre air ,notre sécurité routière seront trés affectés par ce projet autoroutier .Il faut que en partant de l’analyse de cette lourde étude d’impact chaque citoyen constate et dénonce ce projet d’A 154 dont il devra subir toutes les conséquences négatives à son modeste niveau au nom de l’intéret public

    • Nous sommes entièrement d’accord avec ce monsieur et nous tenions à remercier Mr WATTEAU pour son courrier
      percutant!!!! Nous sommes de simples citoyens et avouons que notre notre principale préoccupation est l’emplacement de notre maison (nous sommes au plus près du tracé de l’emprise de l’A154 et de l’échangeur de 4 voies d’entrées et de sorties, environ 150 à 200m de notre habitation)!!!! Pour ne pas citer la Rue de l’Orme Guyot à Oisème. Nous serons encerclés par une muraille de bruits, de pollution occasionnés par cette autoroute!!!!En plus des nuisances déjà existantes : l’usine SAMREV, et les nombreux axes routiers qui perturbent déjà la vie de notre village dit « rural »!!!!!!Tous ces constats nous font imaginer le pire et un avenir « bien noir » pour tous les habitants de notre commune!!!!!!!Nous ne devons pas « zapper » aussi toutes les réalités politiques, financières dont nous allons être « les pantins »!!!!!!! Réfléchissons sur notre avenir et décidons tous ensemble de dire « NON » à l’A154 en pensant surtout à nos enfants!!!!!!!! MERCI

  169. Trés bonne analyse de la part de Jean et Nicole Ferrière .Avec vous nous sommes indignés et révoltés de nous voir confisquer par une minorité agissante et au bras long notre N 154 qui fût sécurisée, ,mise à 2X2 voies avec nos impots .Qu’une autoroute privée soit mise en place au plus prés de milliers de citoyens euréliens volontairement ignorés de la DREAL ,que leur eau potable soit directement menacée ,que leur air soit pollué chimiquement comme cela a été démontré en forêt de Fontainebleau (étude 2010 A 6)…
    Comment peut on aussi maltraiter la devise de la république :LIBERTE (pour Vinci ,Eiffage de se faire de l’argent sur le dos des citoyens de base à qui des élus veulent imposer cette A 154 ),EGALITE (pas tous égaux :les quelques exploitants agricoles dont les immenses exploitations ne doivent pas être traversées tandis que de trés petits propriétaires se voient imposer une autoroute au bout de leur modeste propriété …où est l’égalité quant à Vernouillet un IME ,ANAIS ,un CES, plusieurs groupes scolaires,2 maisons de retraite. sont « oubliés par la DREAL. alors que l’IUT ou d’autres établissements du centre de Chartres sont pris en pris en compte en tant qu’établissements sensibles dans l’étude d’impact de la DREAL…Quant à la FRATERNITE vient elle à l’esprit des quelques décideurs de l’ A 154 dont l’interet et le profit se fera aux dépends des milliers de citoyens d’Eure et Loir …Chère République ,tu es bien malmenée avec ce projet qui dans le cadre de l’agenda 21 avait été repoussé car non prioritaire ,que l’autorité de l’environnement avaitdemandé à la DREAL centre d’approfondir de nombreux aspects de son dossier A 154(cela n’a pas pu être fait en quelques semaines comme le démontre les nombreuses lacunes du dossier soumis à l’enquête publique ….
    Ce projet n’est pas du tout d’intéret public mais d’intéret privé …

  170. Au moment ou Lyon déclasse une autoroute déclarée et admise par tous comme une atteinte à l’environnement ( bruit , santé publique …..) , nos élus ,
    se sentant à l’abri de tout reproche , nous imposent à Chartres une autoroute
    presque urbaine puisque traversant ce qu’ils appellent l’Agloo . Et comme cette partie Est de Chartres est amenée à se developper grâce à cette nouvelle voie ,
    Chartres ville peu polluée , va le devenir à une époque ou tout le monde pense à éviter les erreurs du passé

  171. Voici notre contribution à l’enquête publique concernant l’A154 :
    Monsieur le commissaire enquêteur,

    Nous tenons à vous dire que nous sommes contre le tracé actuel de la future A154 pour les raisons suivantes :

    – des nuisances environnementales, sonores, pollution de l’air, notamment
    – un prix à payer pour les collectivités, donc pour nous, même si nous n’utilisons pas cette voie (déficits de la concession, entretien du réseau secondaire)
    – le sacrifice de 600 ha de terres agricoles et boisées

    Par ailleurs cette pollution touche non seulement les communes envisagées, mais aussi le centre de Chartres, ses habitants et par exemple la cathédrale actuellement en voie de rénovation, qui serait encore plus polluée alors qu’elle est « protégée » par l’UNESCO.
    Cette pollution s’ajoute à celle de Paris et de l’Ile de France de plus en plus envahissante ! Sans compter l’A11, la fonderie de Oisème…
    POLLUTION +POLLUTION… LES HOMMES ET LA NATURE SONT LES VICTIMES CONTRE QUELQUES RICHESSES DE PLUS POUR QUELQUES UNS !

    Que de problèmes à venir, car l’agglomération de Chartres est appelée à s’étendre vers le nord et l’est.
    Nous proposons un tracé par Illiers, au droit de l’A154 qui descend vers la RN12, qui rejoindrait l’A11 jusqu’à Chartres Est, pour rejoindre ensuite Orléans. Ce tracé n’aurait pas les inconvénients de détruire la vallée de l’Eure, de traverser l’agglomération de Chartres, notamment.
    Nous espérons que cette lettre ne restera pas « lettre morte », elle reste cependant notre contribution, en sachant que les autorités ne suivent que rarement les observations du public concerné et les conclusions du commissaire enquêteur.
    Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de nos meilleurs sentiments.

    M & Mme LABOUREUR France et Gérard 16 rue de la Chesnaie 28300 OISÈME

  172. Préambule : Je suis contre la mise en concession de la RN154-12 pour moi le projet de Mob28 est bien plus réaliste à tout point de vue.
    La pollution des terres, de l’eau, le bruit pour les riverains sans compter que le fait de mettre de mettre en péage fera que les automobilistes passeront par les villages donc de nouveaux danger, pour ceux qui prendront cette autoroute de nouvelles dépenses +- 200 € par mois en moins sur leur budget.
    Parlons de la pollution des terres, de l’eau, de l’air, bruit, des maladie pour les riverains du à la pollution. La perte des terres pour les agriculteurs donc pertes de revenus. De nouveaux impôts pour payer ce projet, alors que cette route a déjà été payée plusieurs fois !!!!
    Que dire de plus je suis totalement contre ce projet d’autoroute et pour le projet MOB28.

  173. Bonjour,
    Ce « sondage » n’en est pas un. En effet, un sondage doit être réalisé sur un échantillon représentatif de la population, ce qui n’est pas le cas ici.
    De plus, aucun huissier ne contrôle les résultats, seul l’Echo est garant de ceux-ci. Sur internet, les robots peuvent participer à cette enquête donc fausser les résultats. Bref, c’est une mascarade et je ne serais pas surpris que les votes pour l’autoroute soient majoritaires… alors que sur l’enquête publique officielle, ce sont 90 % des avis qui sont contre le projet de concession autoroutière.
    Cordialement.

  174. Quand vous dites « ce projet que nous scandalise tous », vous parlez de qui?
    Je suis pour ce projet, car il résulte d’un étude pour résoudre des GRAVES problèmes signalés depuis longtemps!!
    EN ce moment c’est LA SEULE solution trouvée pour dévier les villes traversées par ces routes infernales. J’aimerais bien que la solution de la MOB28 soit envisagée mais malheureusement elle a été refusée catégoriquement et si on veut utiliser cette solution on n’aura les déviations avant 2050!!! Donc je suis POUR!

    • Malheureusement, ce projet sera loin de solutionner les problèmes d’engorgement de circulation. Ils seront reportés sur le réseau secondaire qui n’est pas adapté et les nuisances seront elles aussi reportées sur d’autres villages sans pour autant régler le problème notamment de Saint Rémy qui verra toujours un trafic important, et tout cela pour un prix exorbitant qui, s’il est pris en charge par le concessionnaire, sera, en finalité payé par le contribuable et les usagers.
      Les nuisances seront irréversibles.
      La solution serait une volonté politique pour aménager les secteurs critiques.

  175. Sans parler de finances, qui de tout évidence pénalisera les uns et enrichiront les autres comme toujours, par pitié il faut penser à notre qualité de vie, à notre environnement, à NOS ENFANTS!!! NON NON et NON à ce projet en l’état, il faut le revoir, il y a d’autres possibilités, bon sang!

  176. je suis pleinement en accord avec les résultats, en lisant les commentaires il est bien évident que ce projet ne peut pas être la seule volonté d’élus agglomérations. Même les opposants recherchent également une solution!!
    que ce projet soit financé par le privé ou l’état, cela reste une dette Nationale.
    Comme toute dette , en avons nous les moyens??
    Pour cette raison, un projet 2 fois 2 voies reste raisonnable avec une priorité aux traversées d’ agglos.

  177. Je tiens d’abord à remercier les personnes qui se battent pour faire entendre nos voix. Ma famille réside sur Gasville-Oisème depuis maintenant plus de 45 ans. C’est un village qui a toujours réussi à garder une vie simple et rural bien qu’il soit proche de Chartres.
    Je ne comprends absolument pas la nécessité d’une telle autoroute alors que tout est prouvé qu’au niveau seul de l’environnement, ce sera une gigantesque catastrophe humaine et naturelle. Parlons bien sûr aussi du coût pharaonique d’une telle structure. Sachant comme l’a si bien dit M. WATTEAU que ce projet sera déficitaire mais avec un impact monétaire lourd de conséquences pour le citoyen lambda. Stoppons tout avant qu’il ne soit trop tard.

  178. Bonsoir,les hommes qui sont à la tête de notre gouvernement nous prennent déjà pour des vaches à lait,si en supplément les maires de nos villages font la mème chose juste pour leur propre confort politique moi je leur dis non à leur projet qui va nous saigner un peu plus pour une autoroute globalement inutile.Je pense que nous ne votons pas pour une étiquète politique quand nous élisons nos maire mais quand je constate que ceux ci qui sont loin d’être démunis financièrement veulent nous prendre à la gorge nous les petites gens moi je dis qu’aux prochain votes il faut mettre tout ce beau monde dehors surtout que nous avons déjà subit sur 3 ans pas mal de hausse alors moi je dis non mme Minard chère maire de Tremblay les Villages.

  179. Sachez que le roseau plie mais ne rompt pas : continuons le combat, rien ne peut arrêter nos convictions : « ce n’est pas le combat qui est juste en soi, mais la cause qu’il sert »
    Doune

  180. Très déçue…..trop faible opposition au projet….ils ont raison!…..donc il faut encore résister….à bientôt Catherine Thirouard

  181. Ne pas lâcher, toujours résister et s’indigner.
    Contre, toujours et encore, ce projet qui privatise encore une fois de plus notre vie.

  182. Il est bien évident que l’acheminement des céréales vers Rouen devrait se faire par le rail ( si la Cop 21 avait un pouvoir d’influence quelconque )
    Il est bien évident que le contournement de Chartres doit reprendre la voie ouest et laisser tranquille la vallée de l’Eure
    Il est bien évident que les itinéraires de substitution sont les oubliés du projet
    et qu’ils auraient du être prévus dès le début par les responsables départementaux , régionaux , locaux ,

  183. Très très bonne lettre et initiative de votre part ;il faut inviter tous les citoyens d’Eure et Loir ,dAllaines à Saint Lubin des joncherets à en faire de même à partir de lettres individuelles et de lettres envoyèes par les associations qui s’opposent à ce scandaleux projet d’autoroute privée A 154

  184. Il est évident que ceux qui veulent d’une autoroute ne sont plus d’accord dès l’instant où elle risque de passer chez eux.
    Nous n’avons jamais souhaité reporter les nuisances « chez les autres » nous demandons simplement d’aménager l’existant à moindre coût en terme financier et de terres agricoles et boisées.
    Le gouvernement s’évertue à baisser les charges des ménages pour redonner du pouvoir d’achat,,le péage ne ferait que les alourdir (environ 1 SMIC par an pour CHARTRES./DREUX) car la gratuité pour les euréliens est loin d’être acquise.

  185. « Madame la Préfète nous a assurés que le contenu de notre rencontre serait transmis à sa hiérarchie, le Préfet de Région. »
    C’est la moindre des choses ! Ce qu’elle dit à toute délégation quelles qu’en soient la nature.
    Il fallait faire demander cette audience mais il n’y a rien à en attendre de plus.

  186. Bravo les St Prest , vous n’êtes pas seuls pour refuser ce projet stupide . Aucune commune n’acceptera de se laisser imposer pareille incongruite

  187. Nous allons nous installer à Saint-Prest en octobre prochain. Nous avons choisi ce village car il correspond à nos aspirations pour ce qui est du cadre de vie. Nous fuyons le Grand Paris (nous habitons actuellement en banlieue parisienne), la boulimie d’urbanisation et de densification.
    Nous travaillons à Paris et avons décidé sciemment d’allonger sensiblement notre temps de transport, au profit d’une vie rurale saine, dans un cadre de vie privilégié au contact de la nature.
    Nous avons pris connaissance de ce projet d’autoroute que très récemment et en avons été attristés. Nous sommes certains que la construction d’une autoroute dénaturera l’environnement, générera des nuisances sonores et de la pollution.
    Nous souhaitons ardemment que seul le projet alternatif voit le jour.

    • Bonjour, voilà une information qui m’intéresse! Saviez-vous quand commenceront les travaux SVP? et surtout les autres villes concernées? Merci de votre aide très très utile. Cordialement.

      • Bonjour,
        La DUP n’est pas encore prise.
        L’État a jusqu’au 10 juillet 2018 pour prendre sa décision.
        Vous pouvez suivre l’évolution du projet sur notre site.
        Cordialement
        Martine CARRÉ

  188. Bonjour, je lis avec beaucoup d’intérêt vos actions sur ce site que j’ai découvert depuis peu. Habitant depuis 1 an à Saint-Prest, je me sens donc totalement concerné. Je suis aussi père de 2 enfants scolarisés dans cette commune que nous avons choisie pour la qualité de cadre de vie rural, proche des commodités urbaines. Comme vous, je dénonce ce projet d’autoroute coûteux et injustifié, qui ne servira l’intérêt que de quelques notables locaux et acteurs économiques qui en sont partie prenante, au détriment des résidents qui n’en tireront que nuisances et dégradations environnementales. Bien loin des accords de Paris et de la COP21 que notre gouvernement vante tant et si bien… Le projet MOB28 me parait aller dans la bonne direction : le progrès en s’appuyant sur l’existant.

  189. Bonjour, je lis avec beaucoup d’intérêt vos actions sur ce site que j’ai découvert depuis peu. Habitant depuis 1 an à Saint-Prest, je me sens donc totalement concerné. Je suis aussi père de 2 enfants scolarisés dans cette commune que nous avons choisie pour la qualité de cadre de vie rural, proche des commodités urbaines.
    Comme vous, je dénonce ce projet d’autoroute coûteux et injustifié, qui ne servira l’intérêt que de quelques notables locaux et acteurs économiques qui en sont partie prenante, au détriment des résidents qui n’en tireront que nuisances et dégradations environnementales. Nous sommes donc loin des accords de Paris et de la COP21 que notre gouvernement vante tant et si bien, tout comme notre cher président d’agglo ne nous parle d’ailleurs plus du fameux « cône de visibilité » sur la cathédrale de Chartes que l’on voit si bien depuis les hauts du Gorget. Le projet MOB28 me parait aller dans la bonne direction : le progrès en s’appuyant sur l’existant et en préservant la patrimoine naturel.

  190. Il y a moyen d’éviter le contournement Est de Chartres en améliorant le contournement Ouest déjà existant.
    Comment peut-on prétendre que cela coûtera beaucoup plus cher en construction, par rapport au contournement par l’est ? ,et je ne parle même pas de l’impact écologique.

    Bastien B

  191. bonne ou mauvaise nouvelle?
    Si ce projet devait aboutir en aménagement d’autoroute , cela voudrait dire que c’est pratiquement l’équivalent de la surface d’une commune comme Briconville (626 ha) à 10 km de Chartres qui disparaîtrait pour la construction de ce projet autoroutier.

    • Si l’autoroute est acceptée par le gouvernement en 2018 ,
      cela n’autorise pas les bétonneurs au contournement Est
      de Chartres . Restons vigilants .La rocade Ouest est aménageable .

  192. Une consultation pilotée par le Ministère de la Transition Ecologique doit se tenir en vue de refondre les priorités en matière de projets d’infrastructure. Le projet de création de l’autoroute A154 s’inscrit dans le cadre de ces réflexions.
    La notion d’Utilité Publique est mise en avant pour justifier l’intérêt de ce projet. Mais comment peut-on se prévaloir de cet argument, alors que le projet envisage la rétrocession routière des RN 12 et RN 154 entre NONANCOURT et ALLAINES au bénéfice d’un promoteur privé ? Ceci est d’autant plus choquant que ces voies ont fait l’objet ces dernières années d’aménagements conséquents financés par les contribuables d’EURE et LOIR pour améliorer fortement la sécurité. Les Euréliens peuvent ainsi circuler sur cette nationale entre DREUX et ALLAINES dans d’excellentes conditions. A l’avenir, avec le projet d’autoroute, ils devront choisir entre le péage autoroutier ou emprunter les voies de contournement, moins rapides, plus consommatrices en carburant et surtout plus dangereuses.
    Est-ce également au nom de l’Intérêt Public que les communes bordant ces voies secondaires supporteront un flux de circulation intense, qui perturbera gravement leur vie, leur environnement et leur sécurité.
    En outre l’exploitation de cette portion d’autoroute étant appelée à être déficitaire, les grands élus , tenants du projet, n’ont pas hésité après la mise en concession routière des axes existants aménagés en grande partie en deux fois deux voies, à prévoir non seulement une participation aux investissements initiaux, mais également une compensation financière au déficit d’exploitation. Sommes-nous toujours dans le cadre de l’utilité publique ?? La Région quant à elle, sollicitée à plusieurs reprises pour participer financièrement, a refusé catégoriquement, laissant ainsi aux seules collectivités du département l’impact financier.

    Il faut d’autre part retenir que la commission d’enquête n’a pas validé l’ensemble du projet. Consciente que le contournement de CHARTRES par l’Est «amènerait la réalisation d’ouvrages conséquents, dont la présence inéluctable va transformer irrémédiablement une vallée agricole et impacter des zones habitées» et qu’en outre «ce secteur est plaisant et doit être préservé pour le bien être de toutes les populations» la commission préconise «l’utilisation de la rocade Ouest qui est conforme à l’enjeu des impacts environnementaux et plus économe en surface agricole, car elle utilise une voie existante prévue de longue date à cet effet». En outre l’aménagement de cette voie devrait permettre la fluidité du trafic en supprimant des giratoires par la création d’axes surélevés, transversaux à la RN 154.

    A contrario, l’adoption du tracé EST avec l’implantation d’un immense échangeur entre l’A154 et l’A11 , irrigué par 4 entrées et 4 sorties sur la commune de Oisème, à proximité immédiate du lotissement de La Garenne, créerait des nuisances de toutes natures, bruit, odeur, pollution dont les habitants seraient les premières victimes. Le reste de la population du bourg ne serait pas épargné pour autant ; les passages aériens prévus au dessus de la ligne S.N.C.F. Chartres-Gallardon et de la RD 823 impacteraient l’ensemble du territoire de la commune. Peut-on imaginer pire destin pour une commune qui avait conservé jusqu’alors un aspect rural avec ses champs et ses bois ? Le Conseil Municipal en a pris conscience, en se prononçant majoritairement hostile au projet.

    Enfin peut-on encore parler d’Utilité Publique quand 75% des participants à l’enquête publique étaient opposés au projet ?

    Nous espérons que ces réflexions prévaudront lors des Assises Nationales de la Mobilité.

  193. Trés trés bon article de Gérard Breteaux qu’il faudrait diffuser auprés des militants des associations AVERN,Asveg ,MOB 28 ,Vivavre ,FEEL,syndicats ,UFC …. ,qui essaient de faire passer un argumentaire précis et rigoureux contre ce projet insensé A 154

  194. cela change des discours habituels !! espérons que le Député soit entendu. c’est bien plus convaincant que de dire « en traversant l’Eure et Loir , on n’est pas sûr d’en sortir vivant »

  195. Il est bien de pouvoir s’exprimer en son propre nom dans une démocratie, mais être représenté par le suffrage universel direct est plus représentatif.
    De mon point de vue , un président d’Agglomération ou de Conseil Départemental reste l’élu de ses pairs .
    L’avis du Député de Chartres est certainement plus représentatif sur ce projet de la A 154.

  196. Chartres métropole tient à son autoroute Est et souhaite transformer l’actuelle rocade Ouest en « boulevard urbain » et , en déclassant la zone d’activité dont les acteurs seraient peut-être invités à l’Est dans la superméga zone commerciale ,
    les instigateurs de ce chamboulement auraient-ils des projets d’aménagement encore inconnus du public sous couvert de considérations de bonne gestion au service des populations ?

  197. Dans le car qui a transporté les « grands élus « d’eure et loir  » guillaume Kasbarian n’a pas été le seul opposant au projet d’autoroute A 154. Ainsi mr Vigier affirmant que la région était favorable à ce projet a été vertement repris ,dans le car par V. Gambuto conseiller régional qui était seul habilité à rappeler la position négative de la région et de son président Bonneau. Par contre des brebis égarées comme le Maire de Saint Rémy sur Avre non invitées à cette tranhumance hivernale qui me rappelle les troupeaux de moutons fréquents en beauce jusque dans les années 1950 ont réussi à se glisser dans le car de la transhumance. Quel courage pour ces grands élus alors que le berger de l’agglo de Chartres déclarait dans l’écho du 16 janvier : »en traversant l’Eure et Loir, on n’est pas sûr d’en sortir vivant » Il est vrai que pour venir à Dreux ils ont emprunté la N154 mise à 4 voies avec nos impots, 4 voies qui sera dans la corbeille de mariage du concessionnaire. Ont-ils entre Marville et Vernouillet eu une pensée pour les morts sur ce troçon qui aurait dû être mis à 4 voies il y a une dizaine d’années pour contourner Dreux par l’Est Quel courage !! François Fillon

    • Bravo FILLON ,c’est indécent cette débandade des « élus »
      qui ne sont que marionnettes , surtout ceux qui tournent leur veste pour ..quoi au juste ! Ils récolteront l’opprobe
      bien méritée . Je pense à ceux qui étaient contre cette autoroute avant….écoeurant !

  198. Voici un extrait du rapport du conseil d’orientation des infrastructures :  » les études se sont poursuivies en conservant le principe
    d’une réalisation d’ensemble en concession avec le soutien quasi unanime des grands élus du territoire
    malgré une opposition locale assez forte, non pas tant à l’aménagement en tant que tel qui est peu
    critiqué, qu’au choix de la réalisation en concession qui conduit à la mise à péage de l’itinéraire et
    notamment des sections déjà aménagées…… la commission d’enquête a rendu un avis favorable
    le 3 mars 2017. Cet avis est néanmoins assorti d’une réserve portant sur le passage en tracé neuf à l’est
    de Chartres et suggérant la réutilisation de la rocade ouest…… le Conseil
    considère que l’option autoroutière n’est plus à discuter aujourd’hui et qu’il convient que l’Etat
    poursuive le projet d’aménagement dans son ensemble sur une base concessive et apporte le moment
    venu sa contribution à la subvention d’équilibre telle que prévue. « 

  199. Le rapport conclue  » Après analyse comparative des enjeux des différents investissements qu’il a eu à considérer et au regard
    de l’état d’avancement du projet A154, le Conseil recommande de prévoir la poursuite des études et
    procédures en vue d’un engagement du projet complet en tout début de période 2023-2027 quel que
    soit le scénario considéré. »

    Je ne comprends pas, le sentiment du conseil est que le tracé ne pose pas de problème en soi et que la contestation porte principalement sur la mise en concession… ?

  200. On le disait comme une gageure : » pour un peu , ils vont nous faire payer pour le segment Dreux- Evreux » ! et maintenant la gageure c’est jusqu’à l’A 13 ! .
    alors STOP :pas de concession autoroutière qui n’apporte des avantages qu’aux
    concepteurs du projet . La circulation est en diminution ; les accidents sont en diminution et le besoin d’autoroute n’est pas avéré. Luttons tous ensemble contre l’imposture qui nous est présentée comme une nécessité . Les fabricants
    d’autoroute ont besoin de chantiers , c’est leur problème ; le nôtre c’est la bonne gestion de notre territoire . Chassons les !

  201. Le train c’est bien mais il faut des voyageurs pour le rentabiliser . Si une étude le
    confirme, vive le train ! Je pense que le le p’tit canard pensais à Dreux-Chartres ou à Orléans-Chartres .Il est légitime de soutenir la ligne vers Rouen pour l’acheminement des convois de blé qui ne présentent pas vraiment d’urgence .
    Mais l’écologie c’est pour la galerie , pas pour les vraies décisions c’est bien connu .

  202. c’est bien de s’allier aux gens de l’Eure, mais dans les opposants anti-autoroute pour la A 154, il il y a aussi d’autres forces d’opposition en Eure et Loir . Il faudrait aussi les laisser s’exprimer!! il suffit d’écouter encore plus les riverains ruraux utilisateurs de cette axe routier.

  203. Le gasoil livré vers les points d’importation français est principalement du gasoil russe acheminé des pays baltes. En 2013, pour des raisons politiques, la Russie a brandi la menace de suspendre ses livraisons vers la France. Heureusement, la Grande-Bretagne et la Norvège étaient prêtes à compenser une éventuelle défaillance russe…
    La production de blé français est certainement  » un fétu de paille  » comparé à la production française, mais elle existe et permettra de respirer en cas de crise politique avec le régime de Kiev qui est loin d’être serein depuis quelques années.

  204. Courrier adressé à Philippe ABLINE journaliste :

    Bonjour Monsieur,

    A la suite du rapport Spinetta, vous faites mention de la proposition de fermeture de certaines lignes dont pour la Région Centre-val de Loire, la ligne Paris–Châteaudun-Vendôme-Tours. et d’autres lignes existantes.
    Je regrette que vous n’ayez pas mentionné certaines lignes potentiellement en voie de réouverture comme celle d’Orléans à Châteauneuf-sur-Loire ou celle de Chartres-Orléans (déjà réalisée de Chartres à Voves) .
    C’est cette ligne qui est en l’occurrence la plus importante. En effet, comme vous le savez, il est actuellement débattu de transformer la RN 154 en une autoroute A 154.
    L’origine du projet, est d’assurer une liaison “directe” entre Orléans et Rouen. Dans ce projet, étaient inclus les voyageurs, mais également le transport de Marchandises (Fret principalement céréalier) de la Région Centre vers le Port du Havre.
    Cette liaison ferroviaire d’Orléans à Rouen via Dreux est la seule alternative économique et écologique au transport routier. Ces lignes existent déjà et ne demandent pas à l’inverse d’une autoroute de prendre sur les surfaces cultivables, bétonner, et détruire des paysages (projet du viaduc de Saint Prest).
    Par ailleurs, cette ligne Chartres-Orléans permettrait aux étudiants Chartrains de pouvoir se rendre à l’université d’Orléans sans passer par l’internat ou autre logement. Elle désenclaverait également la Grande Beauce en redonnant de la vie à certains villages isolés et permettrait aux habitants de pouvoir se rendre en ville, personnes âgées ou jeunes sans voiture.

    Je pense qu’en votre qualité de journaliste, vous avez un rôle à jouer et que votre voix ne sera pas inaudible.

    En vous remerciant de votre attention, Veuillez agréer Monsieur, l’expression de mes sentiments cordiaux.

    Jean-Paul Georges
    Meung-sur-Loire

  205. sur certaines lignes de chemin de fer , il est souvent nécessaire de changer les bascules permettant les pesées pour les céréales, mais il paraitrait que certains céréaliers ne voudraient pas payer leurs participations , alors on ferme la ligne !
    les mêmes voudraient privatiser!! la route ou le train c’est le même discours;.
    ligne Dreux Saint Sauveur: Chartres.
    personnellement, je ne vois pas le bout du tunnel !!

  206. En ayant sous les yeux la page 3 de l’écho du mardi 20/02/18 , on voit la carte des accidents mortels en E&L en 2017, marqués par des points rouges . Pas de point rouge sur la N154 ! Ce qui confirme que la mise en 2×2 voies est nécessaire pour une bonne fluidité du trafic mais peu pour l’aspect accidentogène avancé par des élus peu scrupuleux de dire la vérité .
    Bruno HINARD

  207. A n ‘y rien comprendre,le site de la SNCF dédié à la rouverture de la ligne annonce le démarrage des travaux en 2018-19, le projet prendra du temps mais n’a t-il pas été lancé il y a déjà 20 ans par Michel Sapin ! Merci madame la Députée pour cette réponse évasive, je croyais que l’époque etait à la decision sur ces grands projets qui trainent depuis trop longtemps et qui finissent par échauffer les esprits..

  208. Les tenants du projet Est à Chartres pensent triompher , grâce à une argumentation discutable : la rocade Ouest gênerait les habitations !
    alors qu’à l’Est , les villages sont si impatients de voir arriver cette monstruosité !
    A St Rémy sur Avre une bretelle est refusée  » car elle ne présente qu’un intérêt
    local  » ; ce qui montre bien le manque de sérieux des arguments avancés par des édiles sûrs de leur fait . Et la preuve ( par eux-mêmes ) que les intérêts locaux sont le cadet de leurs soucis . A quoi bon faire des études concernant les déplacements quotidiens des gens , des commissions d’enquête sur l’écologie ,
    les  » impacts « sur la nature , les terres cultivables , la faune , la flore ,la vie des villages , si le jeu est faussé dès le départ ; la preuve : Chartres avait tout misé dès les années 80 sur la solution Est en laissant faire un raccord de rocade à double sens à Lèves ,avec ronds-points comme pour bien ralentir le trafic .
    On peut supposer que les vainqueurs du jour sont en réalité prisonniers de leur engagement auprès d’entreprises autoroutières, ce qui expliquerait les misérables arguments avancés .Mais ce n’est bien sûr qu’une hypothèse .
    Le combat continue :la suite peut très bien changer la donne .

  209. A la lecture du dernier « Votre Agglo » j’ai trois observations par rapport à la carte qui y figure.

    1 – Il est publié, comme émanant du rapport du COI une carte qui ne figure pas dans ce rapport de 2017 pages que vous consultez à l’adresse web
    https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/2018.02.01_rapport_coi.pdf.
    Je l’ai cherchée et je n’ai pas trouvé cette carte !

    2 – C’est une carte fallacieuse, non seulement il est imaginé des itinéraires routiers principaux mais il est omis l’A28 dont l’existence desservirait la démonstration de tronçon manquant.
    Encore faut-il savoir lire une carte ! On peut en douter quand l’on regarde la carte des autoroutes publiée par le ministère à l’adresse web
    https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/societes-concessionnaires-dautoroutes-sca

    3 – Le rapport du COI a-t-il été lu ? On peut en douter. Il est écrit en page 36 :
    « Les habitants comme les élus comprennent bien qu’il n’est ni possible ni souhaitable de couvrir le territoire national d’autoroutes et de voies express à 2 x 2 voies. Il est désormais temps, car les esprits ont évolué, que certains cessent de rêver à des aménagements luxueux et que d’autres cessent de les promettre pour ne finalement pas les réaliser. Les parties d’aménagement doivent, comme dans tous les domaines, être réduits au strict nécessaire selon les trafics pour assurer le confort et la sécurité de tous. Des efforts supplémentaires sont souhaitables, mais pour des aménagements mieux adaptés et plus respectueux de L’environnement, concertés et réalisés rapidement. »

  210. On croit rêver en entendant Chartres Métropole dire à la fois que : la rocade Ouest est actuellement  » transit et boulevard urbain  » ce qui empêche de la transformer en 2×2 voies ( sans ronds-points), et en même temps : la zone artisanale Ouest va être déménagée vers la superméga (lo) zone commerciale
    Est .Ce qui évidemment nous démontre que cette voie peut donc être aménageable , puisque libérée de ses entreprises . Chartres métropole devrait imaginer une argumentation cohérente au lieu de nous mépriser avec des
    sornettes misérables . Les élus ont tous l’ivresse des pharaons et les pieds hors sol quand il s’agit de laisser une trace dans l’histoire ; ils devraient écouter les « gens « au lieu d’écouter les investisseurs ( qui peut-être les tiennent ? )
    C’est aux journalistes d’investigation d ‘enquêter sur ces questions sérieuses
    Puissent-ils lire mon message et peut-être se mettre au travail !

  211. L’idée mise en pratique par la Suisse avec le ferroutage est intelligente .
    Les camions traversant la France entre 2 zones étrangères devraient être obligés de faire de même . Mais c’est sans compter avec le pouvoir de décision des technocrates européens omnipotents , ignorant les pouvoirs locaux qui, croyant bien faire, distribuent des sommes considérables aux différents membres de l’Union pour le développement autoroutier ; peut-être harcelés par tous les tenants du transport routier , constructeurs de véhicules , constructeurs d’autoroute . Quid de la COP 21 piétinée ? de l’écologie à la mode dans les discours des politiciens ? Pas le moindre égard . Pas la moindre concession.
    Ils se moquent de nous , les habitants ; ils nous méprisent ; leurs arguments sont pitoyables , comment peuvent-ils se sentir à l’aise vis- à- vis d’eux-mêmes , de leur famille , de leurs amis chers ; ou alors on n’ose même pas imaginer le pire :
    ils seraient récompensés secrètement , assez largement pour éteindre tout scrupule ? non, on n’aurait pas élu ce genre de personnages !

  212. Bonjour
    un comptage des camions sur la RN 154 et sur l’ A 28 a montré :
    —300 camions sur la RN 154 gratuite
    —180 camions sur l’ A 28 payante
    (Or l’axe nord-Sud-Nord c’est l’A 28 qui a été construite pour passer au large de
    Paris et qui depuis le nord distribue la circulation vers l ‘Espagne aussi bien que
    vers le Sud-Est , la séparation se faisant à Tours )
    Vous pouvez tous faire ce décompte vous-même si vous avez le temps
    l’expérience a été faite le même jour sur une portion de 110 Km .
    Le parcours Nord Sud Nord de transit est payant sur l’A 28 , et GRATUIT sur
    la RN 154 .
    Conclusion : il faut
    1) rendre payante la RN 154 ( pour rendre à l’A28 son dû)
    2) sauf pour les euréliens
    3)et en écartant les » Vinci  » de service
    On sait ce qu’on veut ; on sait ce qu’on ne veut surtout pas .
    Alors , militons pour ce qui est bien pour nous . Faisons fonctionner nos méninges pour trouver tous les moyens possibles ( même interpeler les élus ,
    les ministres ) . Le match n’est pas fini
    Bruno HINARD

  213. Que répondre a ça quand on a la tête sur les épaules et les idées claires C’est plein de bon sens il faut être conscient des problèmes que ça va engendrer par rapport aux avantages qui ne vont rien apporter à part des nuisances

  214. Il est certain que le péage de  » l’A154″ aura pour conséquence de reporter une part de circulation de transit vers le trajet nord-sud-nord de l’ A28 qui a été conçu pour écarter le trafic de la région parisienne . Notre RN 154 est une voie de desserte loco-régionale .Il suffit de regarder une carte , une vraie carte , pas celle citée dans l’article du journal l’agglo ; ceux qui ont inventé cette supercherie devraient être attaqués pour tromperie à l’égard des citoyens .
    En conséquence l’A154 ne sera pas rentable ,et on peut s’attendre à un péage remontant jusqu’à Evreux voire Louviers , ce qui finalement aboutira à un revers de bonne fortune rééquilibré par les citoyens contribuables ( ceux-là mêmes qu’on a trompés avec la fausse carte )
    Bravo nos élus , le peu de confiance qu’on avait en vous s’envole à cause de vos mensonges , vos tromperies , vos manigances pour ne pas dire plus

    • Je répond à celui-là que la ministre vient de lâcher une bombe anti-concession qui , si elle était réelle , devrait
      mettre mal à l’aise les petits chefs :
       » la taxe sur les poids-lourds  »
      Alors là , on jubile , on se tord , et peut-être avec un bon coup de chance on pourrait voir revenir l’écotaxe , si toutefois le pouvoir central le permettait .
      Croisons les doigts !

  215. Alberic de Mongolfier est certainement un bon matheux mais pour finir les 35 Km jusqu’à Allaines , 108 ans paraissent assez larges . Les Gorge, Bonneau ,
    Vigier , Montgolfier, et autres, auraient pu facilement terminer l’ouvrage sans faire tant de tapage ; juste en continuant l’œuvre de leurs prédécesseurs , mais
    la machine a grippé ; des interventions alléchantes ont distrait nos bons élus
    qui essaient de nous vendre leur camelote au prix fort avec l’aide des élus locaux éblouis . Vendre son âme au diable n’est jamais rentable

  216. Il y a déjà bien longtemps que l’extension du péage vers Evreux est au programme , tant la rentabilité de cette concession est douteuse depuis le début.
    Depuis la décentralisation les élus locaux se croient tout permis pour tenter de s’ériger en grands décideurs . La postérité les verra comme des dinausores

  217. Bravo pour ce tract trés synthétique. C’est un vol inadmissible dont les citoyens de base vont être victimes mais pas les grands élus euréliens qui en sont responsables L’avez vous envoyé aux ministres ,députés de tous bords mais y seront ils sensibles …C’est un autre problème tant ils sont enfermés dans leurs certitudes !

  218. L’argument qu’ils croient imparable pour justifier un tel projet , c’est l’ancienneté ;
    comme le bon vin qui se bonifie avec les années . Mais ils ne comprennent pas qu’eux vieillissent , s’accrochent à d’anciennes lubies , comme leur projet rabougri . Eux , on ne les rajeunira pas contrairement à l’organisation de la mobilité qui ,elle, se conforme à un modernisme bien assumé par les populations , se confrontant aux vieux lobbies exigeant d’ écraser la circulation locale par le béton pour que les camions sans normes écologiques puissent
    continuer de les empoisonner pour traverser la France du nord au sud alors que leur trajet logique passe par l’A28 .

  219. c’est a ne rien comprendre de la stratégie des politiciens!! Monsieur Gorges, souhaitait le rapprochement de l’Eure et Loir vers l’île de France ! ensuite un réseau chemin de fer en étoile depuis Chartres centre, vers la verte de champagne des villages du nouveau monde de l’agglo!!
    Mais aussi d’un tronçon d’autoroute « indispensable  » pour la A 154 Dreux Chartres!!
    demain un centre de loisirs d’environ 200 ha?? tout cela n’a rien de rassurant pour la protection de la nature et du milieu agricole.

  220. Bonjour. Nous sommes à une étape cruciale de protection de notre Planète TERRE. Le projet MOB28 : permet de stopper ce raisonnement dont beaucoup de citoyens ne veulent plus : se permettre de dilapider argent, espaces naturels, ce temps est terminé , nos élus doivent maintenant raisonner économe, ce qui veut dire : rénover , aménager …l’existant !! MOB28 est pile sur cette pensée protectrice et d’Avenir !! («  »Cela semble toujours impossible jusqu’à ce que ce soit fait » »°).

  221. Le seul projet intelligent et le moins « pharaonique » doit passer par l’Ouest, comme il avait été pensé puis réalisé, à l’époque, par messieurs Desouches et Lelièvre.
    L’idée qui a prévalu a permis de conserver l’accès à Chartres par la Vallée de l’Eure, les routes de Gallardon, Coltainville, Gasville-Oisème, Champhol et son Monument historique, au travers d’un environnement de verdure et de qualité exceptionnelle, très apprécié des touristes, des randonneurs, des pèlerins, magnifié par Péguy, des habitants des communes environnantes pour se rendre à Chartres, à la Cathédrale reconnue la plus belle du monde, pour y prier et la visiter par plus d’un million de personnes par an.
    De plus, tous ceux qui empruntent ces routes découvrent la vue exceptionnelle et unique de la cathédrale à partir de 18 km de distance.
    C’est donc pourquoi le détournement de Chartres, via la rocade située à l’Ouest, doit permettre de relier la RN 154 à partir de son arrivée à proximité de Lèves jusqu’au premier rond-point qui permet à nouveau le raccordement de la RN 154 à la patrie Ouest de la rocade.
    Puis celle-ci arrivant sur le rond-point dit du Coudray rejoindra, ainsi en ligne droite, la 2 x 2 voies existante de la RN 154 à quelques kilomètres.
    Enfin, les habitués de ce tracé se réjouiront de la gratuité du parcours.

  222. Bonjour. C’est exactement ce que j’ai pensé : la Nature démontre par A + B la stupidité de leur projet. Trop top.

  223. pour le maire de ma commune, les poids lourds seront interdit sur les routes de substitution, alors pourquoi s’inquiéter? Au fait, ils sont bien interdits actuellement et on voit ce que ça donne….
    toujours pour l’autoroute Mme BASTON ?

  224. On l’a déjà dit et redit :1) les camions passent par Chartres-Evreux parce que c’est gratuit 2) avec la mise en concession ils seront beaucoup moins nombreux 3) la non rentabilité entrainera un péage jusqu’à Louviers
    4) le trajet , cher , incitera à traverser les villages
    = grande responsabilité des élus , décideurs et de tous ceux qui les soutiennent et qui devront répondre de leurs manigances , mensonges et des conséquences. On ne les oubliera pas .

  225. Bonjour. Je pense que vous devriez collectionner les journaux de ces jours ci…avec tous les problèmes liés à cet excès d’eau, il devrait bien être possible de sortir un rapport en X pages qui servirait à montrer ce qui se passerait s’ils posaient leur bandeau d’autoroute là où ils l’envisagent. Cordialement.

  226. merci la nature!!
    finalement les experts concernant le coût de ce projet autoroute vont devoir revoir leur copie!!
    bien, le coût du projet devra remonter du point de vue des finances avec une incidence financière du péage!
    c’est le moment d’être raisonnable ,et d’abandonner ce projet?
    .

    • Nous ne l’oublions pas. C’est ce qui attend les habitants des petites communes et lotissements si l’autoroute se faisait, et ce de manière durable. Les usagers qui ne voudront pas payer le péage emprunteront les voies de substitution, les GPS sauront leur indiquer les routes gratuites.
      Ce qu’il faut, c’est aménager l’existant en 2 x 2 voies gratuites, en donnant la priorité aux points les plus sensibles, comme le proposent les associations dans leur projet « MOB28 ». Il suffirait d’une volonté politique qui ne demanderait pas 77 ans, et depuis 2008, certains de ces points sensibles seraient déjà soulagés de la circulation.
      Les incidents climatiques nous rappellent aujourd’hui à l’ordre.

  227. Double incompétence: ceux qui n’ont pas anticipé le risque d’inondation à cet endroit (surrévélation de cette portion de route et bassin de rétention) et manque de réactivité pour pallier à ce débordement (pompage ). Quant aux déviations, cela n.augure rien de bon pour l’avenir et la route à péage qui fera dévier les camions qui refuseront de payer.

  228. Bonjour. Je note que par ce décret le gouvernement prouve qu’il existe en France actuellement un raisonnement de royauté et que la priorité à la protection de l’environnement, aux économies nécessaires sur le budget du pays n’est pas de mise. Il est facile de critiquer les gouvernements précédents quand soi-même on est pas apte à changer les comportements ! Ce décret amène : gaspillage d’argent public (nos impôts), non-respect de l’environnement, pollution sonore et olfactive, obligations de choisir entre payer l’autoroute ou payer les amendes des 80 kms/heures sur les routes parallèles…en fait, un raisonnement royal et non pas basique et logique !!!

  229. Ci-joint contenu du courrier que j’ai adressé à Monsieur Jean-Pierre GORGES, Maire de Chartres, et à Monsieur William Belhomme, Maire de Gasville-Oisème :

    Monsieur le Maire,
    L’Écho Républicain du 6 juillet m’apprend la lamentable décision concernant l’A 154. En page 2, vous exprimez votre contentement. À quel titre ?
    En matière d’écologie ? alors que des milliers d’hectares de terres agricoles seront sacrifiées à l’autel de la route ? La vie humaine se multiplie et les besoins alimentaires sont en continuelle hausse, en France, comme dans le reste du monde. A Paris, la maire revient sur les dispositions » tout automobile » de Georges Pompidou, pour redonner aux piétons les quais de Seine. Le progrès se mesure-t-il en m2 d’enrobés ?
    En matière humaine ? Lorsque le patrimoine de riverains seront réduits à néant. Je prends à témoin, le nouvel acquéreur des dernières constructions de la Garenne, dans mon village. Vous sera-t-il aisé de le regarder en face ?
    En matière financière ? Lorsque je lis dans le journal référencé le coût du projet à 1 milliard. Une fois de plus le contribuable mettra la main à la poche. Sans compter le déport sur les voies secondaires d’un trafic déjà asphyxiant pour les villages concernés.
    En matière de démocratie ? À la lecture du même journal, le 21 février 2018, les réserves émises par la Commission d’enquête « sont balayées d’un revers de main « … Ces mêmes mains écartent-elles également l’objectif  » zéro artificialisation des terres  » émis par le ministre de la Transition écologique dans le plan climat et biodiversité présenté le même jour (5 juillet 2018 )? Que penser de nos hommes politiques, sinon l’envie de retourner sa carte d’électeur. Pour ma part, elle ne me sera que trop utile pour les prochaines municipales.
    Je pense que, si une victoire est à fêter, c’est plutôt celle de l’ineptie et de la bêtise.
    Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes sentiments attristés par un tel gâchis.
    Christian Lenclud

  230. Bonjour. L’être humain a besoin de la sensation de liberté pour se sentir en harmonie avec lui-même et vivre sereinement. Liberté sur ce projet voudrait dire : choix d’une route ou d’une autre librement et non pas choix entre payer l’autoroute et payer des PV sur une route à 80 kms/h, car c’est CELA qui se passera ! Ensuite, Oisème a la particularité d’être préservé à l’heure actuelle, tout en étant « collé » à Chartres, ça vaut de l’or !!! Quel homme politique accepterait qu’une autoroute soit ainsi « collée » à son village ??? demandez leur !! et avec un journaliste présent qui enregistre, ce serait bien !! car, ils ne voudraient JAMAIS…que leur maison soit dévaluée, que leur air soit pollué, que le chant des oiseaux le matin soit remplacé par les résonnements des voitures, que les ruissellements sur l’autoroute pollue leur jardin , et que leur famille leur dise un jour : « On déménage car c’est insupportable cette autoroute près de la maison….mais POURQUOI tu as dit oui à ce truc près de nous, il fallait le mettre près d’autres, mais pas NOUS ». (He oui, le privilège des têtes pensantes qui choisissent de mettre loin d’eux les désagréments de leurs créations géniales et hyper-réfléchies !!!).

    • Chère Madame,
      Les Anglo-saxons appellent l’attitude décrite par vos soins :
      nimby ( not in my backyard ) = pas dans mon jardin…
      Bonneau, Gorges et consort connaissent…
      Avec toute mon amitié,

  231. Bonjour à tous, Comme le dit Mr Guillaume KASBARIAN – J’ai toujours émis des réserves sur ce projet – de nombreuses questions restent sans réponse (sur l’environnement, le report du trafic dans les petites communes, le prix du péage, ce que ce projet va coûter aux Euréliens)?????? Moi plus égoïstement je m’intéresse à mon cas!!!! Car je suis domilié Rue de l’orme guyot à Oisème au ras de l’emprise de l’A154. Et je me demande qu’elle sera ma vie future????? Comme le décrit si bien Mr LENCLUD, il faut être conscient de tous les problèmes liés à cette construction (pollution, bruits, atteinte à la vie quotidienne!!!). Et oui Mme CHAVIGNY, moi je dis dès aujourd’hui «  »avec le coeur serré » » que je préfère l’expropriation que de connaître pendant des années toutes ces nuisances!!! Conscient de l’avenir que nous réservent «  »nos chers élus » »je préfère quitter mon village de toujours!!!! Comme on sait nous le répéter l’objectif est de garder notre village en «  »village rural » », si ce projet aboutit je ne pense pas vraiment que ce «  »cher village » » restera un havre de paix comme tous les habitants souhaitent qu’il reste!!!!! Je suis conscient que la dernière ligne droite se profile à ma porte mais je tiens à dire que je soutiens toujours les personnes que se battent pour nous!!!! Que ces personnes soient fières de leur combat, qu’ils ont déjà beaucoup donné et pour celà je leur serais toujours reconnaissant!!!!! Soyons encore plus nombreux à défendre nos idées, et à aider l’Association!!!!!!!!

  232. Bonsoir. Il faut trouver des emplois : OUI ….MAIS ..ce n’est pas en mettant une autoroute qui ne fait que permettre de passer très vite parmi nous….qu’on va créer sur le LONG TERME…cela permet juste aux marchandises hors frontières de passer plus vite d’une région à une autre , donc, ça va amplifier la destruction de nos emplois , de nos entreprises, de nos artisans !!! Il faut arrêter de raisonner court terme , le long terme est l’unique objectif à viser !

  233. Trés bonne réaction de Christian Gigon ,cette DUP n’est pas un acte définitif ,il faut croire dans les différents appels au TA ,au niveau de l’europe si nécessaire …aux associations et élus de refuser cette collusion entre certains de nos élus et des intérets privés (bouygues ,vinci ,agriculteurs ….).Oui pour moi la DUP est le fruit d’une véritable trahison de nos élus euréliens qu’ils soient de droite (CDépartemental 28 )députés ,sénateurs ,maires … (Gorges ,Marleix ,Hamel ,Cornu ,..) ou d’une soit disant gauche (Rhiel ,Frard et maintenant Bonneau ….)
    c’est le bal des hypocritres en pleine beauce céréalière pour privatiser une N154 à 2 voies déjà sécurisée avec nos impots pour sauver des vies d’euréliens de base .Heureusement quelques élus s’y opposent et avec les associations nous pouvons faire échouer ce vol « légal » de dizaines de vies d’euréliens

  234. Ce samedi 21 juillet, nous étions près de 200 sur ce magnifique terrain récemment aménagé. La journée s’est terminée vers 21 heures.

    • Merci à l’Association pour cette gentille journée!!! Ambiance sympathique, de nombreuses personnes sont venues disputer et s’amuser avec des amis sur le terrain de bouleslll Le principal fut la bonne humeur de cette compétition amicale!!!!

  235. La 154 ( concession ) va perdre des usagers :
    – ceux qui n’auront plus l’avantage d’un trajet gratuit et qui se reporteront sur l’A 28 , parcours naturel nord-sud-nord ,
    – ceux qui prendront le train entre Chartres et Orléans dès que possible .
    Des études bien conduites auraient du en tenir compte . Les experts mandatés
    ont obéi à des considérations autres , à des pressions de groupes puissants
    ayant l’oreille de la haute administration et peut-être même du président prêt à tout pour faire de la croissance au mépris des habitants dont les intérêts
    seront donc piétinés .

  236. Bonjour. Nos jeunes ont nécessité à trouver le plaisir de l’effort, le plaisir de la réalisation, le plaisir de découvrir ce qu’ils ont en Eux. Il est prouvé que le sport est l’un des meilleurs régulateurs de leurs pulsions. L’Etude de l’Environnement prouve également que les activités en Plein Air régule le stress et apaise l’être humain. L’Avenir a besoin de Projets pour Guider notre Jeunesse et conserver au Monde Rural son charme fait de matins ordinaires avec des senteurs agréables, des sons doux aux oreilles, un rythme de vie respectant le fonctionnement interne de l’être humain. Tout Projet a besoin d’un Berceau , laissons ST PREST devenir le Berceau du Monde Rural , le BAREFOOT peut être l’un des premiers révélateurs, redonnons à la Nature et à l’Etre humain Sa Place et Sa Vitesse , ce monde de paillettes et de vitesse ne fait que détruire et rendre malade nos concitoyens, stoppons cette aberration qui consiste à prendre l’Homme pour une Machine et ainsi…et ainsi SEULEMENT….l’Homme gardera un Avenir sur Terre !! Remerciements à ceux et celles qui sauront croire en ce Projet !!

  237. Si par malheur ce projet devait aboutir! et bien que les » pro- autoroute » fassent leur viaduc et qu’ils nous laissent la 2 fois deux voies gratuite et qu’ils fassent payer l’utilisation de leur viaduc par un péage !

  238. Bonsoir et bravo Monsieur et Madame Watteau pour ces courriers ils reflètent tout à fait ce que nous dénonçons nous militants et associations qui représentent le collectif du projet Alternatif M28.
    Merci à vous et à tous ceux et celles qui prennent leur plume ou la parole pour dénoncer le projet désastreux de l’A 154.La Dup actée ne doit pas nous faire reculer le combat continue, il nous faut une réunion publique sur l’Agglo de Chartres pour la rentrée, une manifestation de masse sur Paris à organiser, mais les objectifs sont les élections Européennes et municipales ou les candidats auront nos votes si ils s’engageront Sur l’honneur pour un moratoire du projet A 154. Donc , constituons ou soutenons des listes pour les Européennes et municipales de manière à balayer ces hypocrites de politiques qui ne voient que leur intérêt financier.
    Serge Corda
    Membre de VIVAVRE

  239. IMPORTANT : le recours de particuliers a été déposé mais IL N’EST PAS CLOS : vous pouvez toujours vous joindre à nous, le nombre de mandats de particuliers aidera à nous faire entendre et appuiera la démarche : soyons nombreux à soutenir ces deux recours, c’est notre dernière chance ! refusons l’inacceptable !

  240. il a été dit également que les partisans de ce projet ne voient principalement que le financement payé par la concession autoroutière, qui serait la solution !!
    c’est pour cela que les riverains devraient encore plus se mobiliser.!!