Notre courrier à la CNDP

Aucune image
Interpellés par les termes de la décision prise par la CNDP (Commission Nationale de Débat Public), le 2 juillet, nous réagissons par notre courrier du 9 juillet.

 
Il est toutefois heureux de ne pas repartir à zéro en demandant un nouveau débat public. Celui-ci et les études de la DREAL assistée par un cabinet extérieur nous ont déjà coûté fort cher  (plus de 5 millions d’euros et nous sommes sûrement loin de la vérité);