Projet A154 : avis de tempête sur l’enquête

Aucune image

Le projet très controversé d’aménager et de privatiser la RN 154, qui relie Orléans à Rouen (notamment utilisée pour le transport des céréales beauceronnes, avant expédition à l’international, via le port normand) au bénéfice d’une société d’autoroute a encore quelques jours pour être combattu par le plus grand nombre, avec vigueur. En effet, en pareil cas, une enquête d’utilité publique est obligatoire.

Depuis le 15 novembre 2016, de nombreuses permanences, dans différentes mairies euréliennes, sont ouvertes pour recevoir les avis de citoyens.
Il reste encore quatre semaines (jusqu’au 10 janvier, dernier délai) afin que chacun puisse s’exprimer.

N’ayez crainte, même si vous n’avez jamais participé à cet exercice citoyen, pas nécessaire de maîtriser des compétences bureaucratiques : écrivez, dans un registre, votre opposition à ce projet qui vise à terme à verser encore et encore des gras dividendes à des actionnaires sans vergogne, par le paiement d’un péage.
Et puis, cela peut également se faire via le site dédié à cette enquête :

http://www.eure-et-loir.gouv.fr/Actualites/Annee-2016/Octobre/RN-154-Enquete-publique-Consultation-et-observations

Alors, n’hésitez plus, faites-vous un cadeau de Noël : opposez-vous au paiement d’un service qui jusqu’à maintenant est un bien public ! Voici un autre site qui saura vous convaincre de passer à l’action, celui de l’association St-Prest Environnement :

http://www.stprest-environnement.org/enquete-dutilite-publique/

Et puis, pourquoi pas se motiver en repensant à ce scandale qu’a constitué la rétrocession des autoroutes par l’État à des sociétés privés, en 2006 (gouvernement Chirac/Villepin), confirmée et accentuée malheureusement par le gouvernement actuel, avec un accord secret conclu en 2015 (soutenu par les ministres Macron et Royal) ? Lisez à ce sujet l’édifiant article paru dans le numéro du Canard enchaîné du mercredi 14 décembre 2016.

Et puis pour conclure en musique, période de fêtes oblige, deux pistes à (ré)écouter, pour le plaisir des mots et de « l’attache de l’humain » à  sa bagnole, son auto, sa caisse… Bref, tout le monde en voiture !

« Pour me rendre à mon bureau » (Georges Brassens), « Nationale 7 »  (Charles Trénet)

La rédaction


Bulletin municipal d’information de Champhol décembre 2016

 

 

 

Enquête publique – RN 154 – RN 12

Un imposant dossier (plus de 5 000 pages…) – RN 154 et RN 12 – a été déposé en Mairie de CHAMPHOL dans le cadre de l’enquête publique engagée entre le 15 novembre 2016 et 10 janvier 2017 pour la réalisation éventuelle d’une autoroute sur le territoire de la commune de CHAMPHOL.

Près de 7000 véhicules se déplaceront sur les voies de substitution entre DREUX et CHARTRES si nous nous retrouvons avec la création d’une autoroute concédée en lieu et place de l’actuelle route nationale 154 (2X2 voies) et de son passage par l’Est de l’agglomération chartraine.
Il est utile de remarquer l’avis très critique de l’Autorité environnementale du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable sur ce projet autoroutier, dont la page 18 de cet avis « Le projet privilégie le scénario d’un contournement nouveau par l’EST – de CHARTRES – au détriment de la rocade OUEST existante pour des raisons peu convaincantes ».
En parallèle, nous remarquons une modification (nouvelle) des dessins du passage du projet d’autoroute sur la commune de CHAMPHOL avec la destruction de la route départementale 823 construite en 2004 par le CONSEIL DEPARTEMENTAL d’Eure et Loir… et la création d’une nouvelle… route (823 ?) le long des frondaisons du Parc du Château de VAUVENTRIERS et dans le rayon des 500 mètres de protection des éléments classés de ce même château,

Votre Conseil municipal :

  • Sollicite imperativement (si l’autoroute doit se réaliser) de retrouver le faisceau de l’actuel P.L.U. (Plan local d’urbanisme) de la commune (faisceau inscrit à la demande des services de l’ETAT) et un déblai total sur le territoire de la commune,
  • Reprécise que ce faisceau du PLU 2013 induit de ne pas détruire l’actuelle route départementale 823 et la piste cyclable CHAMPHOL-CHARTRES
  • S’étonne du glissement très curieux de ce faisceau du projet autoroutier vers l’Ouest.

Nous vous invitons à nous rejoindre par une contribution écrite sur le cahier de l’enquête publique en l’HOTEL de VILLE de CHAMPHOL.

Source :  CAC47

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vos avis et commentaires...

  1. l’enquête publique serait formidable et encore plus démocratique !! si on pouvait obtenir de nos « gouvernants » un référendum local?? POUR ou CONTRE l’autoroute….

    • je ne sais pas si le referundum est  » la  » bonne tactique
      ( voir l’ aeroport de Nantes ) car les chartrains étant plus nombreux et ne déboursant rien dans ce projet , voteront majoritairement « pour », alors que les opposants seraient matés . Par contre je conseillerais aux habitants de tous ces villages concernés de se mobiliser en masse sur l’ enquête publique . Il n’ est jamais trop tard pour marquer des buts juste avant la fin du match . Chacun doit en parler avec son entourage ; le sujet doit devenir prioritaire

      • Je constate que bon nombre de citoyens concernés ne connaissent pas encore ou doute de la portée de l’Enquête Publique.
        Le 10 janvier à 17h il sera trop tard !
        Rendez-vous en Mairie de votre village et indiquez clairement sur le registre que nous ne serons pas à même de payer un péage pour nos trajets quotidiens ou fréquents et que vous contestez de ce fait le caractère d’Utilité Publique du projet !