Racolage marketing pour les pro-autoroute…

Aucune image

Le président de la CCI d’Eure-et-Loir lance une pétition au titre racoleur  comme vous pouvez le lire…

De tels arguments sont inadmissibles lorsqu’ils sont erronés.

LUTTONS CONTRE LA MARGINALISATION ECONOMIQUE DE L’EURE-ET-LOIR ! LUTTONS CONTRE LA SATURATION DE LA RN154 !

Le projet de réalisation d’un axe à caractéristiques autoroutières, sur l’ensemble de son itinéraire en Eure-et-Loir, de Nonancourt à Allaines, n’a pas été retenu par la Commission Mobilité 21.
Le Premier Ministre peut encore choisir d’investir 50 Millions d’euros au titre de ce projet qui est pourtant une priorité, à plusieurs titres.

La RN 154 est le principal axe porteur de développement du département. Sans aménagement, les flux d’échanges qui empruntent actuellement la RN 154 se reporteront sur des axes plus performants. L’Eure-et-Loir se trouvera alors économiquement marginalisé, de façon durable.

La mise en service depuis le printemps 2009 de l’autoroute A19 génère un accroissement sensible des flux sur la RN 154. La rocade de Chartres, en particulier dans sa section Nord-Ouest, est insuffisamment dimensionnée pour accueillir ces nouveaux trafics. Il en est de même pour la rocade Ouest de Dreux et la traversée de Saint-Rémy-sur-Avre.D’importants problèmes de saturation renforcent l’urgence de la réalisation des contournements Est de Chartres et Ouest de Dreux.

Les caractéristiques physiques de l’axe, jointes à l’augmentation importante des trafics, en font un itinéraire de plus en plus dangereux, avec un taux d’accidents graves sur certaines sections actuellement plus de deux fois supérieur au ratio national.

Les chambres consulaires, les syndicats professionnels, Chartres Métropole, le Conseil Général, toujours soucieux de contribuer au développement économique du département et de favoriser la sécurité des usagers de la route, jugent nécessaire et opportun d’engager sans tarder un lobbying dynamique et efficace, en portant la voix des entreprises et des usagers pour faire aboutir ce dossier.

Joël Alexandre

Michel Cibois

Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Eure-et-Loir

Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Eure-et-Loir

 

Albéric de Montgolfier

Jean-Pierre Gorges

Gérard Hamel

Président du Conseil Général d’Eure-et-Loir

Président de Chartres Métropole

Président de Dreux Agglomération

 

Jean-Pierre Boudet

Alain Rousseau

Président de la Communauté de communes des Portes du Perche

Président de la Communauté de communes du Pays Dunois

 

 

Daniel Fillon

Jean-Pierre Strupiechonski

François-Xavier Huille

Gérard Gallier

Président du MEDEF d’Eure-et-Loir

Président de la CGPME d’Eure-et-Loir

Président de l’UIMM d’Eure-et-Loir

Président de la FFB d’Eure-et-Loir

partenaires_rn154_0.article

 

Je vote avant le mardi 9 juillet à 18h

je-vote

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vos avis et commentaires...

  1. Comment pouvons-nous faire confiance à ces personnes qui avancent des chiffres et statistiques qui ne sont plus d’actualité pour arriver à leurs fins.
    Lisez sur le site http://www.agirunis.fr les corrections apportées aux arguments avancés qui ne justifient pas une autoroute qui ne sera pas rentable !

  2. En supprimant des bretelles d’accès sur les portions de la RN 154 actuellement à 2 X 2 voies c’est la « marginalisation » assurée pour les zones industrielles qui la longent.
    Ce sera aussi « un accroissement des flux à une circulation intense » sur les itinéraires de substitution « insuffisamment dimensionnés » et qui traversent des communes ce qui les rendra « dangereuses » avec « un risque d’avoir un taux d’accidents graves sur certaines sections supérieur au ratio national ».
    C’est pourquoi  » je juge nécessaire et opportun d’engager sans tarder un lobbying dynamique et efficace, en portant la voix des associations de défense contre la mise en concession de la liaison Noncourt-Allaines par les RN12 et RN154 et des usagers de cette dernière pour ne pas faire aboutir ce dossier ».
    Par contre il est indispensable de voir aménager en 2 X 2 voies les sections restantes encore à 2 voies et en priorité la déviation de St Rémy sur Avre.
    Je vote donc pour cette option et donc contre le projet de sa mise en concession.