Réunion publique à CHAMPHOL le lundi 2 février 2015

Aucune image

Près de 200 personnes ont assisté à notre réunion d’information du lundi 2 février 2015 à CHAMPHOL.

La FEEL, JOUONS COLLECTIF A 154 et les associations drouaises ASCVEG, VIVAVRE, MOB28 nous ont assistés et ont apporté leur expertise dans ce dossier.

Nous avons rappelé que cette 2ème concertation publique n’était qu’un simulacre de démocratie. Il n’a jamais été tenu compte des conclusions des différentes étapes, CPDP (Commission Particulière de Débat Public), commission « MOBILITE 21 », demandes réitérées des habitants des communes impactées par ce projet, qui réclament l’aménagement de l’existant pour des raisons environnementales et financières.

Des techniciens originaires de la région drouaise se sont penchés sur ce dossier pour étudier la faisabilité d’un aménagement de l’existant à l’instar de la portion CHARTRES / DREUX en 2 x 2 voies expresses sur l’ensemble du tracé NONANCOURT / ALLONNES Pour la portion ALLONNES / ALLAINES, seul un aménagement resterait à réaliser pour sécuriser la totalité du parcours. (cf. présentation dans l’onglet MOB28 de notre page d’accueil)

Ce projet appelé « MOB28 » est beaucoup moins consommateur de terres agricoles (97 ha au lieu de 660 ha), protège les villages et leurs habitants, région drouaise et pour ce qui nous concerne Berchères Saint-Germain, Saint-Prest et plus particulièrement le collège et le Gorget, Gasville Oisème qui serait cerné de toutes parts (A11, RN10, RD32, futur Chartres Expo, fonderie) Allonnes et Ymonville qui verraient revenir la circulation dans leurs villages qui viennent de retrouver la sérénité depuis leur déviation.

Quant aux enjeux environnementaux, ils sont sans comparaison. Non seulement nous protégeons les vues sur la Cathédrale, la faune et la flore qui sont très largement évoquées, mais aussi nos vallées classées pour certaines en zone « Natura 2000 » ou « ZNIEFF type II » et les sites classés monuments historiques (CNMHS) notamment le Château des Vauventriers à CHAMPHOL.

Que dire de la santé de nos enfants du Centre de l’Enfance de Champhol et du Collège Soutine de Saint-Prest qui subiront les nuisances à longueur de journée.

Rappelons que ce projet a été relancé par nos élus pour permettre à moindre coût pour les agglomérations, de réaliser la déviation de SAINT-REMY-SUR-AVRE, les contournements de CHARTRES et de DREUX. Seule une concession autoroutière sur l’ensemble du trajet NONANCOURT / ALLAINES, permettrait la rentabilité offerte à un concessionnaire autoroutier Rappelons également que le tronçon de la RN12, qui ne faisait pas partie de la CPDP a été ajouté à ce projet.

Le coût estimé de 853 M€ pour le projet autoroutier, sans compter les infrastructures que nous donnons au concessionnaire, et les aménagements supplémentaires à la charge du département et des agglomérations (en finalité des contribuables et des usagers), alors que MOB28 chiffre son projet à 215 M€ selon les critères de la Cour des Comptes.

L’accidentologie sur la RN 154 mise en avant pour justifier la sécurisation via une autoroute n’est pas fondée, comme le prouvent les statistiques officielles relevées et l’insécurité se reportera sur les voies de substitution qu’emprunteront les usagers pour éviter les péages.

Aujourd’hui, nous devons nous prononcer sur un choix de tracé : « autoroute ou autoroute », avant de lancer l’Enquête Publique qui déterminera la décision d’Utilité Publique.

Cette étape est importante, vos avis argumentés, seront versés au dossier de l’Enquête Publique.

De votre mobilisation dépendra la décision finale de réaliser ou non ce projet d’autoroute.

Avant le 13 février, adressez vos remarques, argumentées par les moyens mis à votre disposition :

  • Lettre « T » que vous avez dû recevoir dans vos boîtes à lettres
  • Par les autres moyens mis à votre disposition sur le site de la DREAL (sur leur site)

P.S. : Le Maire de Fresnay-l’Evêque qui n’a pas pu être présent a réaffirmé son opposition au projet lors de ses voeux aux habitants

 

projet-alternatif-antiautoroutesource : L’Écho Républicain

projet-alternatif-antiautoroute-2

 source : L’Écho Républicain

le-maire-veut-mobiliser-contre-l-a154

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vos avis et commentaires...

  1. L’inquiétude grandit, du Nord au Sud. Mais que font les élus de nos communes. Pour Saint-Prest, seul un élu de l’opposition était présent et 4 sur Gasville Oisème. et curieusement le Maire avait décidé d’une réunion travaux ce même jour à 19 heures !
    Ont-ils réellement pris la mesure de l’impact de ce projet sur nos communes, sur les enfants du collège Soutine (750 élèves) de l’IME. Peut-être y a-t-il des intérêts particuliers ?
    Nous devons raisonner pour l’avenir de nos villages et des générations futures.

  2. Selon l’encart de l’Echo de mardi dernier et les dires de la Dreal , il est possible de construire 36 km en 2×2 voies sans recours au privé. Une catastrophe annoncée pour nos villages, sans que nos Maires et certains membres de leurs conseils ne lèvent le petit doigt, les avez-vous élus pour pour cela ? Quand votre bien immobilier va perdre de la valeur, quand vous ne pourrez plus vous déplacer comme bon vous semble, quand vos enfants subiront les pollutions au Collège Soutine, il sera trop tard. Elus soyez responsables, ne laissez pas massacrer vos villages et préservez nos enfants.

  3. Voici le texte que j’ai posté sur le site DREAL hier et pour lequel j’ai un accusé de réception et de transmission:

    En dehors de l’amélioration du contournement de Dreux (reconnue utile par la Commission Mobilité 21) et de la fluidité autour de Chartres, ce projet n’amène que nuisance aux populations qui résident tout au long du parcours.
    En effet, la confiscation du seul axe nord sud du département réellement utilisable et gratuit, va entraîner un problème grave, voire insurmontable pour tous les riverains qui résident le long du tracé.
    Même si on admet que les pollutions sonores et chimiques puissent être acceptables, comme vous avez l’air de le penser, il n »en reste pas moins que ces riverains seront coupés des moyens de communication normaux et auront le choix entre;
    – des routes gratuites étroites, bien moins sécurisées, et encombrées par les reports inévitables engendrés par le péage,
    – un allongement certain engendré par la distance les séparant d’un échangeur, avec un péage en plus, ce que beaucoup ne pourront absolument pas supporter en trajet journalier, car ils ont choisi un éloignement des agglomérations justement pour des raisons de coût…
    Et que dire des villages qui seront à nouveau traversés par un flux de véhicules qu’ils ont mis des dizaines d’années à éloigner??
    Au total, ce projet amène beaucoup de nuisances et d’insécurité aux riverains sans aucune contrepartie tangible.
    Il est donc inutile.
    On ne peut y voir que la facilitation d’une partie (sans doute faible) du trafic nord sud traversant l’Eure et Loir, sans favoriser le trafic local et améliorer les échanges locaux, ni respecter au mieux l’environnement, comme vous le demandait le décret ministériel auquel vous faites référence, ainsi que les critères de la Commission Mobilité 21.
    Ce projet est inutile tel quel et ne correspond pas au souhait de la population concernée.
    Un projet tel que MOB28 entraîne l’adhésion d’une majorité des gens qui en ont pris connaissance et il serait bon que vous l’étudiiez enfin.