Simulation du tracé

Le tracé simulé sur cette carte est basé sur le projet de contournement Est de Chartes présenté en décembre 1996 par la Direction Départementale et de l’Équipement d’Eure‑et‑Loir (pour la partie en notre possession et repris par le Maître d’Ouvrage pour la présentation au débat public).

 

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Vos avis et commentaires...

  1. En début d’année j’ai proposé une vatiante à cette variante :
    Emprunter sur une dizaine de kilomètres l’autoroute A 11 (à partir du niveau des environs de Coltainville / Loinville jusqu’entre la RN 154 et la RD 29 – route de Voves – avec un échangeur à chaque entrée).
    Puis rejoindre la RN 154 entre Gellainville et Berchères-les-Pierres – ou enjamberait cette route pour éviter au maximum cette commune et arriver au Hasard par l’est.
    Les avantages de cette variante sont divers comme par exemple :
    – Une réduction des emprises terriennes.
    – Comme il n’y que très peu d’aires de services entre Rouen et Orléans – 200 KM – celles de Gasville-Oisème faisant partie du tronc commun en seraient une bonne opportunité.
    – Les deux échangeurs permettraient aux usagers venant et d’Ablis et du Mans d’aller vers Dreux ou Orléans.
    – Si l’autoroute était payante Il n’y aurait aucune gare de péage à créer aux environs de Chartres car celles de Chartres-Est et de Thivars seraient suffisantes (toujours grâce aux échangeurs) – il faudrait d’ailleurs en profiter pour faire dévier la RN 10 au niveau de cette commune dont la traversée est dangereuse.
    – Par contre si l’autouroute était gratuite – on peut toujours rêver – entre Dreux et Chartres il suffirait d’installer une gare de péage juste avant l’échangeur de Coltainville / Loinville.
    -Si elle était payante vers Orléans, aucune gare de péage à créer (utilisation des deux existantes aux environs de Chartres) sinon création d’une gare du côté de Gellainville.
    M. BLANC

  2. Voici un contre projet pour une liaison Dreux / Orléans autours de Chartres pour minimiser les emprises des terres agricoles et réduire les investissements :
    – Création d’un premier tronçon 2X2 voies entre l’échangeur de Poivilliers et l’entrée de Lèves avec la construction d’un pont / échangeur au niveau de la jardinerie « Baobab’.
    – Utilisation de la plateforme de Lèves prévue en 2 X 2 voies mais actuellement aménagée en 2X1 voie.
    – Réalisation d’un second tronçon 2X2 voies tronçon à la sortie de Lèves pour éviter un rond-point actuel jusqu’à la ligne SNCF Paris / Le Mans en s’éloignant légèrement de Mainvilliers (en empiétant sur une superficie agricole donc non encore urbanisée) et en laissant la rocade de Mainvilliers à une utilisation locale.
    – Construction d’un pont / échangeur avec cette dernière peu après le rond point du Mc Donald’s
    – Construction d’un second pont parallèle au premier au dessus le chemin de fer du Mans et prolongation des deux pour passer au-dessus du rond point de la sortie de Chartres / route du Mans.
    – Réalisation de passages supérieurs au dessus du rond point d’Illiers-Combray et de celui de la route de Tours (de toute manière ces trois derniers ouvrages devraient être construits un jour ou l’autre pour désengorger la rocade).
    – Réalisation d’un troisième et dernier tronçon (à partir du niveau de l’hôpital Pasteur), passant au dessus de l’A11 puis de la ligne SNCF Chartres / Orléans pour rejoindre la section en cours de réalisation de Prunay-le-Gilon avec un pont / échangeur pour permettre aux usagers se dirigeant vers la route de Paris de continuer sur la rocade.
    Ce contre projet utilise au maximum les voies existantes, améliore la fluidité de la rocade, évite le cisaillement avec la ligne de chemin de fer d’Orléans et le rond point de la route d’Orléans avec le difficile angle droit à négocier pour les poids lourds venant de Dreux et se dirigeant vers Orléans, évite la construction du coûteux viaduc du Gorget etc…
    En contre partie il y aura toujours un chaînon manquant pour boucler en totalité la rocade entre le rond point de la route de Paris et la sortie de Lèves (mais avec un liaison autoroutière est-ce que ce tronçon serait gratuit pour les dessertes locales ?).
    Marc BLANC

    • Une concession autoroutière payante ne peut pas être mise en place sans que n’existe un tronçon alternatif non payant.
      C’est le cas de la transformation de la RN 154 …

      • Entre Dreux et Chartres la voie de substitution existe déjà, la circulation retraversera les villages notamment du BOULLAY-MIVOYE de BERCHERES SAINT GERMAIN.
        Sur le tronçon sud la RN 154 actuelle deviendra l’itinéraire de substitution et le trafic prévu par la DREAL de 4 à 5000 véhicules/jour retraversera à nouveau les villages d’YMONVILLE et d’ALLONNES
        Et ce sans compter les villages à l’Est de CHARTRES.