Vous avez la parole : Gérard Jamin

Aucune image

Voici la copie de la réponse qui m’a été faite par Monsieur Jean-Yves AUDOUIN.

Gérard JAMIN

 

 

Monsieur, bonsoir ou bonjour,

J’ ai bien reçu votre message, particulièrement structuré, et j’y ai prêté toute l’attention que vous souhaitiez en me l’adressant.

J’indiquerai d’abord qu’à ce jour nous en sommes au stade des « options de passage », sujet qui serait le même pour une 2 x 2 voies (1994) ou pour une autoroute (2010).

Permettez-moi également de rappeler la procédure : le maître d’ouvrage du projet d’infrastructure est l’Etat, représenté par le préfet de région qui s’appuie sur la DREAL.

Le texte applicable est la décision ministérielle du 25 juin 2010, prise à l’issue d’un large Débat Public (qui s’est déroulé sur 2009-2010), certes par le Gouvernement précédent, mais aussi après le Grenelle de l’Environnement.

L’infrastructure a été retenue au Schéma national des infrastructures de transport (SNIT).

Le Gouvernement actuel a décidé que les études devait être poursuivies pour préparer un dossier de déclaration d’utilité publique, qui donnera lieu à une enquête publique (fin de l’année 2013, début 2014) qui portera notamment sur l’opportunité, la faisabilité et la qualité (le tracé) de l’opération.

Auparavant, le dossier sera soumis à l’examen d’un Comité national chargé d’évaluer tous les dossiers d’investissements importants de l’Etat (de plus de 50 millions d’euros), et pas seulement les routes, mais également les TGV, les musées… Nous en venons au choix des options de passage sur Chartres, ce qui vous concerne plus directement.

Votre position est argumentée : c’est pourquoi, je demande à la DREAL de la prendre en compte dans la synthèse des observations de la concertation.

Il est certain que le tracé « Est rapproché de Chartres », dit tracé historique (personne ne contestera que les POS ou les PLU le prennent déjà en compte) parait privilégié. Vous ne me ferez pas croire qu’en vous installant à Gasville-Oizème, ni la mairie, ni votre notaire, ni le voisinage ne vous aient signalé ce projet d’infrastructure.

Vos commentaires sur les inconvénients de ce passage sont pertinents. Si cette option de passage devait être retenue, il conviendra de mettre en place d’importantes mesures compensatoires et préservatrices des conditions de vie des habitants (le collège…).

Pour autant, votre appréciation doit être cependant être opposée à d’autres tout aussi significatives sur des options différentes.

Je ne partage pas votre point de vue sur une présentation erronée des données : tout cela est bien connu et aucune omission n’a été volontaire. Votre référence à Reims est intéressante. Merci de l’avoir apportée dans le débat.

Cordialement à vous.

JYA

 

VOTRE AVIS nous intéresse...

Nous nous réservons le droit de refuser toute publication calomnieuse ou sans rapport avec l´objet de notre Association.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.