Il est bon de rétablir la vérité

Aucune image

La Madeleine De Nonancourt, le 21 01 2022

Bonsoir à toutes et à tous,

Nous pouvons démontrer que nous pouvons construire un monde meilleur, vivre autrement, planter des arbres, arrêter de fracturer le territoire, détruire les terres agricoles, protéger nos ressources en eau potable et arrêter les massacres de nos forêts. Nous le pourrons si nous agissons en établissant des fronts communs partout où nous pourrons, entre autres par des manifestations de masses pour nous élever contre ces projets de folies des grandeurs ou inutiles.

Cependant, une minorité d’élus, qui ne représente pas la volonté collective, prône la construction d’une autoroute A154. Cette autoroute relierait NONANCOURT, DREUX, CHARTRES vers l’A 11 existante.

Cependant, si on regarde une carte routière, on s’aperçoit qu’il y a déjà un nombre conséquent de grands axes routiers qui relient Paris, Le Havre, Rouen, Chartres, Orléans, Le Mans.

Ces élus sont tellement sûrs de l’intérêt de construire cette  A154 qu’ils en oublient de rétablir la VÉRITÉ. Nous sommes dans le mensonge et l’illusion d’une progression économique infinie. Ils citent en exemples que cette autoroute va créer 1500 emplois, développer des installations d’entreprises (lesquelles ?), que cela va créer des zones à urbaniser autour du projet autoroutier (alors que des zones artisanales se transforment en zones pavillonnaires, ou sont en attente d’entreprises ! Exemples à Dreux : la ZA des Fenôts ou de la Rabette

En revanche, ils oublient de donner les chiffres réels sur le prix du péage pour l’usager et surtout sur les subventions d’équilibre, quels en seront les montants, car ceux annoncés sont minorés. Nous savons qu’ils ne seront pas suffisants pour payer les travaux, il faudra d’autres subventions pour équilibrer l’autofinancement par le péage, de plus nous sommes dans le flou total sur les coûts totaux de l’autoroute, des aménagements qui seront à la charge des communes, il n’y a aucun calcul sur cet autofinancement ni aucun calcul du tableau d’amortissement sur la durée de la concession, ils oublient aussi de dire, que la 2 fois 2 voies 154 existante entre Marville Moutiers Brûlé et la jonction A 154 sera réélargie, en effet, elle n’est pas réalisée aux normes européennes d’autoroute. Ils oublient de dire qu’une partie de RN 12 entre St Rémy Sur Avre et Dreux sera à péage.

Ils oublient de dire que  660 hectares de terres agricoles seront détruits (voir plus s’il y a urbanisation), que le projet autoroutier fracturera le territoire de plus de 30 communes. Ces mêmes élus politiques parlent de relance de l’économie agricole alors que la destruction (660 ha ce sont 5280 quintaux par an de céréales à raison de 80 quintaux l’hectare) sera une perte agricole entrainant la diminution des espaces cultivables de la France et  une perte sèche de cultures pour notre pays.

Nous avons examiné les autoroutes à trajet court, comme : l’A65 déficitaire, l’A11, A19, l’A38, l’A39 etc. Leurs coûts de péage au km sont très élevés pour les citoyens, voir préjudiciables pour les familles à bas salaires qui font le trajet chaque jour pour se rendre au travail, alors que pour les politiques ce n’est pas un problème, ils mettent cela sur leurs notes de frais.

Autre problématique, qui n’est pas rapportée, les véhicules qui ne prendront pas les péages, qui se dirigeront vers les voies de substitution ou secondaires en apportant leurs lots de nuisances et d’insécurité pour les villages traversés.

Combien faudra-t-il dépenser pour aménager les accès des petits villages, tant pour les dessertes pour le tourisme ou les entreprises, ou réparer les routes communales ?

Il nous apparaît important que ces mêmes élus disent que l’on a déjà dépensé plus de 6 millions d’euros pour les études, pour nous vendre en finalité une autoroute, ou encore informent la population, sur les dépenses pour les acquisitions des terres, les reboisements, (sur le dossier de la DREAL les bois détruits ne seront pas compensés par rapport à leurs superficies supprimées, ils sont donc en pleine contradiction puisque ces élus parlent du doublement du reboisement), ensuite le remembrement et les documents d’arpentages auront lieu….

Nous sommes face à des mensonges sur des annonces dans la presse l’Echo Républicain dont aucun argument ne permet d’étayer ce qui est rapporté. Mensonges quand certains élus rapportent que plus 90% de la population est favorable à l’autoroute, alors que si l’on considère lors de l’Enquête  Publique, les doléances inscrites sur les cahiers mis à disposition du public dans les mairies plus de 70%  des réponses très argumentées sont contre l’A 154 !

Ces messieurs qui veulent une autoroute nient l’évidence engagent un projet dans une faillite au vu des véhicules qui ne prendront pas les péages. Ils vont, par leur mauvais choix, DÉTRUIRE LA TERRE NOURRICIÈRE POUR LES GENERATIONS À VENIR

Réveillons-nous et faisons barrage à ce projet autoroutier destructeur ! Nous pouvons dire que le projet ALTERNATIF MOB 28 est celui qui est en cohérence avec l’environnement, l’économie et le social, il peut être réalisé immédiatement et par phases de travaux chaque année pour répondre aux attentes de usagers pour un trafic gratuit qui baissera inexorablement dans les 30 prochaines années. Ces chiffres sont évalués par les experts des assurances privées qui ne se trompent pas dans leur prospective eux, contrairement à ce qu’a écrit la DREAL qui annonce une augmentation constante du trafic routier.

Serge CORDA